Jacques-Yves Cousteau, l’homme du monde du silence

Demain marquera le centenaire de la naissance du célèbre Commandant Cousteau.

On ne sait pas en revanche s’il portait déjà son fameux bonnet rouge lorsque Jacques Yves Cousteau est venu au monde le 11 Juin 1910 à Saint André de Cubzac en Gironde.
S’il était encore en vie, il serait probablement révolté en voyant la catastrophe écologique qui touche actuellement le Golfe du Mexique.Jacques-Yves Cousteau a contribué à améliorer notre connaissance et notre émerveillement devant le monde sous-main. « Le Monde du Silence » a fait le tour du monde et a fait découvrir à toute la planète l’infinie beauté et la grande (mais pas infinie) richesse des océans qui recouvrent la majeure partie du globe à la surface duquel nous vivons.

Pensez-y cet été lorsque vous serez au bord de l’eau. La faune et la flore sous-marines se passent très bien de nos déchets. [Cousteau.org]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Inventeur du détendeur automatique, permettant le scaphandre autonome, c’est basiquement grâce à lui que la plongée sous marine de loisir existe.

    Et pour ça, MERCI.

  2. Moi ce qui me revolte c’est ce qu’est devenu son image avant il avait une vitrine de plus de 100 m carre au nouveau forum des halles qui s’est reduit a un corner invisible de 2 m carre avenue kleber avec une vielle tv qui fait tourner en boucle une vhs.. Je vous enverrais une photo c pitoyable

  3. Le corner av. kleber était déjà la bien avant ça mort..

    En revanche, c’est vrai que c’est la misère ; j’ai longtemps rêvé d’embarquer sur la calypso 2, qui en fait ne verra jamais le jour.

    C’est mon idole absolue, mais ce n’est pas vraiment une star de l »écologie…

  4. Un génie, une aventurier, un prophète même, non ?
    Oui il est tout cela, et pour moi, mais c’est juste mon avis, c’est aussi un gros con réactionnaire.
    Comme quoi les « grand homme » ne marque pas tous leur époque de la même manière et surtout pour une époque donnée, tout le monde n’est pas tous marqués par les mêmes « grands hommes ».
    Je pourrai développer, je sais…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité