10 bonnes raisons d’abandonner Facebook

Facebook et vie privée ne font pas vraiment bon ménage.

Voici notre top 10 des raisons pour lesquelles vous feriez mieux d’arrêter d’utiliser Facebook avant qu’il ne soit trop tard:

10. La politique de confidentialité de Facebook s’arroge tous les droits

Commençons par le commencement. La déclaration des droits et responsabilités de Facebook précise que vos contenus leur appartiennent (lisez la section 2.1): « vous nous accordez une licence non-exclusive, transférable, sous-licenciable, sans redevance et mondiale pour l’utilisation des contenus de propriété intellectuelle que vous publiez sur Facebook ».

9. Le PDG de Facebook s’est illustré à plusieurs reprises pour comportement non éthique

Des questions se posent sur l’éthique de Mark Zuckerberg depuis les débuts de Facebook. D’après BusinessInsider.com, il a utilisé des données utilisateurs de Facebook pour deviner des mots de passe d’e-mails et lire des correspondances privées pour discréditer ses rivaux.

Ces allégations, si elles n’ont pas été prouvées et datent un peu, posent néanmoins des questions troublantes sur l’éthique du PDG du plus gros réseau social au monde. C’est d’autant plus gênant que Facebook a par ailleurs déboursé plus de 65 millions de dollars pour mettre fin à une poursuite judiciaire arguant que Mark Zuckerberg aurait volé l’idée de Facebook.

8. Facebook a déclaré la guerre à la vie privée

Le fondateur et PDG de Facebook justifiait en janvier dernier les changements relatifs à la vie privée sur Facebook en expliquant que: « les gens sont devenus vraiment à l’aise avec le fait de partager non seulement plus d’information, mais aussi de manière plus ouverte et avec plus de gens. Cette norme sociale est simplement quelque chose qui évolue au fil du temps ».

En d’autres termes, non seulement vos données appartiennent à Facebook, mais en plus ils ont le droit de les montrer à tout le monde. En soi, ce n’est pas nécessairement non éthique, sauf que…

7. Facebook encourage l’accès à vos données

Ils expliquent aux développeurs comment accéder à vos données avec les API, mais sont beaucoup moins diserts quand il s’agit d’en expliquer les implications aux utilisateurs. Facebook vous incite à partager des informations qu’ils rendent ensuite disponibles publiquement.

Dans la mesure où leur fonds de commerce consiste à monétiser les informations vous concernant dans un but publicitaire, cela revient à gruger les utilisateurs pour qu’ils fournissent des informations à propos d’eux-mêmes aux publicitaires. Voilà pourquoi Facebook est bien pire que Twitter: Twitter a adopté l’attitude la plus simple (et donc la plus crédible) en déclarant tout de go que tous les tweets de tous les utilisateurs étaient publics. Difficile d’être plus clair. Mais pas Facebook. Voilà pourquoi la FTC américaine s’en mêle et les gens les poursuivent (et obtiennent gain de cause).

L’EFF a dressé un excellent historique qui documente précisément les changements de la politique de confidentialité de Facebook.

6. Facebook ne veut pas que ça se sache

Lorsque Pete Warden a démonté à quel point leur système fonctionne (en fouillant parmi toutes les données que les changements de paramétrage de vie privée de Facebook avaient rendues publiques) ils l’ont poursuivi en justice. Pourquoi poursuivre un développeur indépendant? Parce qu’ils ne veulent pas que leurs membres sachent à quel point leurs données sont accessibles.

5. Même vos données privées sont partagées avec les applications

A l’heure actuelle, toutes vos données sont partagées avec les applications que vous installez. Ce qui signifie que vous faites non seulement confiance à Facebook, mais aussi aux développeurs d’applis. Sachant que bon nombre d’entre eux n’ont pas nécessairement votre vie privée comme priorité. En clair, vous devez considérer que vos données -toutes vos données- sont publiques, sauf si vous n’utilisez jamais aucune appli Facebook. Couplé avec l’API OpenGraph, cela signifie que vous ne faites plus simplement confiance à Facebook, mais à tout l’éco-système Facebook.

4. Facebook n’est pas assez compétent techniquement pour qu’on leur fasse confiance

Au delà des questions éthiques, la compétence technique de Facebook ne parait pas suffisante pour pouvoir leur confier des données personnelles. Leur récent bouton « Like » a facilité la tâche des spammeurs. Et ce n’est pas la première fois que Facebook est considéré comme une pépite pour la collecte de données.

Soit ils se fichent un peu du caractère privé de vos données, soit leurs ingénieurs ne sont pas très bons. Ou peut-être les deux.

3. Facebook rend incroyablement difficile la suppression de votre compte

Le jour où vous décidez d’arrêter Facebook, le site ne vous facilite pas la tâche. Ceux qui ont tenté l’expérience savent qu’il n’est plutôt pas évident de vraiment détruire son compte. C’est aussi compliqué que probablement volontaire. De guerre lasse, vous accepterez peut-être de désactiver votre compte. C’est différent d’une suppression pure et simple. Désactiver s’apparente à une déconnexion prolongée, pendant laquelle vos données restent dans le système.

2. Facebook n’aime pas vraiment le web ouvert

Leur API Open Graph n’a d’open que le nom, comme pour mieux dissimuler sa nature fermée. Elle est en réalité complètement propriétaire. Vous ne pouvez utiliser aucune de ses fonctionnalités si vous n’êtes pas sur Facebook. Une implémentation véritablement ouverte fonctionnerait sur n’importe quel réseau social. Dans le même esprit, ils implémentent a minima OpenID pour pouvoir dire qu’ils le supportent, juste pour mieux promouvoir leur alternative propriétaire,  Facebook Connect.

1. Facebook ne sert à rien

Entre les applis pourries, les vieux camarades de classe dont vous n’avez surtout pas envie d’entendre parler et les boulets dont vous aviez oublié l’existence, Facebook est plus pénible qu’utile au quotidien.

Facebook est clairement lancé dans une course aux fonctionnalités avec tous les réseaux concurrents. Comme la grenouille avec le boeuf, Facebook n’est pas sans rappeler AOL qui voulait absorber tout le web, à une époque où leurs CD pleuvaient littéralement du ciel. Au moins Twitter sait rester à sa place ne veut pas être omniprésent dans votre vie numérique.

Vous feriez bien de prendre un peu de recul sur ce que vous apportent vraiment les réseaux sociaux, sur la manière dont vous les utilisez, et aussi sur la manière dont eux vous utilisent.

Cet article est une adaptation libre en français de celui rédigé par Dan Yoder et publié sur Gizmodo.com. Dan Yoder est un entrepreneur qui est notamment vice-président de Border Stylo, une startup d’Hollywood spécialisée dans les médias sociaux. Même s’il n’est pas en concurrence directe avec Facebook, il est préférable que vous le sachiez.

Merci à David Harthcock pour l’illustration « Ban Facebook ».

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Tout à fait d’accord avec l’article. En revanche c’est une bonne boite mail je trouve. Et puis c’est une bonne façon d’analyser la nature humaine, il suffit de lire l’étalage que certains n’hésitent pas à faire de leur vie.
    Donc, la solution pour laquelle j’ai opté est de virer tout le contenu de mon profil mais de conserver mon compte en temps que boite mail et bureau d’espionnage (pas tant que ca remarque puisque je le fais avec leur accord).

    1. je fait de meme. Facebook est un super bureau d’espionnage quand on voit ce que certain sont prés à divulguer de leurs vie priver !!!!

    1. Et bien moi, j’ai testé. J’avais un compte « endormi », et en cliquant sur ce lien j’ai du juste me connecter (logique si on veut s’assurer que c’est bien moi qui demande), et j’ai été accueilli par un splendide « Enchanté de vous retrouver parmi nous, félicitations pour avoir réactivé votre compte ! »
      Le bon tuyau est percé, qu’on se le dise !

  2. Comme Flooo, la boite mail qui permet de converser à plusieurs et d’organiser très simplement des soirées ou événements est très utile.
    N’oublions pas non plus que Facebook est un formidable outil de communication pour les professionnels, bien plus efficace qu’un blog et ses flux rss.

    Pour le reste, observer les appli et statuts des autres est bien plus divertissant que de les utiliser soit-même!

  3. Merci Gizmodo!

    J’hésitait en ce moment même…
    Là où vous m’avez convaincu : Facebook ne sert à rien !!! (enfin ça dépend qui…)

    Vive Twitter >>

  4. Excellent article auquel on pourrait rajouter la tentative de colonisation du web avec le ridicule bouton « I like » qui rattache du contenu extérieur à votre compte.

    Outil qui couplé avec les bases clients qui permettent d’enregistrer et de suivre les modifications en temps réel de l’activité des utilisateurs sur les réseaux sociaux nous promet un avenir radieux dans le flicage généralisé et volontaire.

  5. C’est pas vraiment ce que j’ai dans mes « Terms »…:

    You own all of the content and information you post on Facebook, and you can control how it is shared through your privacy and application settings.

  6. Bravo pour votre article.

    Sur tous les points que vous évoquez, vous avez raison et je les partage.

    Cependant, vous m’excuserez par avance, mais vous omettez quelques faits importants !
    Que trouvait-on avant Facebook ? ICQ , Mirc , MSN, etc… : une multitude d’outils de communication de « chat » qui ont connu également plusieurs hacks de tout genre.

    Facebook, nous a montré une nouvelle utilisation du net.
    Il a changé radicalement notre utilisation d’internet. Désormais on peut surfer et partager nos sites, vidéos youtube, mp3, etc…
    Il a ouvert la voie à Digg , qui lui-même l’as fait pour les digg-like. Puis par la suite à Twitter qui a fait de même aux Twitter-like.
    Ne m’en veuillez pas, de mettre un peu mon grain de sable dans votre article :)

    On peut rassembler des gens, de parfait inconnus autour d’une idée, d’un projet ! Ainsi grâce à un facebook , je suis en train d’éditer un livre avec la participation financière des fans de la page http://www.facebook.com/passiondcrire
    Facebook a été pour moi le moyen de contourner, l’interdiction de faire des achats en ligne sur les sites étrangers pour nous autres marocains de base. Mon livre « bribes de vie » est disponible sur le site Thebookedition.com, mais nous n y avons pas accès.

    Alors avec tous les bonnes raisons que vous évoquez pour ne plus l’utiliser, raisons que je cautionne pour le rappeler, Facebook nous permet à nous internautes de communiquer pour la première fois entre nous tous. Dans certains groupes, on retrouve des personnes de tous les continents. Parmi nos amis également, on peut en avoir de partout.

    Un autre point qui a son importance, c’est qu’il permet au simple humain de pouvoir communiquer avec des personnes intéressantes, comme pour moi, avec les auteurs Abdellah Taia et Mouna Hachim ou avec le journaliste Karim Douichi.

    Sans Facebook, il est certain que l’aventure littéraire et humaine que je suis en train de vivre, n’aurait pas existé.
    Alors s’il faut que mes données soient partagés avec le monde, du moment que je le sais, je partage en ayant un minimum de bon sens.

  7. Pour abandonner Facebook il faudrait un autre reseau auquel s’attacher. Tweeter a l’air trop complexe et non intuitif (peut etre parce qu’il n’existe pas en francais?).
    Je pense que la seule solution qui nous découcherait de Facebook viendrait de Google avec leur Google Wave. Mais à quand la sortie?

  8. Merci Gizmodo je vous ai pas attendu pour supprimer mon compte définitivement mais peut-être que votre article en fera réfléchir plus d’un.

    C’est dingue comment les gens, sous prétexte qu’il faut vivre avec son temps négligent complétement tout se qui se cache derrière les outils de communication qu’ils utilisent. On pourrait leur balancer n’importe quel nouveau système de communication ultra sophistiqué du moment que ce serait nouveau, pratique et apprécié du grand public, personne ne se soucierait du principe de monétisation ou de qui a accès à nos données.

    Perso j’ai rejoins facebook comme un mouton rejoint le troupeau, et j’ai quitté mon compte définitivement pour des questions d’éthique avant tout, j’ai rarement vu autant de débilité étalée, de déballage de vie privée, d’exhibitionnisme, de narcissisme, de vanité et de perversion que sur ce site ; ça en devenait malsain à force.

    Bravo Gizmodo.

  9. Euh… je suis OK sur le fond mais pas non plus écrire n’importe quoi les gars…

    ——–

    8. Facebook a déclaré la guerre à la vie privée
    “les gens sont devenus vraiment à l’aise avec le fait de partager non seulement plus d’information, mais aussi de manière plus ouverte et avec plus de gens. Cette norme sociale est simplement quelque chose qui évolue au fil du temps”.
    En d’autres termes, non seulement vos données appartiennent à Facebook, mais en plus ils ont le droit de les montrer à tout le monde. En soi, ce n’est pas nécessairement non éthique, sauf que…
    ——–

    Vous faites bien de dire « en d’autres termes », parce que ce n’est pas du tout ce que je comprend…

  10. Je voulais utilisé Facebook sur iGoogle, et le problème c’est que Facebook à mis un masque, pour l’utilisé il nous ramêne sur Facebook

    lol vraiment trop gourmand Facebook

  11. J’ai bien envie de dire que le problème n’est pas et n’a jamais éte Facebook, le problème vient du fait que des gens sont assez cons pour publier leur vie privée dans un réseau qui ne leur appartient pas.
    Et bien sur Facebook ne sert à rien, comme beaucoup d’autre chose, ça a jamais rien empêché.

  12. Même si je suis d’accord avec cet article, j’y vois qu’un seul petit bémol c’est que sur tous les articles Gizmodo il y a un lien partager avec Facebook :)

  13. Mmh, comme-ci tout ceci était une découverte..
    Les dangers de facebook on en entend parler au quotidien. ça m’étonne que cet article apparaisse seulement maintenant.

  14. Pas du tout d’accord avec l’article mais bon j’irai pas détaler mes arguments sur un commentaire qu’au maximum 100 personnes liront.

    En tout cas je pense bientôt publié un message sur FaceBook (certainement via une FanPage) qui exposera 10 bonnes raisons d’abandonner (ou de ne pas fréquenter) Guizmodo (et encore si il n’y en avait que dix …).

  15. Fred, comme a son habitude, nous pond ici un intéressant et complet article, avec des sources et des mises en garde. Bref, un contenu journalistique comme on aimerait en voir plus sur Gizmodo, merci fred !

  16. Etant convaincu que Facebook n’est qu’un nid a problèmes, j’ai commencé par réduire l’accès et les données disponibles sur mon compte. Comme j’avais toujours des problèmes j’ai pensé a supprimer mon compte et c’est là que j’ai compris que ça ne servait a rien.

    Le problème ne vient pas de moi, je suis discret, j’étale pas ma vie. Mais les autres le font!!
    Résultat: que je sois sur le site ou pas, rien n’empêche quelqu’un de parler de moi dans un statut et de mettre tout le monde au courant, et la dessus je n’ai aucun contrôle…

  17. Pour supprimer un compte facebook, overdosez le de pornos et faites-vous signaler par un pote, vous ne ferez pas long feu ils vous bannieront! 😉
    Ou sinon, rattachez votre compte à une adresse mail provisoire…
    J’ai galéré pour m’en défaire, mais à la finale j’y suis arrivé.(Je n’ai jms ouvert un compte facebook à mon véritable nom et n’y ais jms mis de données personnelles).
    Quand je pense aux jeun’s qui mettent trop d’infos sur leur compte et qui le regretteront lorsque leur employeur ira y jetter un oeil. Et qui sait, peut-être que facebook proposera (celon finances) aux patrons de mieux connaitre leur futurs employés (ou non)…

  18. Entièrement d’accord avec votre article, le pire c’est que 55% des utilisateurs de Facebook ne font pas confiance au réseau social (1). Un petit bémol cependant, un autre article montre le caractère « indispensable » de Facebook, pour un étudiant surtout. En gros, « people who aren’t on Facebook are missing out ». A méditer…

    (1) http://www.commentcamarche.net/news/5852002-55-des-utilisateurs-de-facebook-ne-font-pas-confiance-au-reseau-social

    (2) http://www.timesonline.co.uk/tol/life_and_style/education/student/student_life/article3152120.ece

  19. Bof

    Je pense plutôt que c’est à l’utilisateur d’être vigilant, quand on raconte sa vie sur internet il faut accepter les conséquences…

    Mais ça n’enlève rien au fait que Facebook est une perte de temps MONSTRUEUSE

  20. Facebook ne sert à rien (sauf à remplacer un site/blog pour des gens qui veulent se faire connaître).
    Twitter, c’est encore pire … ça ne sert VRAIMENT à rien.
    Tous ces trucs peuvent vous tuer professionnellement (plus vite que n’importe quoi d’autre).
    En résumé : rester anonyme sur le web est la seule attitude qui préserve l’avenir.

  21. Merci pour cette douche froide sur la « confidentialité » et la « transparance » de facebook et je viens donc de supprimer définitivement mon compte ( non sans mal! ). Encore merci pour cet excellent article.

  22. ça veut dire quoi de dire que Facebook sert à rien ? Un blog ça sert à rien aussi, gizmodo sert à rien … sauf à se divertir point barre

    ça m’épate de voir que des gens s’étonnent de ce genre de choses, il suffit de connaitre un peu le principe d’un réseau pour comprendre que mettre une photo sur facebook c’est comme la donner en main propre directement au pdg de facebook .. c’est pareil.
    D’un point de vue légale et technique, facebook fait ce qu’il veut des données que VOUS lui envoyez, et le réglement de facebook n’a pas valeur de loi et est modifié comme ça les arrange.

  23. Attention, ce lien est à éviter totalement. Il reprend des clichés et préjugés sur Facebook totalement faux. Tout est dit dans le texte : « Cet article est une adaptation libre en français de celui rédigé par Dan Yoder et publié sur Gizmodo.com. » Mais les droits d’auteur, propriétés intellectuelles auxquels l’article fait référence ne sont applicables qu’aux USA. Nul part en Europe. Les 3/4 des informations sont erronées, j’ai la flemme d’en faire le détail. Apparemment tout le monde se plait à croire que Facebook s’approprie tout ce que l’on publie sans se renseigner pour savoir si cela est vrai.

    Moralité ne gobons pas tout ce qui vient du Net !!!

    J’ai retrouvé dans mes favoris des Infos, un peu + fiables que gizmodo.fr:
    http://www.rue89.com/2009/02/18/facebook-fait-machine-arriere-apres-la-revolte-des-internautes

    Très bon article ici:
    http://www.arhv.lhivic.org/index.php/2009/02/18/942-le-web-change-le-droit-la-preuve-par-facebook
    Voici un extrait:
    « Or, la loi accorde une protection des plus solides aux productions originales d’un individu, qui relèvent toutes par défaut du droit d’auteur. Nul ne saurait s’approprier, reproduire ou utiliser sans votre accord une photo, une vidéo ou un texte quelconque, à partir du moment où ceux-ci ont été créés par vos soins – sauf à s’exposer au grief de contrefaçon. Il n’y a aucune déclaration à faire ni de papier à signer pour profiter de ce droit: il est inscrit dans le code de la propriété intellectuelle et s’applique à chacun. En d’autres termes, les composants originaux de notre identité numérique sont protégés par la loi, et aucun contrat ne peut nous en déposséder en contrevenant à ces dispositions. »

    Après, si vous préférez croire qu’il y a des crocodiles dans les égouts de NewYork, que le 11 septembre n’a pas existé, que Jim Morrison, Hendrix et Kurt Cobain ont été assassinés par la CIA, que Hitler est toujours vivant, que Lady Di et Ayrton Senna ne sont pas morts…. Libre à vous, mais sans moi.
    Vincent

  24. Pour supprimer son compte définitivement, aller dans « aide » « confidentialité », et c’est fait. Pour moi, en tout cas…

  25. le lecteur de Gizmodo se met à genoux au moindre article de la rédac, c’est cool :-(
    Franchement, il y a peut être deux ans, c’est sur ce site qu’on aurait trouvé des articles élogieux sur les nouvelles fonctionnalités de Facebook.
    Ce n’est pas Facebook et sa privacy qui sont dangereux, mais bien l’utilisation que vous et vos amis font de l’outil. A la base, Facebook et je ne vous l’apprend pas était un réseau universitaire, basé sur la recherche de camarades de classe, et s’est ouvert vers un outil de mise en relation des professionnels et des étudiants avant de lui connaître ce qu’il est aujourd’hui.

    « En clair, vous devez considérer que vos données -toutes vos données- sont publiques, sauf si vous n’utilisez jamais aucune appli Facebook. » > OUI, et ALORS ? à partir du moment où vous avez mis des données sur internet, tout le monde y a accès, de manière plus ou moins facilitée. C’est encore une fois à VOUS de gérer votre identité virtuelle. Le propre du réseau social est de déplacer, plus ou moins consciemment et de manière plus ou moins appuyée les relations, « manières de penser, de sentir et d’agir », que vous avez dans la vie réelle. C’est à vous de prendre une fois de plus, même si cela parait fastidieux, les reines de votre nouvelle identité.

    D’un côté, on dit, il faut quitter Facebook, et de l’autre, je me vois bien à la rédac de Gizmodo, qui cherche à créer un event sur son site…

    – bon, il nous faut trouver un moyen de faire parler de notre nouvelle découverte… faire tourner l’info et la faire buzzer… ok, déjà on va sur twitter ?
    – ok ok ! et après on fait une campagne de mailing ?
    – ha ha, c’est quoi ce truc de vieux ? non, non, faut trouver le réseau social où il y a le plus de monde, ca serait bien si on avait la possibilité de créer un espace, un groupe pour faire tourner les infos pour gizmodo…
    – oh NON, pas CA ! pas lui !
    – si les amis, nous allons devoir utiliser ….. FACEBOOOOOK !

    on me dit dans l’oreillette que Gizmodo a déjà une page Facebook (http://www.facebook.com/gizmodo?ref=ts) , ha ha, sans rire les mecs, faut arrêter les articles à sensation !

  26. Euh… si j’utilise la fonction partager l’article via facebook j’suis pas un peu dans l’hôpital, la charité tout ca ?

  27. Votre prochain article faites-le sur les 10 bonnes raison pour arrêter de s’envoyer des mails…
    Non mais sérieux, vous pourriez pas dire aux gens comment s’en servir et demander à ce que Facebook agisse dans le bon sens au lieu de faire vos extrémistes ?

    En plus vous dé-crédibilisez des arguments intéressants avec d’autres affirmations complètement fausses. Je crois que le pompon c’est le « En d’autres termes » comme le souligne un lecteur…

  28. Hello,

    Vous êtes durs quand même.
    Bien sur que je comprends ce que vous dites, et que je suis d’accord avec vous dans le fond, maintenant n’oublions tout de même pas de penser que Facebook est un exemple de best practices en terme de création/developpement d’onlines buisinesses.
    Ca me paraissait important de le dire car il y a 3 ans, il n’était rien… On crache sur Facebook, mais c’est un exemple pour tous, d’autant plus si vous crééez des articles et que l’on polémique dans les commentaires..
    Mais bien résumé globalement sur les dérives d’un developpement de busisiness non géré ? trop rapide? qui en veut toujours plus …

  29. Je trouve ca un peu simpliste comme article, Facebook prend ce que les gens donnent !

    Perso je l’utilise comme un outil de diffusion comme Twitter etc même si il est plus difficile de faire sortir une info du lots des actualités.

    Pour moi google map qui photographie chez les gens c’est bien plus grave pour la vie privée que Facebook qui ne fais qu’exploiter ce qu’on lui donne !

  30. Ok. J’ai arrêté Facebook y’a pas si longtemps que ça. Et vous savez pourquoi ? Parce que mon ex, avec qui je suis resté un bon moment, m’as largué. Et le pire c’est quand 3 mois après je l’ai vus marqué « En Couple ». Merci Facebook de m’avoir sapé le moral :)

    Plus jamais retourné depuis. Et c’est mieux comme ça.

    Non mais c’est affolant quoi, même quand je vais à des soirées, impossibles d’échapper a ce genre de discussion : « Hey ! T’as vus le mur de Jérémy ! Ahah excellent » « Ouais j’ai vus ahahah. « blabla mur » « blabla facebook de machintruc ahahah » « ahahah ».

    Je me sent étranger des fois, mais franchement ? Je me sent bien de ne plus me savoir complètement drogué à ce genre de réseau social. Ou l’intérêt est … qu’il n’y a pas d’intérêt.

    J’aime ! (y)

  31. Exactement! Face de book ne sert qu’à étaler votre pauvre petite vie minable dont tout le monde s’en fout pas mal! Heureusement que la plus part des gens n’ont pas facebook sur leur GSM autrement je vous dis pas ce qu’on pourrait y lire comme du genre  » Je suis à la toilette « .

    Bref, dans mon école il y a déjà eu 2 procès pour une photo publié! Il y avait MSN et y aura toujours MSN! Facebook c’est comme Skyblog! Tout à son temps!
    Facebook reflète bien les no-life! Dans le temps on se voyait en face pas EN FACE De votre BOOK « Ecran » . C’est vraiment ça, un bottin de vos face de bouk !
    Deplus, la plupart des gens ont 500 amis, alors qu’en réalité 80% de c’est 500 amis sont en fait que des connaissances et pas plus! Et tout ça pour frimer et pour montrer que « j’ai plus d’amis que toi  » ! Des gamineries , rien d’autre à dire appart,

    Je suis Anti-Facebook à 100% !

  32. Facebook c’est comme tout, faut en connaitre les limites.

    j’ai donc quelques règles d’utilisation que je me fixe.

    1.mon profil est quasi privée, seul mes vrais amis et pas les amis de mes amis peuvent le consulter
    2.je ne met rien de strictement personnel, seulement des vidéos ou des trucs « a la con »
    3.je n’ajoute jamais des gens que je ne connais pas réellement dans la vie, et encore il y a des limites.

    Pour l’instant pas eu trop de soucis mais si Facebook ne fait rien, la justice, elle, peut s’en mêler, surtout pour une photo ou des informations publié par d’autre sans mon accord.

  33. En accord total avec mononokehime.
    J’ajouterais que je préfère avoir un compte fb sous ma vraie identité, avec quelques infos pas trop privées, mais suffisamment pour qu’on ne me confonde pas avec un éventuel malhonnête qui pourrait usurper mon identité avec encore moins de problème si j’étais absent de ce réseau. Je préfère donc contrôler un minimum mon identité que de la laisser à autrui.

  34. Mon avis va converger avec beaucoup d’autres.

    Facebook est un formidable outil de communication. Il me permet, en outre, de rester en contact avec certaines personnes pour lesquelles ce serait impossible autrement.

    Cela etant dit, c’est effectivement a chaque utilisateur d’etre vigilant sur le contenu qu’il publie. Pour ce qui est de la liste d’amis, a quoi bon avoir des centaines d’amis si ce ne sont que des connaissances a la con, c’est pourquoi il vaut mieux s’en tenir a ceux avec lesquels on communique/echange regulierement (les vrais amis en quelque sorte). Comme beaucoup d’entre nous ici je suis vraiment sans voix devant la debilite degoulinante que certains n’hesitent pas a etaler sur leur profil (des gens sans grand avenir pour la plupart, a mon sens…), ou lorsque j’en vois certains etaler leur vie privee sans la moindre mesure. C’est vrai, apres tout, les gens, pour la plupart, n’en ont rien a foutre de notre vie, Facebook doit etre utilise de facon intelligente.

    Quand on utilise FB il faut etre prudent et savoir se moderer.

    (Dsl pour les accents mais j’ai ecris mon commentaire avec un clavier brittish)

    1. Tu es exactement là où fcbk t’a mené en te prenant la main! Fcbk n’a rien d’un formidable* outil de com, c’est d’internet dont tu parles, fcbk est un internet qui bride la liberté et fiche ses utilisateurs dans « internet » où toute considération est déjà d’autant éloignée de la réalité. Il n’y a pas d’esprit critique à développer au sein de fcbk, juste des illusions.

      *Sauf bien-sûr si on réfère au sens premier de formidable: terreur, effroi

  35. Si vous donnez sur un site A une info et que vous donnez sur un site B l’info contraire. Un site C reprendra l’info du site A, un site D celle du B et ainsi de suite… Un site X remet en cause l’info du site A et un site Y celle du site B. Un site Z essai ensuite d’éclaircir la situation.
    Bilan: comment faire la part des choses entre …toutes ces informations? Comment savoir la vérité caché derrière tout ça?

  36. Si facebook était vraiment inutile il n’y aurait certainement pas une vague depuis 4/5 ans qui emporte tout sur son passage. On n’a pas trouvé mieux aujourd’hui pour rester en contact permanent et ludique avec ses proches et rencontrer de nouvelles personnes en cadeau bonus !

    Les problèmes liés à la fermeture de compte et à la gestion de la vie privée (entre utilisateurs) à beaucoup été simplifiée et améliorée.

    Le vrai problème de facebook est bien celui de la distribution des données privées à des tiers, developers d’application ou autres… Libre a vous de ne pas les utiliser.

  37. Facebook est un danger publique qui peut broyer la vie de gens seul sans ami et faible (comme moi). Et je sais de quoi je parle, j’en ai fait les frais.

  38. Les réseaux sociaux tuent la vie sociale puisque la solitude et l’isolement sont recherchés pour y contribuer. C’est vrai pour internet dans son ensemble et même pour l’informatique en général mais c’est avec fcbk et le caractère « privé » des profils que l’extrême en ce sens est atteint.
    Le racolage pernicieux qui a mené fcbk à la proue de ce gâchis n’a été rendu possible qu’exclusivement par la subtile prise en otage des membres, devenus invisibles pour les non-membres donc suggérants à leurs proches qu’il faut s’inscrire pour être « dans le coup ». C’est moche mais ça a marché !!! Vu son importance, fcbk est devenu un modèle qui a transformé les autres réseaux sociaux et internet à son image. Ce n’aurait pas été possible sans toutes ces naïves inscriptions! Il est encore temps de quitter en supprimant son compte et donc d’arrêter de mettre son poids de ce côté de la balance car tant que cous restez inscrits, même à des fins critiques et sociologiques vous contribuez à la force et l’importance du phénomène.
    Toute analyse critique est vaine, seule les désinscriptions effectives et massives pourront éventuellement limiter les dégâts. Il s’agit d’une réelle désintoxication car les outils psychologiques destinés à vous accrocher sont étudiés et efficaces, jouent avec vos glandes et vos hormones comme le feraient des drogues dures. Ce n’est pas pour rien si tant de membres critiquent fcbk mais sont incapables de se désinscrire !!!

    Revenez sur terre, quittez Facebook!

  39. je suis d’accord facebook est inutile, et quand on voit tout cela, on a pas envie d’etre sur facebook.
    et ceux qui ont facebook en ce moment et qui esperent tout supprimer et virer facebook de sa vie savent que c’est impossible.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité