Base jump abyssal en apnée

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=uQITWbAaDx0&feature=player_embedded[/youtube]

Plongez dans les abysses du monde du silence grâce à ce court métrage à vous couper le souffle. Commencez par le retenir, mais vous ne tiendrez sans doute pas aussi longtemps que Guillaume Nery.

Ceci étant c’est un peu normal dans la mesure où Guillaume Nery est tout de même champion du monde d’apnée.

Après le souffle, prenons la précaution de vous couper aussi l’herbe sous le pied: ce n’est pas un fake dans la mesure où c’est une fiction, tournée au Dean’s Blue Hole et admirablement réalisée par l’apnéiste Julie Gautier avec son Canon 5D Mark II. [Julie Gautier via GrindTV]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Il a certainement plongé au fond mais pas en apnée tout du long.
    Le record du monde en poids constant est de 123 m, le Dean’s Blue Hole en question en fait 203 !!!

  2. @ Makkuro : Je ne crois pas que cela soit précisé qu’il soit allé jusqu’au fond, il connait ses limites et sait à quel moment il doit remonter

  3. alors il n’est pas allé au fond (et d’ailleurs on le voit bien, il atterri sur une sorte de corniche) et bien sur qu’il l’a fait en apnée (c’est un peu lui qui détient le record du monde)

    après ils ont surement fais plusieurs prises

    le but de cette vidéo était de faire un mix entre la chute libre et la plongée ce qui je pense est plutôt réussi ^^

  4. alors il n’est pas allé au fond (et d’ailleurs on le voit bien, il atterri sur une sorte de corniche) et bien sur qu’il l’a fait en apnée (c’est un peu lui qui détient le record du monde)

    après ils ont surement fais plusieurs prises

    le but de cette vidéo était de faire un mix entre la chute libre et la plongée ce qui je pense est plutôt réussi ^^

  5. Disons que lui peut peut être aller très profond, mais déjà sans palme, j’en doute, et je rajoute que le mec qui prend la vidéo n’est pas apnéiste.

    Et au delà de 60m, ça commence à être bien tendu niveau décompression en bouteille!

  6. Il me semble que la personne qui filme est sa copine Julie Gautier qui est recordwomen de france d’apnée, mais c’est à confirmer.

    Dans tous les cas le film est très sympa

  7. Bonjour

    Film sympa à voir.
    Mais la pratique de l’apnée ne doit pas être encouragée.
    C’est extrêmement dangereux contrairement à ce que nous laisse penser la beauté des fonds marins.
    Chaque personne à une limite.
    L’entrainement ne repousse pas cette limite mais permet de s’en approcher.
    Le problème de l’apnée c’est que quand on franchit cette limite on perd connaissance et c’est la mort assurée. Il faut savoir qu’il n’y a aucun signe annonciateur.
    Vous êtes conscient et l’instant d’après vous êtes inconscient.
    Même en étant accompagné vous n’avez absolument pas la certitude que l’autre pourra vous remonter, surtout si vos poumons sont trop compressés (technique du sous-marin). Vous aurez plutôt tendance à couler :-)

    Vous pouvez vous noyer dans votre piscine !!!

    Plongez mais avec des bouteilles.
    C’est moins glamour et ça fait moins « Grand bleu » mais c’est nettement moins dangereux.

    A+

    Olivier

  8. Bah, a la fin de la vidéo, c’est bien le nom qu’il y a écrit, et c’est également ce qui est écrit dans l’article… Y en a qui ne lise pas on dirait 😀

  9. Dam, sache que plus tu descend, plus tu es attiré par le fond, donc il peut descendre sans palme sans aucun souci.C’est d’ailleurs le principe de la plongée en poids constant.
    En gros, plus il descend plus son corps est soumis à la pression et donc son volume diminue donc let donc il coule plus facilement (très très grossièrement résumé)
    Va voir ici sinon:
    http://www.cdp-plongee.com/t_flottabilite.php
    Je te renvoie sur ce documentaire de ce même plongeur qui explique très bien le concept de la descente sans les palmes: http://vimeo.com/8460129
    Pour ce qui est de la décompression, il n’est pas en bouteille donc n’a aucun souci de palier ou autre.
    Si tu voulais parler du « mec » qui prend la vidéo, c’est tout simplement sa fiancée, Julie Gautier, détentrice du record de France d’apnée à -68m.
    Elle filme donc en apnée et n’a donc pas de problème de décompression car elle ne plonge pas avec un bloc.
    Après, c’est un court métrage et il y a eu certainement plusieurs prises de faites, ça c’est quasi certain.
    Mais la performance n’en reste pas moins exceptionnelle et ce n’est pas un FAKE!

  10. @ Nexus et Ergoman> Exact il n’est pas allé au fond en fait. J’avais déjà vu cette vidéo mais je n’avais pas remarqué qu’il atterrissait sur une sorte de corniche.
    Je m’interrogeais sur les conditions de tournage justement, savoir si une bouteille d’oxygène l’attendait à mi-chemin par exemple mais je ne sais pas quels sont les contraintes ensuite pour la décompression. Bref ça me paraissait compliqué.
    Là ça s’explique mieux.
    En tout cas s’il est exact que seule sa compagne a participé au tournage il y a évidemment plusieurs prises…

  11. Ce qui montre que dans la vidéo il n’est pas au fond ce n’est pas tant la « corniche », que le fait qu’il fait encore très lumineux, or à 200m c’est le noir complet (déjà qu’a 60 on n’y voit plus grand chose dans des eaux claires)

  12. Je vous plains, Gizmodo, vous avez essayé d’éviter les trolls des gens qui hurlent au fake, mais je crois que c’est encore pire!

    En tout cas cette vidéo est très belle, et très bien filmée aussi!

  13. je suis sous le charme de ces magnifiques images… un peu ternies par la quantité de trolls qui ne savent pas apprécier 2 secondes quelque chose de beau.

    @olivier qui a dit « Plongez mais avec des bouteilles… c’est moins dangereux ». Là je m’inscris en faux, car la plongée en scaphandre est de loin carrément plus accidentogène, ne serait-ce qu’à cause des nombreux pièges qui attendent le néophyte. D’ailleurs on ne plonge pas sans formation et sans être accompagné. Et pas besoin de descendre à des dizaines de mètres.. suffit juste de descendre à 10m, puis pris de panique tu bloques ta respiration et tu remontes comme une flèche. Si tu fais ça t’as plus de poumons, ou du moins tes alvéoles auront bien morfler au point de ne plus jamais te permettre de respirer normalement…
    Sinon l’apnée oui c’est dangereux, mais seulement si tu va titiller tes limites (5″30 il parait), et si tu plonges à des profondeurs de malade.

    http://tecfa.unige.ch/perso/lombardf/calvin/TM/02/limites-apnee/baudoin-zottos.html

  14. Bonjour

    @puyoOo
    Non, la plongée en bouteille est moins accidentogène pour plusieurs raisons.
    – Il faut le matériel. Et quand on investit la dedans en général ce n’est pas pour faire le con. L’apnée ne coute rien !!! Tout le monde peut se faire apnéiste.
    – Il est évident que l’on plonge au moins à 2. Et il nécessaire de passer des niveaux (pour les gens sensées).
    – Tout ce que tu décrit est un problème de comportement. En apnée, même avec un comportement parfait on ne peut prédire la syncope !!! Et même en étant accompagné on n’est pas certain que l’autre pourra vous remonter :-(

    Je ne savais pas que ma limite était à 5min30s !!
    Heureux de l’apprendre.
    Et si jamais je plonge est que je fais un malaise à 4min que devrais-je dire ???

    Je te raconte tout cela en précisant que je ne fais pas de plongée du tout et que je n’ai aucune action dans un club de plongée.
    Je fais de simples constatations.

    A+

    Olivier

  15. @ Makkuro kurosuke: On ne donne jamais d’air d’une bouteille à un apnéiste pour la simple et bonne raison que l’air qu’il a respiré à la surface n’est pas à la même pression que l’air qu’il va prendre de la bouteille à 20 ou 30 m par exemple.
    S’ensuivrait ce qu’on appelle un barotraumatisme tel que la surpression pulmonaire: en gros l’air qu’il aura pris de la bouteille va en remontant se dilater car il reviendra à une pression normale et abimer voire détruire ses alvéoles pulmonaires: au mieux il s’en sort avec une belle incapacité respiratoire, au pire on le met dans une boite en sapin.
    Après s’il remonte avec la bouteille, c’est un autre problème: il y aurait trop de paramètres à prendre en compte sur la décompression pour que ça ne soit pas dangereux pour lui.
    Je suis plongeur et c’est la première chose que l’on apprend.
    Pour éviter la surpression pulmonaire d’ailleurs, c’est super simple: il suffit de souffler en permanence en remontant…mais c’est un automatisme que l’on acquiert avec de l’entrainement.
    Encore une fois, ce n’est pas de l’oxygène que l’on met dans une bouteille, mais de l’air sous pression (en général 200-230 bars)

    Olivier et @puyoOo, je dirais que les deux disciplines sont dangereuses et donc accidentogènes pour les raisons que vous avez évoquées: la plongée en bouteille exige effectivement de l’apprentissage et peut être dangereuse si on ne respecte pas les règles de bases.
    L’apnée est très dangereuse aussi car nous sommes tous différents au niveau de la résistance au manque d’air et que finalement on teste tous plus ou moins l’apnée en vacances après avoir acheté notre petit kit explo de chez Decat.
    Je pense que c’est aussi pour ça qu’il y a beaucoup d’accident en apnée: parce que beaucoup de monde fait de l’apnée sans avoir quelques notions
    Après, dire qu’on est tous à la limite à 5’30, je suis pas d’accord: la syncope, tu la sens pas venir et elle peut te péter même de suite: il suffit que tu soies pas en forme ou autre par exemple.
    Bref, tout ça pour dire que la plongée apnée ou bouteille, c’est un beau loisir, mais ça reste dangereux.
    Pour éviter les problèmes, la règle de base je pense est d’être humble et de ne pas chercher ses limites.
    Et surtout, bah l’apprentissage, il n’y a que ça qui marche dans ce sport

  16. @Olivier>

    Faux complet.

    Etant moi-même apnéiste, je peux t’informer (comme google aurait pu le faire).

    Dans l’ordre :

    – En apnée, on plonge TOUJOURS à 2, justement pour des raisons de sécurité.

    – Arrivé à une limite on perd conscience… : La perte de conscience (pour info, on appelle ça une syncope) se passe toujours à la remontée, entre 10m et la surface, là ou la pression diminue le plus rapidement. Ca a même un nom : « le rendez-vous syncopal des 7 mètres », car ça se passe généralement aux alentours de cette profondeur. Et c’est dans cette éventualité que le binôme entre en jeu.
    L’autre cas de syncope (samba) intervient à la surface.
    -> Google : le rendez-vous syncopal des 7 mètres

    Pas besoin d’aller à 60 m pour éprouver des sensations. 10 à 20 m suffisent largement.

    – Et l’entrainement a principalement pour but de travailler sa respiration et son mental, ce qui représente 90% du travail.

    Petit exercice à faire chez toi pour t’en convaincre :
    1- essaye de tenir ta respiration le plus longtemps possible en regardant les secondes défiler sur un chono ou une montre. Note le temps que tu as tenu.

    2- repose-toi, respire lentement pendant 5 minutes. recommence l’exercice sans regarder le chrono, en fermant les yeux, en passant mentalement en revue tous les muscle de ton corps et en relâchant ceux qui sont tendus, en pensant aussi à des moments calmes et agréables, en vacances par exemple. Ne cherches surtout pas à compter le temps. Note de nouveau le temps que tu as tenu.

    Surprenant, non ?
    -> Google : pranayama

    Avec 10min de pranayama (au sec, chez moi) et 2 h d’entrainement en mer par semaine, je descends à 30m. En limitant à 10, je tiens 3″30 (mer chaude et calme).

    Les consignes de sécurité sont ultra simple :
    Ne pas plonger si tu ne te sens pas bien, en forme, reposé physiquement et surtout mentalement. Ne pas tenter d’exploser ses limites, mais progresser par paliers. Et surtout, surtout : JAMAIS seul.

    Dernier point : Le grand bleu, c’est une fiction. L’apnée, ce n’est pas ça du tout…
    C’est même exactement le contraire

  17. @olivier
    Si il y a bien une raison pour laquelle la plongée bouteille serait accidentogène, c’est bien celle que tu décris. Et c’est un plongeur qui te réponds.
    Nombre de gens achètent du matériel qu’il ne maîtrisent pas du tout,
    vont plonger sans aucune formation, et remontent en surface … parfois.
    Tu vas chez Décat, tu achète le matos complet, personne ne te demanderas rien à la caisse.
    Vas dans une petite boutique de plongée, tu auras bien souvent un tout autre discours.
    (mais pas toujours hélas).

    @PaTaGa.
    « Après s’il remonte avec la bouteille, c’est un autre problème: il y aurait trop de paramètres à prendre en compte sur la décompression pour que ça ne soit pas dangereux pour lui. »

    Jeune padawan : Pmax et temps de plongée, tu pourrais l’appliquer, et tu lui calcules le pire palier qu’il pourra faire (donc le plus sur), vu qu’il n’a pas respiré en descendant et n’aura donc dissous que très peu d’azote.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité