Interview : Sommes-nous seuls dans l’univers ?

Voici la suite de l’interview de David Southwood, le directeur du programme scientifique et de l’exploration robotique de l’ESA (l’Agence Spatiale Européenne) que j’ai rencontré à la Cité de l’Espace de Toulouse. Pendant l’interview, Jean François Clervoy, un spationaute français, s’est assis avec nous et la discussion est alors devenue philosophique et scientifique. Rapidement, la question : « Sommes-nous seuls dans l’univers ? » s’est imposée.

Selon David Southwood, l’homme découvrira la présence de processus organiques sur Mars avant 2020. Hélas, les processus organiques ne sont pas des traces de vie, mais sont peut-être une base nécessaire à la création de la vie. (dixit Southwood)

De toute évidence, nos deux garnements croient aux extraterrestres et aimeraient les rencontrer. Alors, la réponse est : non, nous ne sommes pas seuls dans l’univers, mais il va falloir encore un peu de temps avant de trouver de la vie ailleurs que sur Terre.

Ma phrase préférée dans cette vidéo est : « la technologie de demain est la magie d’aujourd’hui ».

Demain, je clôturerai cette série d’interview-vidéo avec la question : « quel est le plus grand défi de demain pour Southwood ? »

La première partie de l’interview

La deuxième partie de l’interview + Bonus

Jean-François Clervoy est un spationaute français de l’ESA. Il est parti 3 fois dans l’espace et il a joué avec les gadgets les plus délirants du monde (Atlantis, Discovery, Mir et Hubble).

David Southwood est le directeur du programme scientifique et de l’exploration robotique de l’ESA, il est également l’auteur de plus de 200 articles scientifiques et publications, a géré les grands projets de l’agence depuis 2000 et il a également planifié les grands projets futurs.

[Merci à Florence de la Cité de l’Espace]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. pourquoi on envoit pas tout simplement de la matiere organique et un peu d eau ( PAS BESOIN DE BEAUCOUP) sur ces planetes et voir ce qu il advient

  2. Vu le nombre de galaxies dans l’univers (7000 milliards visibles)
    Vu le nombre d’étoiles (au total, 30 milliards de trillions = 30.000.000.000.000.000.000.000)
    Et vu le nombre de planètes autour de chaque étoile

    En prenant en compte l’hypothèse de la « terre rare » (http://fr.wikipedia.org/wiki/Hypothèse_de_la_Terre_rare), Ward et Brownlee disent que la probabilité d’avoir les conditions réunies pour l’apparition de la vie est extrêmement faible (en moyenne 1 planète par galaxie, sur la base de la notre), ça nous laisse quand même 7000 milliards de planètes favorables à l’apparition de la vie…

    La probabilité pour qu’il y ait de la vie « un minimum évoluée » ailleurs est donc extrêmement forte

  3. LoL j’ai mêmes pas lu l’article rien que le titre me fait marée !

    Bien sur qu’on n’est pas seul ! vie ne signifie pas… ALIEN E.T MONSTRE, Mais tout simplement petit bacterie dans de la glace

  4. @john C’est contre l’éthique de la NASA, je ne sais pas ce qu’il en est de l’ESA mais en gros on ne devrait pas contaminer d’autres planètes.
    Imagine que l’on transmet une méchante bactérie qui détruit toute vie extra-terrestre.

  5. J’suis pas d’accord avec le paradoxe de Fermi… Si j’arrive à me souvenir d’une théorie, en gros ça donne, corrigez-moi si je me trompe:
    – Notre civilisation est au stade 1 de l’évolution…
    – au stade 2, on maitrise l’énergie solaire, on est capable de créer ce qui peut ressembler à un soleil
    – au stade 3, maitrise du temps et de l’espace… la 4ième dimension, la dématérialisation, en gros Star Treck
    C’est de la science fiction, mais pourquoi l’homme, s’il ne s’est pas auto-détruit n’y arriverait-il pas…dans 1000, 10000, 100000 ans? qu’importe le temps!
    Donc une civilisation arrivée au stade 2 ou 3, nous ignorerait, passerait son chemin, à l’image d’une fourmi ou d’un ver de terre passant devant le chantier d’une autoroute sans se rendre compte de ce que cela représente. Pour l’instant, on est peinard, on n’emmerde personne, sauf nous-même ;-))

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité