HP rachète Palm, c’est la résurrection

HP achète Palm ! Palm est donc de retour dans la course, à condition que le placide géant HP ne l'étouffe pas trop.

Après un déclin alarmant des affaires de Palm et plusieurs semaines de suppositions, HP a annoncé hier qu’ils acquéraient la compagnie en difficulté pour 1,2 milliards de dollars (900 millions d’euros environ).

La signature de la vente est prévu pour le 31 Juillet, à la fin de leur période fiscale. Jon Rubinstein restera à Palm, mais il ne sera peut-être plus chef de direction.

Cette annonce est une grosse surprise. Les rumeurs pointaient du doigt toutes sortes d’acheteurs potentiels, depuis HTC jusqu’à Lenovo. Rubinstein avait même ensuite insisté que Palm s’en sortirait très bien toute seule. Pour le fabricant du Palm Pré, c’est une nouvelle impulsion, salvatrice après les récentes chutes de son cours en bourse. Pour HP, c’est une opportunité d’entrer en un instant dans la cour des grands du Smartphone.

C’est aussi un peu de la frime venant de HP. Le prix de rachat de 5,70$ dépasse de façon notable le prix des actions Palm hier. Mais d’un autre coté, Palm valait deux fois plus cher il y a pas si longtemps.Et HP n’acquière pas que le hardware Palm : la cerise sur le gâteau c’est WebOS, dont le Vice-président d’HP, Todd Bradley, a bien fait remarqué qu’il pourrait s’utiliser sur nombre d’appareils mobiles. Comprenez : des tablettes.

Ce n’est pas la première fois que Palm revient des morts. Après la chute de ses PDA , les firmes Treo and Handspring avaient temporairement sauvé le constructeur. WebOS arriva tard, mais en donna l’impression qu’il sauverait les meubles pour quelques temps.

Ceci dit, pourquoi HP ne s’est-il pas contenté de Windows Phone 7 ou d’Android ? WebOS est certes une plate-forme robust, mais elle manque d’une commnauté de dévellopeur. Ses 2 milliers d’applications font pales figure face à ce que l’Apple Store ou l’Android Market offrent. En fait HP se couvre : ils continueront de travailler sur d’autres systèmes, tout en espérant que leur participation avivera un intérêt sur l’écosystème de WebOS.

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. En réalité, HP et Palm c’est une histoire très ancienne, HP ayant déjà racheté au début des années 90 l’ancêtre de HotSync, le programme de synchronisation de Palm OS !

    C’est chouette ce rachat. Pour Palm, et d’une certaine manière pour l’économie américaine, c’est sans doute mieux que d’être racheté par une société asiatique (on se souviendra de ce qu’Access a fait de Palm OS…).
    L’ancien fleuron du PDA reste donc sur son sol, et si HP le veut, devrait pouvoir facilement retrouver le lustre de la période 3Com !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité