Une faute de frappe cause une vertigineuse agitation sur le parquet de la bourse

Bien sûr, les fautes de frappe peuvent être drôles, mais quand un négociant en bourse est susceptible de faire plonger le cours des actions ou d’un titre à la bourse, simplement en tapant un « b » pour les milliards de dollars au lieu d'un « m » pour des millions, c'est tout simplement effrayant.

[CNBC]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Au JT ils ont expliqué qu’il a simplement enfoncé ça touche zéro et qu’il y en a eu 2 (et non pas trois) en trop.

  2. Rien à dire, c’est de la bonne news façon gizmodo.
    On y croit … au fait et il a bien signé le chèque après avoir imprimé la somme en lettres dessus ?

  3. C’est bien de nous mettre un article qui nous met l’eau à la bouche mais on a l’impression de n’avoir lu que l’intro d’un article quand on arrive à la fin de la lecture. Où ? Quand ? Qui ? Chiffres ? Est-ce vraiment arriver ou est-ce quelque chose qui vous est venu à l’esprit en pensant qu’en anglais il y avait une seule lettre pour différencier les millions et les milliards ?

  4. On n’en sait rien si c’est une « erreur de frappe » ou non. Chez Citigroup (dont fait partie le courtier visé) on dément formellement, et la SEC est encore en train d’investiguer (si tant est qu’on peut avoir confiance dans la SEC…). En tout cas, que ce soit simplement dû à une « erreur de frappe » me semble très suce-pet. Je ne crois pas au hasard, il y en a forcément à qui ça a profité, et d’autres qui en on pâti ou en pâtiront. Mais qui ? et le saura-t-on un jour ? Wall Street n’y a pas forcément d’intérêt…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité