Piper des dés en plastique très facilement

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=dURhrY9Z-xg&feature=player_embedded[/youtube] Dix minutes au four et le tour est joué. Les amateurs de jeux de plateaux vont pouvoir, en une seule partie, perdre leur âme, leur dignité et leur honneteté.

J’ai tout de même des doutes. Le principe semble correct : en chauffant une face des dés on change leur structure, il est possible que cela déplace leur centre de gravité. Mais 100% du temps ? Ca me semble difficile.  Même un dé pipé au plomb, si on le pose sur la face opposée, ne peut pas se retourner spontanement.

Toutefois, si ca permet de plumer les potes 1 fois sur 2 au lieu d’1 sur 36 (pour le double 6), eh bien… eh bien… non c’est mal, il ne faut pas !

Oh aller, juste une fois, pour voir leurs yeux ébahis. Et pour gagner, juste une fois, en jouant contre le plateau à « Horreur à Arkham ».

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Je comprends pas… si ca déplace le centre de gravité quand ca fond, quand ca se resolidifie, pourquoi le centre de gravité rebougerait tout seul ???

  2. Et le dé, il reste vraiment cubique ? (c’est vraiment l’intérieur qui fond avant l’extérieur ?) Parce que des dés camembert qui retombent toujours sur la même face, j’en fabrique aussi.

  3. @ pierre
    Quand le dé fond, la matière fondue subit la gravité, et donc descend légèrement (quasi imperceptible à l’oeil je suppose). Du coup quand il refroidit, il se fige dans cet état, et la face qu’on avait placée en bas aura plus de chance d’être en bas à chaque lancer, puisqu’elle est plus lourde (centre de gravité plus proche de cette face).

    Bon par contre effectivement le 100% de réussite c’est très louche ^^

  4. MDR les explications plus haut !
    on ne déplace pas le centre de gravité comme un meuble LOL tiens aujourd’hui je déplace mon centre de gravité dans la fesse droite hahaha

  5. Il fait fort chaud aujourd’hui … faut pas que je fasse le poirier alors, c’est dangereux pour mon centre de gravité …

    Ok, je sors aussi 😀

  6. @jiko : Hummm tu n’es pas très très futé comme garçon, l’explication est clair et logique, si tu n’as pas compris, on va essayer de faire plus simple, même si là je ne vois pas trop comment … une image pleines de jolies couleurs par exemple ?

  7. En fait la face opposée du 2 est le 5 et vice versa.
    Donc s’ils se remettent de l’autre coté cela fait encore 7.
    Sauf si l’un se place dans le sens du four et l’autre dans le sens opposé…
    Donc même si pas 100%, cela s’en rapproche…(dans ce cas là)

  8. Les dés ne sont pas parfaitement cubiques après le passage par le four. Ils seront un peu affaissés et ainsi, au lancer, il aura tendance à finir sur la face plus large.
    Attention si vous imaginez utiliser ce truc pour jouer aux dès pour de l’argent. Vous risquez très, mais alors, très gros. Je peux vous assurer, par mon expérience personnelle, que les gens qui bougent dans l’univers du jeu avec des dés (backgammon, craps et autres) ne sont pas de rigolos. Dans les pays de l’est européen, disons qu’il vaut mieux jouer avec les dés du local et ne pas avoir trop de chance car s’il croit que tu es en train de tricher, ses potes s’occuperont de bien te signaler de ne plus revenir (dans le meilleur de cas) ou de t’indiquer un hôpital (dans le pire de cas) pour te soigner de l’accident malheureusement arrivé à tes jambes. Non, ce n’est pas un cliché.

  9. j’imagine qu’une fois le dé chauffé les éléments lourds et les impuretées descendent et alourdissent une face du dé.

    Par contre là où çà devient interessant c’est de fabriquer un petit support métalique de manière à ce que le dé soit placé pointe en bas avec les faces du 4, 5 et 6 vers le haut.

    les éléments lourds arpès dilatation vont se rassembler comme un sablier dans les faces 1, 2 et 3. Les statistiques s’envolent après çà !

    rooooh c’est mal, je culpabilise déjà :)

  10. Farenheit…Ah merde j’avais pas vu.. bon je décolle les flaques de plastiques cramés qui sont sur la plaque du four, et je réessaie

  11. Je pense que les explications données plus haut participent toutes au phénomène (s’il est réel, ça reste à vérifier).
    @fox : j’écarterai l’idée des impuretés car je ne pense pas que les dès soient fabriques à partir de rognures d’ongles et fonds de cendriers. Je pense plutôt que la matière poreuse des dès permet un affaissement léger dans la partie inférieure au chauffage. Le centre de gravité doit descendre légèrement.
    A ce phénomène peut s’ajouter un élargissement de la base déterminée par la position dans le four.
    Enfin, je suppute. Si ça se trouve mieux vaut essayer d’envisager de bidouiller un montage vidéo.

  12. Bon, pas de commentaire sur le montage video ?
    C’est un tour de magie video les gars… encore plus facile qu’un photoshopage basique…

    Vous laissez tourner la camera et vous faites autant de lancer de dés nécessaires pour obtenir 3 lancers de 5-2. Vous isolez ces 3 lancers et vous les mettez bout a bout à la fin de votre hoax. Vous obtenez 100% de réussite… Alors que vous avez fait 30 ou 40 lancers !!!

    Le chat n’a rien compris parce que c’est un chat.

  13. Attention, ça ne marche surement pas avec tous les dés ! Certains plastique se ramollisent dès 120°C, et à à 200°C, un bon paquet sont sous forme vitreuse, donc attendez vous parfois à avoir des dés plus vraiment carrés !

  14. Attention, comme le dit Nexus le four de la vidéo est un modéle américain (en farhrenheit) !!!
    Il ne faut donc pas mettre votre four à 250 °, mais à environ 120 ° !!!
    Sinon vous allez foutre en l’air vos dés, et votre four par la même occasion …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité