Microsoft pourrait racheter l’Espagne

La Grèce a été sauvée in extremis par l’Union Européenne et c'est maintenant l'Espagne qui bat de l'aile.

Dans un monde où certaines multinationales sont plus puissantes que certains états, les entreprises pourraient se substituer aux pouvoirs publics.

Et si Microsoft rachetait l’Espagne pour lui éviter la banqueroute?

Saugrenu? Peut-être pas autant que vous pourriez le croire.

Comme plusieurs multinationales de premier plan, Microsoft dispose de suffisamment de liquidités pour pouvoir éponger en payant comptant les dettes de pas mal de petits pays. Et quand quelqu’un rachète vos dettes, vous devenez son débiteur. Parfois dans tous les sens du terme.

Quand les entreprises multinationales commenceront-elles à mener des O.P.A. sur des pays pour mieux les contrôler et les influencer au profit de leurs besoins propres? Dans certaines républiques bananières, c’est déjà le cas de manière officieuse. Mais à l’avenir, on peut imaginer que ce genre de rachat devienne officiel. Après tout pourquoi pas? Les nations ne sont jamais que le vestige des précédents millénaires, et dans les faits, le monde globalisé s’affranchit des frontières des Etats dans bien des domaines.

Nous sommes aujourd’hui citoyens de pays, mais pour combien de temps encore? Le jour où nous appartiendrons aux entreprises n’est peut-être pas si lointain. C’est d’ailleurs la thèse développée par Max Barry dans son roman Jennifer Gouvernement. En guise de nom de famille, les individus portent le nom de l’entreprise qui les emploie. L’auteur décrit un monde dans lequel le marketing guerrier est poussé à outrance (si vous avez envie de lire le livre traduit de l’anglais, il est disponible en français chez Amazon et à la Fnac). A côté, le No Logo de Naomi Klein ressemble à un conte pour enfants.

Posséder un pays, c’est pouvoir créer un système politique (Republica Seven Premium), battre sa monnaie (des MS-dollar$?), émettre des passeports et promulguer des lois (au hasard sur l’obligation de rédiger tous les textes sur Word, imposer la Xbox dans les maisons de retraite, bannir les iPhone du territoire).

On pourrait imaginer que certaines entreprises acquièrent des pays pour sécuriser des ressources rares (par exemple des matières premières employées dans la fabrication de micro-processeurs) ou des sites stratégiques (par exemple pour lancer des satellites privés ou contrôler des câbles sous-marins trans-océaniques).

L’étape suivante est bien sur la guerre entre ces entreprises devenues états souverains. Une sorte de retour au Moyen-Age, le marketing et l’arme atomique en plus. Imaginez un peu HTC contrôler la Savoie et Nokia régner en Normandie.

Oui, vous avez raison de commencer à trembler. Cet avenir est tout à fait possible. Vous avez une impression de déjà vu? C’est assez normal.

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Absolument n’importe quoi:
    1- Pour « racheter » une entreprise ou un pays, il ne suffit pas de racheter sa dette. (Ce serait trop facile)
    2- Microsoft est déjà lui-même endetté (comme toute entreprise) et n’a pas pu se payer Yahoo l’année dernière
    3- Avant de « racheter » la dette des pays européens , il faudrait peut-être regarder celle des USA ou de la Californie en particulier. C’est sans commune mesure avec l’Espagne et c’est bien de là que Microsoft ou Apple viennent non ?

  2. Non mais serieux faut arreter là: ca fait pitié!
    A quand les: Brad Pitt pourrait racheter 50 macstores? Ou l’émission « heroes » pourrait très bien racheter la maison blanche pour en faire son prochain lieu de tournage ?
    « Cet avenir est tout à fait possible ». Tu crois qu’on peut remplacer un Etat par une entreprise? Mince, même les pires libéraux n’auraient pas imaginé ça…Donc: vraiment n’importe quoi.

    Ps: C’est pas parcequ’un illuminé à écrit un livre dessus que c’est « possible ». Je peux te promettre qu’il y aura des têtes qui sauteront avant qu’on essaye ça.

  3. Pour les sceptiques, méfiez vous, on sait jamais jusqu’où la bêtise humaine peut nous mener… forcément si ça arrive il va y avoir des tentatives de rébellion, mais les rébellion n’aboutissent pas tout le temps.
    Et je doute que si une entreprise s’amuse à racheter la dette d’un état elle le fasse d’un seul bloc. Il est bien plus insidieux de racheter par petit morceaux, sur une longue période pour habituer les esprits.

  4. C’est n’importe quoi cet article, du coup ça décrédibilise complètement les deux qui ont été copié collé.

  5. Je ne ferai aucun commentaire sur le copier coller Grece Espagne du redactionnel …

    Par contre pour en etre originaire la Savoie n’a besoin d’etre vendue a personne, son solde est largement positif, elle contribue plus au budget de la France qu’elle n’en profite, c’est pour ca que beaucoup souhaite reprendre l’independance

  6. Je suis tout a fait d’accord avec cet article clairvoyant et sans détour,
    mais je m’insurge contre le simple fait de pouvoir penser qu’une quelconque entreprise ou congloméra d’investisseurs puisse prendre le contrôle des Savoie.

    En guise de réponse anticipé je préconise de reprendre le maquis des Glières.
    Vivre libre ou mourir.

    ++ Poal A Grat;

  7. Je suis tout a fait d’accord avec cet article clairvoyant et sans détour,
    mais je m’insurge contre le simple fait de pouvoir penser qu’une quelconque entreprise ou congloméra d’investisseurs puisse prendre le contrôle des Savoie.

    En guise de réponse anticipé je préconise de reprendre le maquis des Glières.
    Vivre libre ou mourir.

    ++ Poal A Grat;

    (puisqu’apparemment le brin d’humour de cet article est basé sur le comique de répétition)

  8. La capitalisation boursiere d’une entreprise n’est pas égale au profit d’une année. En général elle cote entre 8 et 25 fois ses bénéfices en fonction de ses perspectives de croissances. Pouquoi en serait il différemment avec les pays?

    En plus, l’espagne a un patrimoine colossal qu’il faudrait aussi valoriser (oeuvres d’art, infrastructures…)

  9. Ben en même temps quand tu est payé à la news, y a pas de petit profit.

    @ adrien : perso, j’avais Apple et l’Irlande sous le coude mais tu m’a grillé 😉

  10. CryHavoc j ai passer 28 ans de ma vie dans un pays communiste et je peus te garantire que si ca reviens a la mode , je m installe sur mars .
    sinon il te reste cuba pour essayer si c est si bien que ca . tu verras tu sera pas decue , demande aux cubains , ils sont enchanter tt les jours .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité