On saura en 2040 si les téléphones portables sont cancérigènes

La réponse arrive: on devrait savoir avec certitude si ces petits gadgets magiques que nous collons à nos oreilles à longueur de journée donnent le cancer. Excellente nouvelle!

Il suffit juste d’être patient pour être fixé sur la dangerosité des téléphones portables: on aura la réponse définitive en 2040.

C’est en effet en 2040 que nous connaitrons les effets de l’utilisation du téléphone portable sur 250.000 volontaires de Grande Bretagne, Finlande, Pays Bas, Suède et Danemark.

Cette étude à plusieurs millions de dollars espère trancher de manière définitive sur la dangerosité à long terme des téléphones portables. Seul problème, comme toutes les études à long terme, elle est…. oui… à long terme. Environ 20 à 30 ans. Mais c’est le prix à payer pour être fixé.

Les études menées à ce jour ont étudié l’usage sur moins de dix ans et ont été rétrospectives. Elles n’ont en outre concerné que les cancers du cerveau. Cette nouvelle étude se veut plus globale et étudiera l’éventuelle responsabilité des téléphones dans différentes maladies, dont la maladie de Parkinson, les maux de tête ou encore les dépressions.

Rendez-vous dans trente ans pour la réponse. [The Independent]


Send an email to Jack Loftus, the author of this pos

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Dans une étude, il y a donc un panel de personnes qui ont un téléphone, et un autre sans…. Comment peut on s’engager a ne pas avoir de téléphone sur 30 ans ??!!

  2. je pense que le groupe comparatif sans portable pendant 30 ans sera décalé dans le temps.
    C est plus facile à mettre en oeuvre car qui peut aujourd hui peut dire je ne touche pas un portable pdt 30 ans

  3. Effectivement, si dans 30 ans on a tous un cancer du cerveau (ou d’ailleurs, car le portable est souvent dans la poche), on pourra dire : c’était dangereux ! arretez tout ! bon, on sera morts, mais on saura ..

  4. Le problème est de savoir si ce sont les téléphones qui provoquent le cancer, et pas les produits chimiques, les OGMs, les nanomatériaux,ect.
    Car si on ne fait pas de différence, on peut tout aussi bien arrêter toute technologie, mais je ne crois pas que ce soit vraiment le « trip » des lecteurs de Gizmodo.fr !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité