Gros bug informatique à la SNCF aujourd’hui

La SNCF se serait sans doute bien passée de ce genre de dysfonctionnement en début de week-end de la Pentecôte.

Pourtant depuis plusieurs heures le système informatique de réservations de la compagnie française de transport ferroviaire connait de sérieux ratés, qui se répercute aussi bien sur leur appli que leur site web.

En cette fin d’après-midi, l’accès au service central de réservation de billets de train de la SNCF reste très partiellement fonctionnel. Les réservations sont possibles seulement dans certains TGV, (mais fonctionnent normalement pour les Eurostar ou les Thalys).

Le bug n’affecte pas les billets pré-payés, mais nul doute qu’il tombe plutôt mal, le week-end de la Pentecôte étant particulièrement propice aux voyages, surtout avec une météo aussi clémente.

Les informaticiens y verront une nouvelle conséquence implacable de la fameuse LEM. L’histoire ne nous dit pas si la borne où Murphy a voulu retirer son billet pré-payé avait encore de l’encre.

Tentez votre chance sur Voyages-Sncf.com, le système finira bien par planter complètement ou revenir à la normale.

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. En raison d’une panne informatique liée à un problème technique lors d’un chargement de données du système central SNCF, la vente de billets pour les trains à réservation est perturbée sur tous les canaux : guichets des gares, bornes libre-service, téléphone.

    Le site internet http://www.voyages-sncf.com est accessible et permet de consulter tous les horaires et de réserver tous les trains disponibles à la vente dans le système central : Eurostar, Thalys et iDTGV. Au fur et à mesure du chargement des TGV ils seront immédiatement disponibles à la vente. Les informations de mise à la vente sont disponibles en temps réel sur le site.

    Le retrait aux bornes libre-service des dossiers réservés est normal ainsi que l’impression de billets imprimés.

    Les clients qui le peuvent sont invités à reporter leur achat à demain.

    Les clients voyageant aujourd’hui et n’ayant pas encore acheté de réservation sont invités à s’adresser aux contrôleurs, sur le quai, qui les accueilleront dans la limite des places disponibles, peu nombreuses sur TGV en cette veille de week-end de Pentecôte.

  2. Alors c’est peut être le moment de leur dire que c’est le pire site de réservation de billets de tous les temps et qu’une refonte TOTALE serait le bien venu…. A bon entendeur….

  3. Non, il y a pire que la SNCF en terme de disponibilité : le site de la RATP (pour savoir comment aller d’un point A à un point B, tous moyens de locomotion considérés).
    Je demande solennellement que tous les prestataires de service à l’origine de sites pourris (et qui ont réalisé des marchés publics) soient clairement identifiés.
    Je voudrais que le cours de certaines SSII soit un peu plus corrélé avec la qualité de leurs solutions. Parce que faire des bénéfices en vendant plus de 1000 € HT la journée, pour un résultat déplorable, et ensuite se la raconter archi-bénéficiaire, c’est se foutre du monde.

    A coté de ça, plus aucun donneur d’ordres n’a les burnes pour se créer une compétence en interne : les projets sont externalisés à un niveau tellement élevé qu’il n’y a plus la moindre possibilité pour une petite structure (ou un indépendant) d’apporter sa pierre aux différents édifices qui se construisent. Or, la petite structure assume son résultat. Les pénalités et les avocats, c’est pas sa tasse de thé.

    Décrocher un contrat de sous-traitance avec une de ces poupées russe de prestataire, bardée de certifications ISO mais qui fait systématiquement de la m…., est aussi difficile que d’essayer d’encapsuler un code sous licence GPL v3 dans un soft commercial : les certifications d’incompétence sont virales.

    Il ne reste à la petite structure que le marché du particulier. Merci aux acheteurs éclairés (qui devraient de temps en temps essayer de comprendre pourquoi ils ont ce qu’ils ont).

  4. Moui, m’enfin, vu la taille de la base de données, et -sans doute – la complexité des requêtes, développer un tel site ne doit pas être évident non plus… Et ne parlons pas de sa maintenance…

    Je doute qu’on puisse faire tourner avec du PHP/MySQL 😛

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité