Les voitures modernes sont trop faciles à pirater

La sécurité informatique des véhicules modernes fait peur.

Les chercheurs qui se sont intéressés au sujet sont notamment parvenus à neutraliser les freins et à couper le moteur à distance. Rien que ça!

Ces spécialistes en sécurité informatique des universités de Washington et de San Diego thought tirent la sonnette d’alarme à propos des voitures en réseau, dont la protection visiblement insuffisante. Ils ont même réussi à faire freiner des roues individuellement, et à retirer tout contrôle du véhicule à son conducteur.

Le mariage de la voiture et de l’ordinateur semble inévitable. Raison de plus pour traiter le volet sécurité sérieusement. [NYTimes] Crédit Image MNicoleM

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. C’est pas faux les anciennes « technologie » étaient tellement plus résistante que celles de nos jours…Rien qu’à voir le 3310 :p

  2. Pour pirater un véhicule, il faut tout de même avoir pu y accéder et y avoir connecté un ordinateur, mais ce manque de sécurité peut sembler effrayant.

    Quand on sait que c’est cette électronique qui est maintenant à l’origine de la majorité des pannes, on peut se demander si cette industrie automobile va dans la bonne direction.

    L’indice fort qui montre que ce n’est pas le cas est le succès insolent de la marque low-cost Dacia, à laquelle personne ne croyait avant son incroyable carton, dû à ses prix bien sûr, mais aussi à une excellente fiabilité (2è au monde derrière Honda !).

    La raison de cette fiabilité est d’avoir utilisé des organes éprouvés sur d’anciens modèles (Clio) fiabilisés au fur et à mesure des versions, démontrant que les acheteurs se moquent du dernier cri en la matière (succès des 206+ et Clio Campus), et la raison du succès est le rapport qualité-prix, démontrant à la (grande) surprise générale que ces clients n’ont pas besoin d’un véhicule qui soit plus luxueux et sophistiqué que leur propre environnement de vie.

    Les constructeurs automobiles avaient oublié que 80 % des conducteurs dans le monde vivent à la campagne !

  3. @Greenpsj : va faire 2000Km avec une dacia et refait le test dans une voiture digne de ce nom…. on en reparlera… d’où tires-tu l’info de fiabilité ? pour une voiture qui roule depuis, combien, 4 ou 5 ans ?
    J’ai habit en campagne aussi, avec 45 min de route aller tout les jours, et j’étais bien content d’avoir une voiture avec de l’electronique comme l’antipatinage sur route mouillée et ABS quand des bestioles traversaient la route….
    Maintenant, tu peux toujours acheter une 2CV ou cox (avec laquelle j’ai roulé des années). Là, y a pas d’electronique…..

  4. Faut arrêter de critiquer en permanence l’électronique dans nos véhicules, sérieusement qui voudrait une 205 à la place d’une 308, faut pas déconner non plus… déjà rien qu’au niveau de la sécurité ça me parait primordiale.
    Et puis cette histoire de piratage de véhicules, ils passent par quoi, le GPS ? parce-que ça doit pas être difficile à sécuriser.

  5. @ mano

    Ton commentaire ne répond pas au mien que tu as dû lire trop vite.

    Je lis Auto Plus (entre autres) depuis de nombreuses années et les palmarès annuels de fiabilité des marques sont également publiés sur les gros sites allemands et américains.
    Dacia est 2è depuis l’année dernière, Honda 1er depuis + de 20 ans.

    (Tu pensais que c’était qui, Mercedes ? .. C’était il y a 40 ans, Toyota ? Il y a 15 ans .. BMW ?, Classement très moyen, VW ? .. Très mitigé ..)

    Les pannes électroniques sont une calamité extrêmement fréquente chez TOUS les constructeurs, et surviennent comme les autres pannes pour une raison assez simple à comprendre : Un véhicule a généralement une durée de vie de 6 ans avec un relooking à 3 ans, et il devient fiable en fin de production car tous les problèmes qui n’avaient pas été détectés à la mise au point ont été réglés.

    En utilisant ces organes éprouvés il est normal que le résultat soit très fiable, et la base des modèles d’il y a 5 ans n’est pas totalement obsolète. L’ESP et l’ABS existaient déjà.

    Ensuite, il est ennuyeux de ne pas oser salir sa voiture quand on est agriculteur, maçon ou plombier, et ça concerne énormément de gens !

    Oh, et si tu achètes un jour une Honda, tu ne pourra plus jamais régresser.

  6. @Greenpsj: L’électronique des voitures est loin d’être un inconvénient en matière de fiabilité.

    Une panne électronique ça se répare très facilement car c’est immédiatement repérable. Les éléments d’électronique ont considérablement augmenté les chances de survie pour les passagers (ABS, airbag, antipatinage, Frein auto) et augmentent le confort des voitures (bluetooth, clim, radar de recul, etc…)
    Avant de cracher sur la techno, il faut regarder les points positifs et les points négatifs au lieu de regarder UNIQUEMENT les points négatifs…

  7. @tigzy :
    Toi ça se voit que tu n’es jamais resté en rade sur une route déserte à 3h du mat’ à cause d’un capteur ou d’une puce à 2 balles qui bloque complètement la voiture.
    Quant à « l’immédiatement repérable », va parler des pannes fantômes à un mécano de mercedes ou vw…et qui sont totalement impuissants face à ce genre de problèmes qui ne sont même pas stockés dans les mémoires de calculateurs.

  8. Ok certains progrès sont indispensables et géniaux : abs, airbag.
    Mais qu’est ce que j’en ai a faire que la bagnole déclenche pour moi les essuie glace ou allume les phares : je peux le faire moi-même, m….
    Quant au radar de recul, ça me fait hurler de rire…
    On est censé faire gaffe et tout faire pour diminuer les conso des voitures et on rajoute du poids avec des gadgets à la c..

  9. Ok, des progrès comme l’abs et l’airbag sont top.
    Mais je m’en fout que la voiture allume ses phares ou ses essuie glace seule : j’ai deux mains, je peux le faire moi-même.
    Quant au radar de recul, ça me fait hurler de rire…
    On nous rabache qu’il faut moins consommer, réduire le poids des voitures, et on en rajoute avec des gadgets inutiles …

  10. @tigzy

    L’electronique de bord d’une automobile ne se répare pas. Elle se remplace. Comme la carte mère de votre ordinateur. Mais pas au même prix. Beaucoup plus cher, en réalité. Et uniquement si la valise de diagnostic est disponible.

    Pour un propriétaire qui peut dépenser des milliers d’euros pour une pièce détachée amenée à prix d’or via ups à la concession automobile la moins éloignée, où la voiture en panne aura été transportée sur plateforme, tout en patientant un jour ou deux dans le palace cinq étoile du coin, l’électronique est effectivement un plus (d’ailleurs, d’ici peu, on peut imaginer que la voiture en panne commandera sa pièce de rechange elle-même et réservera la chambre d’hôtel toute seule).

    Moi, je n’ai pas les moyens, et je fuis cette électronique autant que faire ce peut. Il faut dire que je suis à bonne école : je suis électro-informaticien :-).

    À la décharge des constructeurs, il faut reconnaître que l’électronique embarquée n’est pas dans leurs domaines de compétence traditionnels et qu’ils sous-traitent les ensembles à des sociétés de conception électronique pour qui la mécanique n’est pas plus un domaine de compétence traditionnel : la définition des cahiers des charges n’est certainement pas aisée.

    Cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité