Pour la mort de mon perso Counter-Strike, prépare-toi à mourir

Julien Barreaux a 20 ans et il est français (c'est important car généralement ce genre d'histoire se passe aux États-Unis et on se rassure en se disant qu'ils sont fous ces ricains, mais pas cette fois). Un jour, son personnage Counter-Strike s’est fait tuer dans un combat de couteau. Têtu, et plein de rage, il a alors passé les 6 mois suivants à retrouver son tueur virtuel. Il a alors pris un vrai couteau de cuisine et a rendu visite à son adversaire.

Heureusement, son habilité à manier le couteau dans la vraie vie est presque aussi mauvaise que dans Counter-Strike, et il a raté la carotide de sa victime de peu. Il a été arrêté « dans l’heure, et a raconté [à la police] qu’il voulait voir son rival disparaitre pour avoir tué son personnage. »

La juge Alexiane Potel a bien résumé la situation avec ces quelques mots :

« Vous êtes un danger public. J’ai peur de la réaction disproportionnée que vous aurez, la prochaine fois qu’une personne aura le malheur de vous jeter un regard. »

Julien Barreaux a été condamné à 2 ans et 1 mois de prison ainsi qu’à une obligation de soins psychiatriques et psychologiques.  [L’observateur de Cambrésis via NY Daily News]

Photo de Rainer Ebert

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. j’ai deux réactions :

    la 1ère : les télé françaises ne vont pas rater cette occase pour taxer tous les joueurs de criminels en puissances et dénoncer la violence dans les jeux tout en passant « les affranchis » dans la soirée

    la 2ème : 2 ans pour tentative de meurtre, ça me fait bien rigoler par rapport au pirate écossais qui risque 70 ans de prison pour avoir osé accéder à quelques documents

  2. Pas compris, à l’époque où je jouais à CS, y’a pas de « personnage » qui tienne, t’avais ni pieces d’or, ni score, ni ranking et en plus tu réapparais au prochain round. qu’est-ce qu’on s’en fou que quelqu’un ait tué ton personnage?

  3. Hmm histoire montée de toute pièce par quelqu’un qui dans Counter-Strike ne connait que le nom du jeu ? On meurt au moins une dizaine de fois en une partie, logiquement le gars aurait dû tuer légion de gens. ^^ »

  4. et les 5 ans pour avoir aidé un innocent (presomption d’innocence, l’appel c’est le 8 juillet) yvan colonna durant sa cavale.

  5. Hmm… La seule explication qui pourrait (à mes yeux) rendre l’acte crédible (je dis bien « crédible », pas acceptable hein ?) :

    Le dit joueur semble avoir perdu un duel au couteau. Pour qu’un tel duel puisse avoir de l’importance pour le joueur, il devait s’agir d’une finale d’un tournoi. Ou autre évènement organisé dans lequel il n’y aurait pas eu de respawn ?

    Toujours est-il que ce ne devrait pas tant être la « mort du perso » le problème, mais plus le refus de la défaite.

    Dans tout les cas, un individu capable de dépenser 6 mois à retrouver un joueur pour l’attaquer au couteau est effectivement dangereux.

  6. Ou bien encore un putin de con qui met sa tentative de meurtre sur le dos des jeux video pour pas prendre pour perpette !

  7. @Mouton_enrage
    Un grand malaaaade !! O.o.
    ( counter-strike ne se joue pas sur mac )

    Heu maintenant y a Steam qui est sortie sur Mac donc il est possible que ce soit le cas :)

  8. Vu qu’on meurt très souvent dans CS je pense qu’il a été humilié, on s’est moqué de lui après cette mort…je vois que ça parceque déraper de la sorte…

  9. Maitre Alexiane Pontel est avocate et non pas juge !
    Quant à l’agresseur, s’il est mineur, son anonymat doit être préservé. Le fait d’avoir publié son nom de famille (même s’il s’agit d’une reprise) peut le conduire à vous attaquer en justice.

  10. pwned! ^^

    Non mais c’est la faute aux vendeurs de couteaux! Vous avez jamais remarqué? A chaque meutre à l’arme blanche, qu’est ce qu’on trouve? un couteau! Clairement, pour moi les vendeurs de couteaux sont des tueurs en puissance. il faudrait interdire les couteaux.

  11. @aze +1.
    Ce type est malade, ce n’est pas en prison qu’il faut le mettre mais dans un asile, à vie.
    Ca, la plupart des Français ne l’on pas compris.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité