Google vous épiait depuis trois ans et est véritablement peiné

Pendant des années, les voitures de Google ont sillonné nos quartiers tout en cartographiant nos rues. On collectait des données sur les réseaux Wi-Fi tout en déterminant leur provenance — sans nous aviser.  Google se voulait rassurant : « Ne vous inquiétez pas, jamais nous n’utiliserons ces données pour nos produits et nous sommes désolés de devoir les recueillir. »

Toutefois, après vérification, on constate que les voitures de Google Street View, ramassaient un peu plus d’informations que nécessaire. Bien sûr, Google déclare qu’ils ont eu tort de collecter des échantillons qui comprennent à la fois des données ainsi que leur source et leur destination, en provenance des réseaux Wi-Fi ouverts (non protégé). Elle affirme qu’ils n’ont jamais utilisé ces données dans aucun de leurs produits.

Nous avons généralement ramassé des données fragmentées. Nos voitures sont en mouvement; il aurait donc fallu que quelqu’un utilise son réseau alors qu’une voiture passait. De plus, l’équipement Wi-Fi dans nos véhicules change automatiquement de canal environ cinq fois par seconde. En outre, nous n’avons recueilli aucun renseignement provenance de réseaux Wi-Fi sécurisés.

Prétendument, Google n’a jamais désiré colliger ces données. Au contraire, c’est simplement le résultat d’une mauvaise programmation du code d’un logiciel, qui fut installé dans les voitures et qui devait servir dans le cadre d’un projet expérimental. Les responsables ne voulaient pas de ce code et n’avaient aucunement l’intention d’utiliser ces données. Google est apparemment très contrarié
pour ce qui est arrivé et a mis en quarantaine toutes ces voitures jusqu’à ce que le problème soit résolu et effacera les données collectées de manière inappropriée.

Voici leur déclaration :

« L’équipe d’ingénierie de Google travaille dur pour gagner votre confiance; nous sommes très conscients que nous avons failli à nos obligations. Nous sommes profondément désolés de cette erreur et sommes déterminés à en tirer toutes les leçons. »

[Google Blog via New York Times]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. si prendre des photos(basse définition) dans la rue en floutant les visages, c’est épier: alors mettons de suite tous les journalistes en taule…
    non sans déconner: ce qu’ils font est d’autant plus honorable que c’est un service gratuit qu’ils proposent.

    mais forcément l’idée ne vient pas d’Apple donc ça ne plait pas à Gizmodo….

  2. Heptan, je crois que tu as pas vraiment compris ce qui était dit dans l’article : les voiture de Google Street View ne se sont pas contenté de prendre des photos, elles étaient équipés de capteurs WiFi et elles ont notés tout plein d’information sur tous les réseaux wifi qui trainaient… et ça m’étonnerait pas que sur les réseaux non protégés ils aient cherché à récupérer tout ce qui traine en fichier partagé.
    (Et je suis pas un fanboy Apple, au contraire, et Google que j’appréciais beaucoup autrefois commence à beaucoup m’inquiéter avec ses plan mégalo)

  3. Du coup on peut avoir une idée du nombre des gens qui ne sont pas sécurisée, cette info peut aussi servir à avertir les gens de sécurisé leurs wifi.

  4. De toute façon on pouvait déjà capté le wi-fi dans la rue donc ça change absolument rien : n’importe qu’elle passant peut se connecter avec son ordi ou son portable.

  5. Bonjour, je capte environ 40 réseaux Wi-Fi depuis chez moi. Est-ce que je risque d’aller en prison parce que j’aurais atteint à la vie privée de mes voisins ?

  6. Franchement, noter le nom des SSID, c’est pratique pour pouvoir ce localiser avec un pareil mobile (lorsque le WiFI est activé, on sait, si on capte un réseaux, où, approximativement on ce trouve).

    Après, faire des Dump de ce qui s’y trame… C’est de l’espionnage.

  7. @ Heptan et XSX

    Vous avez pas bien compris, le problème c’est qu’une mauvaise ligne de code dans le programme des voitures faisait collecter des informations sur les réseaux Wi-Fi non sécurisé. Et justement, Google s’en excuse car ils disent que « jamais nous n’utiliserons ces données pour nos produits et nous sommes désolés de devoir les recueillir. »

    Donc stop le trolling anti-gizmodo-car-pro-apple sachant que l’info n’as rien à voir avec ça.

  8. Pourquoi paniquer si Google prend la peine de diffuser cette nouvelle c’est bien qu’il n’ ont pas l’intention d’utiliser ces informations . Dites vous que n’importe qui peut tester les WIFI  » http://www.dailymotion.com/video/x39jvc_france-2-dit-n-importe-quoi-sur-la_news  » et même les fameuse clefs WEP ne sont pas suffisamment efficace pour protégé un réseau …

    http://www.trendhunter.com/trends/pen-with-wifi-detector-from-informatica
    http://www.trendhunter.com/trends/wifi-detecting-baseball-caps
    http://www.thinkgeek.com/gadgets/electronic/89d1/
    http://www.wifi-finder.net/
    http://www.fileheap.com/dbquery/1/wifi+finder

  9. C’est dommage qu’on en parle partout parceque c’est Google. Alors qu’autrefois on en parlais jamais pour prévenir de la sécurité wifi.
    Il y a surement des gens ou autres qui exploitent les ordi des autres depuis longtemps

  10. vous pensez vraiment qu’une voiture qui passe dans la rue en prenant des photos vas avoir le temps de recupérer vos fichiers partagés sur votre réseau wifi? vous avez un wifi à 15GB/S ou quoi?
    Il ne faut pas exagerer!! et puis ceux qui ont un WIFI ouvert ne doivent s’en prendre qu’a eux meme. si je laisse toutes les portes et fenetres de chez moi – meme si les autres n’ont pas a rentrer et me voler des choses – il ne faut pas que je fasse le choqué quand tout le monde matte ce qu’il s’y passe!

  11. Google avait aucune obligation morale de divulguer ces données. Ils l’ont fait d’eux même sans aucune pression extérieure. Pour moi ca prouve leur bonne foi et ca renforce mon attachement à cette entreprise.

  12. +1 guillaume!

    ca me parait bizarre qu’il ai pu collecter des données en roulant en voiture. déjà moi j’ai du mal à capter les Hotspot tout près de chez moi sans bouger, alors de la à collecter des données j’ai un doute. ou alors ils ont une sacré antenne Wifi.

  13. Le but est de référencer un maximum de wifi et de les cartographier.
    Il suffit ensuite qu’un simple téléphone avec wifi mais sans gps, transmette les echos wifi à google qui en retour lui fournira une position approximative.
    Le wifi étant libre, il n’y a rien de mal à cela, mais d’en faire une base de données, c’est contraire au respect de la vie privée…
    Ceci expliquant cela

  14. En même temps les données wifi (pour la géolocalisation) sont déjà obsolètes, car le temps de passer dans toutes les rues du monde des millions de nouvelles box auront été mise et des millions d’autres enlevées ou modifiées… donc les données wifi, euh voila quoi.

  15. Mais de QUOI on parle exactement ?
    C’est quoi des « données Wi Fi » L’accès à tout le contenu de mon ordinateur ? l’accès aux pages web que j’ai visitées depuis que je surfe sur internet ? L’accès à des éléments que j’ai échangés en peer-to-peer ou par mail ? L’accès au réseau via mon Wi Fi ?
    En quoi ce serait dangereux pour moi si quelqu’un accède à ses fameuses données ?
    ça devient de plus en plus nébuleux ces histoires de protection de vie privée.
    j’ai l’impression que je dois me battre pour protéger des choses dont je ne savais même pas qu’elles existaient (si seulement c’était des comptes en banques bien remplis !)

  16. @Makkuro kurosuke: Ce sont les données échangées entre ton PC et ta box au moment du passage de la googlecar. En effet, sans clé WEP, pas de cryptage des données, donc avec un sniffer ça apparait en clair;

    cela peut etre des données bancaires (avec beaucouuuuuup de chance , faut que la voiture passe au bon moment…) des mot de passes de login pour des sites, identifiants Paypal, sites webs visités, fichiers P2P, bref tout le trafic internet.

    @go: Si tu parles de street view, sache que en dehors du monde des geeks ya un truc qui s’appelle la rue…….. C’est un endroit ou tu peux voir les maisons des gens, et même des fois les voitures garées devant (sans le floutage de plaque). Magique!

  17. @ Raon : sans aucune pression extérieure??? Rien n’est moins sûr.

    lemonde.fr :

    « Google s’est aperçu de cette faille la semaine dernière, à l’occasion d’un audit mené à la demande des autorités allemandes sur la sécurisation des données collectées pour le programme Street View. »

    Question à 100 000$ : si l’Etat allemand n’était pas venu fourrer son nez, les aveux auraient-ils été aussi spontanés?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité