Campagne choc contre le téléphone au volant

Il y a vraiment des campagnes très choquantes, comme celle-ci, contre le téléphone au volant, qui vient de Bangalore.

J’ai choisi de passer la première image en noir et blanc, pour attenuer l’effet. Mais dans le billet vous verrez qu’ils n’ont pas lésiné sur le rouge.

Ces campagnes sont-elles vraiment efficaces en proportion de la violence du visuel ? Je ne sais pas.
L’agence publicitaire indienne Mudra Group a fait le choix d’images sanglantes, qui vont encore plus loin que les campagnes anglaises, pourtant déjà corsées. Notez le flou secoué, en arrière-plan, pour signifier le choc.

Est-ce que certains pays ne sont pas plus habitués à la violence que d’autres ? Par exemple au Vietnam il est fréquent de voir des morts tout frais, allongé au milieu de la rue après un accident de voiture. Les passant se contentent de détourner les yeux.

Le slogan est « Ne lui parlez pas pendant qu’il/elle conduit. » Remarque judicieuse : après tout, les deux cotés du téléphone sont responsables. [Fubiz]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Quand au Viet Nam (et dans d’autres pays d’Asie), ils détournent les yeux à la vue d’un mort, ce n’est pas de la violence, ca s’appelle la culture du pays… dans ces pays là, il est très fréquent de montrer les morts car c’est dans la culture, donc la vue d’un mort ne choque pas. Par contre en Occident, la peur de la mort fait qu’on s’est tourné vers une virtualisation de celle-ci….. on en voit à la télé, dans les jeux vidéos, mais rarement en vrai. La mort perd son sens, elle devient banale (télé, jeux vidéos) mais non significative.

  2. Je ne sais pas si je suis le seul touché, mais aujourd’hui, je n’arrive pas à afficher la premier page de gizmodo en entier, je n’ai que les trois premiers articles qui s’afichent.

    Et en passant, en effet « ils n’ont pas Lésiné sur l’émoglobine »

  3. hmmm… ça donne envie!
    Au passage, ça serait pas plutôt « while he’s driving » ? parce que « while he drives » suggère que c’est à chaque fois qu’il conduit (ce qui est aussi logique d’ailleurs) alors que le be-ing laisserait penser cette fois ci! C’est peut-être moins choquant aussi de dire « while he’s driving » que « while he drives », non ?
    Enfin bon ça montre bien que la vie ne tient qu’à un (coup de) fil!

  4. @Willow, @Fournay : Merci, j’ai corrigé.

    @Pierre : Les Vietnamiens en France acquierent, d’après ce que j’ai vu, une sensibilité à la mort. Mais peut-être n’ai-je vu que des cas isolés, c’est possible. Culture VS inné ?

  5. @prouta : le but de la campagne (je pense) est de montrer le correspondant qui est en ligne avec celui qui est au volant (et qui a l’accident).

    Au contraire, c’est la dernière qui m’a fait comprendre.

  6. Bref, pour revenir au sujet, je trouve cette campagne excellente, car il est prouvé qu’à l’inverse de conversations avec ses passagers, celles au téléphone rendent les conducteurs débiles, totalement handicapés de leurs capacités.

    Je le constate tous les jours sur mon scooter.

    Sans vouloir sembler excessif, je préconiserais volontiers une « sévérité totale » pour les conducteurs qui téléphonent au volant.

  7. Ehh! Moi je pense qu’il faut arrêter et s’ouvrir les yeux! J’aime ces pubs et il devrait y avoir les mêmes en France et dans les autres pays… Choquant? Fabien… Tu met la photo en noir et blanc pour que le monde ne soit pas choqué?… Laisse moi rire.

    La violence est partout! Un peu de sang qui gicles d’un téléphone pour une bonne cause et les gens seraient choqués? Les gens ne sont pas choqués devant le violence gratuite et sans but des émissions de catch genre TNA, avec ces millions de gens qui regardent et soutiennent ce genre d’émissions que les enfants regardent et essaye de reproduire?!

    Pauvre monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité