Les employés de Google dorment dans des capsules futuristes

Comment Google fait pour avoir des employés capables d'assurer des longues journée et des nuits de boulot sans fin ? En les laissant faire la sieste dans des capsules de repos !

Ces cabines ou capsules EnergyPod fabriquée par MetroNap sont selon leurs concepteurs issus de la technologie de la NASA (rien que ça) et permettent d’offrir à ceux qui y font la sieste un repos particulièrement réparateur. Les cabines permettent de mettre leur occupant dans la position optimale afin de favoriser la circulation du sang et de réduire la pression sur la bas du dos. En plus de cela l’occupant aura le droit à une musique d’ambiance favorisant l’endormissement. Enfin, lorsque que le dur moment du réveil sera venu vous serez réveillé par une douce vibration. [Business Insider]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. C’est ce que j’aimes chez Google, c’est peut-être pour ça que leurs sites prennent du temps à ce mètre à jour

    Pour Billounours, des employer microsoft sont exploité et ne gagne pas assez, et de l’autre la fondation Melinda Gates, humanitaire, vaccin, philanthrope.. Il y a un truc

  2. Pourquoi ça serait trop difficile à appliquer en France ? Je crois plutôt qu’il doit être bien difficile de trouver un patron favorable à cette idée de sieste… Pour ses salariés !

  3. Pas prêt de voir ça dans une entreprise française ! Ici pas de sieste, tout le monde est traité de la même manière : comme des chiens.

  4. On n’en serait pas à 4 millions de chômeurs (officiels… ) qu’on serait plus respectés. Il y a des français qui votent avec leurs pieds, ils vont voir ailleurs pour de meilleurs salaires, surtout quand ils ont des bons diplômes mais c’est plus que compensé par l’immigration.

  5. .. Et ces 4 millions de chômeurs sont le couvercle d’une marmite qui nous empêche de demander de meilleures conditions de travail : de toutes façons, on est toujours trop chers ! Mieux vaut un clandestin qui risque la mort s’il rentre « chez lui » dans sa dictature natale : ça ne fait pas de vagues.
    Les patrons sont bien contents, ils peuvent aller délocaliser la production quand ils veulent, jusqu’au jour où soit il y aura trop de pauvres dans les rues, soit ils n’auront plus de clients : pas grave ! Après moi le déluge.

    De jeunes ingénieurs commencent à 1700 euros : formidable ! S’ils s’étaient mis à travailler plus tôt dans le bâtiment, il aurait commencé à travailler 5 ans plus tôt au bas mot et aujourd’hui il gagnerait 1300 euros par mois : avant de rentabiliser les cinq ans d’études, il faut du temps, il y a intérêt à aimer son travail… Ou alors aller en Amérique avec un bon bagage technologique, et là aucune « sécurité d’emploi » mais des salaires trois fois supérieurs !

  6. les francais se plaignent toujours, il ne faut pas oublier que les employés de google travaillent a n’importe quel heure du jour et de la nuit …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité