Encore de l’espoir pour Courier ?

Les premières révélations officieuses sur la tablette Courier de Microsoft avaient emballé tout le monde.

Ensuite Microsoft avait condamné à mort le projet sans même avoir reconnu officiellement son existence.

Mais un e-mail de Steve Ballmer en réponse à un fan de Courier laisse poindre une petite lueur d’espoir à laquelle se raccrocher.

Le PDG de Microsoft a répondu quelque chose de suffisamment vague pour pouvoir être interprété n’importe comment, et donc laisser espérer que tout n’est peut-être pas perdu pour la tablette Courier:

Is There Still Hope For Courier?

Rappelez-vous, Microsoft avait expliqué que des éléments de la tablette pourraient apparaître dans d’autres projets. Courier sera donc peut-être un phénix. Quel que soit son avenir, nous l’attendons avec impatience tant le concept original était prometteur. Merci Hunter!

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. si seulement…
    Mais c’est vrai que ce que MS a donné à manger à l’époque était très très bon.
    Qui sait, peut-être que l’équipe des Kins sera finalement retransvasée dans ce projet.

    Allez Mr Balmer, on se motive, et on nous sort un truc qui déchire

  2. Sincèrement je mettrais le prix d’un ordinateur dedans si cette tablette en dispose des caractéristique microsoft à les moyens de sortir quelques choses d’énorme notamment quand un projet pareil commence à naitre pourvu qu’ils le développent à fond !

  3. ce que je n’ai jamais compris, c’est pourquoi MS n’a pas écouté ce qui se disait sur la toile.
    TOUT le monde trouvait ça génial, alors pourquoi annoncer l’abandon?

  4. Nous l’attendions tous en effet ce courier… mais Toshiba le rendra disponible avec son Libretto W100 sous Seven.
    Donc ça y est il existe!
    Avis aux développeurs de bâtir l’interface.

  5. C’est à la mode pour le moment d’envoyer des mails aux responsables des grosses boites informatiques pour avoir des nouvelles des produits sortis/à sortir… Relativement étrange que ces gens reçoivent une réponse !

    Sans crier au fake, je me méfie de ces nouvelles facilement falsifiables.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité