Donc les téléphones portables ne donnent pas le cancer ?

L'Organisation Mondiale de la Santé a suivi près de 13.000 utilisateurs de téléphones portables sur une période de 10 ans pour déterminer s'il existait ou non un lien entre téléphones portables et cancer.

Leurs conclusions?

Peu concluant!

Même après tout ce temps et une étude aussi importante, ils affirment qu’il faut des recherches complémentaires pour déterminer si les gros utilisateurs de téléphones portables courent un danger.

Le responsable de l’IARC Christopher Wild a expliqué à Reuters que « les résultats ne nous permettent pas de conclure qu’il y ait un risque associé à l’utilisation des téléphones portables, mais… il est également prématuré de dire qu’il n’y a pas de risque ».

Le mois dernier, des scientifiques européens ont lancé une étude sur 30 ans sur 250 millions de personnes. En attendant, faites comme vous le sentez. [Reuters via Slashdot]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. J’adore ce genre de conclusion : On ne peut pas dire qu’il y ait un problème mais il est un peu tôt pour dire qu’il n’y en a pas.

    On sent là toute la puissance de la médecine occidentale.

  2. Greenpsj, la médecine occidentale n’y est pour rien, c’est juste que l’étude sur 10 ans n’a montré aucune affectation des sujets aux ondes gsm. Mais 10 ans ce n’est pas grand chose, sur une vie, sur plusieurs générations, etc…

    Donc leur conclusion est simple : sur la période de l’étude nous n’avons rien trouvé d’inquiétant, mais venez pas vous plaindre si sur plusieurs générations il se passe quelque chose.

  3. Bien sûr… L’expertise, c’est quoi ? C’est pas des voix que les grosses sociétés achètent pour booster leurs intérêts ? 😀
    Enfin maintenant allez chercher des conclusions sur les effets et modifications moléculaires par les ondes électromagnétique des portables… Pas simple.

  4. @ddrmysti : entièrement d’accord, il faut arrêter un peu d’être tout le temps parano ^^ si vous avez quelque chose contre les portables n’en achetez pas et laissez tranquille ceux qui assument leur potentiel futur (non) cancer.

  5. 4 milliard d’utilisateurs de portable sur terre, parfois pas des modèles tout jeune, et certains pensent encore que le portable est dangereux pour la santé… même une maladie extrêmement rare a statistiquement plus de chance d’arriver qu’un cancer du cerveau du aux x téléphones portables.

  6. à force de dire qu’il y a du cancer partout, on s’attrape des maladie psychologique et une chance d’avoirs des cancers lol

  7. dede
    il suffit de mettre de la musique a coté d’une plante pour la faire stresser donc si tu flippes tant que ca arrete de parler ca fait du bruit.

  8. Les rythmes de l’être humain ont été influencés et constitués en fonction de sa sensibilité aux bruits de l’univers, infiniment plus subtiles que les micro-ondes de nos fours (1 000 W blindés à plusieurs mètres), ou de nos téléphones, 2 W (SFR, Orange) ou 1 W (Bouygues) non blindés et à 2 cm du cerveau.

    Eh oui, nos portables émettent dans la fréquence « micro-ondes », épouvantable pour notre cohésion physique.

    L’influence et la nocivité des ondes des portables n’est tout simplement pas contestable, seules les études des opérateurs (on paye quelqu’un pour qu’il trouve 1 résultat) et l’angle de vue préhistorique balbutiant de cette pauvre « fausse médecine occidentale » (on ne réagit que si on détecte un symptôme) remettent en question ce qui ne devrait pas avoir lieu de l’être.

    Regardez la courbe exponentielle de progression des cancers.

    Aller, soyons positifs, de toutes façon comme pour le pétrole, la chimie et l’amiante de nos grands-parents, … eh, on s’en fout, on savait pas, nous !

    Le moyen-âge devrait quand même bientôt se terminer.

  9. Il y a des gens qui ont bossé dans les communications hertziennes pendant une trentaine d’années (une grosse boite française) à installer des émetteurs, les régler et les dépanner et passer des heures au téléphone.

    Aujourd’hui le taux de personnes atteints par une saloperie de cancer (au niveau de la tête) est impressionnant, certains passent leur temps à faire des réunions d’information auprès des jeunes, pour leur expliquer qu’ils sont en train de crever à cause de ces micros ondes.

    Toutes les études disent ni oui ni non ! mais le scandale est latent, pas besoin d’attendre 20 ou 30 ans pour avoir une idée du résultat.

    Bientôt il n’y aura plus besoin de faire de reforme des retraites !

    Camarade choisi ton camp

  10. @Greenpsj : « La courbe exponentielle de progression des cancers… »

    1/ Euh, je veux bien un lien qui me montre la courbe
    2/ Je veux bien qu’on me *prouve* quelle part des cancers vient du GSM… versus quelle part vient du vieillissement de la population

    En fait, il est même logique et imparable que l’on meure de plus en plus du cancer:
    Entre 1910 et 2010, l’espérance de vie (en France) est passé de 50 à 80 ans
    Il y a 100 ans, tout le monde mourrait (d’autre chose) avant d’avoir la moindre chance d’attraper un cancer.

    Le jour où on guérira et/ou préviendra le cancer et que l’on vivra tous 110 ans, je prédis une montée en flèche d’une autre cause de décès..

    @ benarthur:
    tu parles d’un taux de « cancer-au-niveau-de-la-tête », mais tu ne le (dé)-montres pas non plus…
    De plus les « la-grosse-boite-francaise » coupe l’alim des émetteurs quand quelqu’un travaille dessus. En tout cas on fait comme ça chez les opérateurs, que ce soit pour le réseau ou la trans radio.

  11. Supposons que les téléphones présentent un risque pour la santé. Admettons que ce risque est proportionnel à l’énergie reçue par l’individu (ce qui me paraît assez raisonnable comme hypothèse). Alors le risque est proportionnel à l’inverse du carré de la distance au téléphone. En d’autres termes, un téléphone est 100 fois moins dangereux à 20cm qu’à 2cm de vous. Si vous voulez être prudent, mettez donc votre téléphone dans un sac plutôt qu’une poche, et utilisez un kit main libre filaire.

  12. Cette étude a été faite d’une manière peu intelligent a mon gout. J’explique :

    Ils ont pris des gens qui ont le cancer puis ils ont regardé comment ils utilisaient les téléphones (, ordinateurs etc.)

    Alors ?

  13. SIMPLE, de BON SENS et basée sur le principe de PRECAUTION en terme de SANTE.
    Compte tenu des incertitudes sur l’éventuelle dangerosité des effets des ondes de nos téléphones mobiles et de la relation : distance = atténuation.
    Eloignons le portable tout en gagnant en confort, en spontanéité et en réactivité !
    Pour 20%, 30% ou plus, de nos communications, en fonction de la simple notion de notre confort du moment, utilisons les claviers ad-Key.
    Les claviers ad-Key ce sont des interfaces additionnelles et déportées (clavier/écran) ; En fait, de simples télécommandes du téléphone mobile, des « copier-coller » des claviers de nos mobiles ; autocollants, pratiques, attractifs, amusants, économiques, élégants, luxueux, … Ces claviers mettent en oeuvre des ondes de très faible énergie (courte distance) et les accessoires audio de nos environnements.
    La modernité du concept, c’est d’avoir associé des claviers fixes au symbole de la mobilité qu’est le téléphone portable !
    Une INNOVATION française, celle d’un développeur indépendant, autrement dit, l’absence d’une assistance à l’innovation (produit en cours de développement, non commercialisé)com@ad-key.com

  14. Sauf qu’ils ont oublié de dire qu’ils ont retiré de cette étude interphone les résultats sur les neurinomes et les tumeurs de la parotide qui démontrent une augmentation des risques des portables sur la santé. En plus les utilisateurs de téléphones sans fil ont été mis dans la catégorie des non exposé, voilà comment on fausse une étude et on minimise les risques.
    Le Pr Hardell ne trouvait pas de différence entre les utilisateurs de GSM et TSF, il trouvait au début des années 2000 un taux de tumeur similaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité