Pour Sony, le futur du Blu-Ray est en train de s’écrire

Sony vient de révéler le nouveau laser qu’ils développent en partenariat avec l’Université Tohoku. Peu importe ce que l’on peut penser des supports multimédias physiques, les caractéristiques sont étonnantes quand on les regarde de près.

Le laser bleu-violet projette des rayons lumineux ultra-fins et ultra-rapides. La longueur d’onde ne mesure que 405 nanomètres, pendant 3 picosecondes. (un nanomètre, comme vous le savez certainement, c’est un milliardième de mètre. Et une picoseconde, c’est un billionième de secondes) la lumière en sortie est 100 fois plus puissante que celle d’un laser similaire.

Un tel laser peut lire une prochaine génération de média qui aurait 20x la capacité du Blu-Ray, ce qui signifie que l’on pourrait mettre 50 films sur un seul disque. Vous pouvez donc graver dessus plusieurs saisons complètes de séries TV ! [Examiner via Slashdot via CrunchGear]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. baleze.. comme qui dirait on arrete pas le progres!..
    Et cest marrant on dirait que des nanomètres c’est genre truc de fou pour une longueur d’onde lumineuse (alors que bon dans le visible c’est entre 400 et 800 nm les longueurs d’onde)

    Et c’est dommage de pas avoir la comparaison sur un autre lecteur « classique », je suis sur que la différence doit pas etre énorme

  2. Ah on me dit dans mon oreillette que pour un lecteur blu ray la longueur d’onde utilisée est de ……… 405 nm!!!! Super impressionnante la différence 😀

    Par contre ne m’y connaissant pas j’ai pas trouvé a quoi correspondaient la durée des 3 ps .. ??

  3. Pas mal , mais l’avenir n’appartient pas au disques.
    on sait que les disques ne sont pas des matériaux a stockage durable,leurs durée de vie est limitée.
    je pense que l’avenir est au carte mémoire ou future clé usb.

  4. l’avenir est au dématerialisé. VOD gratuite ou non, et peut etre un jour un deezer vidéo… grosso modo, chacun fabriquera sa petite chaîne de tv perso sur la base de contenus ciblés et les publicités suivront.
    Mais il faudra bien des supports matériels. C’est juste qu’ils ne seront plus chez le consommateur final.

  5. Qu’ils commencent deja par vendre des blueray vraiment remplis …

    Chaques generation de media c’est pareil, on pleure qu’il faut plus de place mais dans 70% des cas c’est plein de vide :s

  6. Qqun a expliqué hdnumerique qu’il ne s’agissait pas ici d’améliorer la finesse de la gravure (le blu-ray possède déjà cette longueur d’onde) mais de permettre aisément la lecture/gravure des disques multi-couches. Si je comprends bien, la puissance permet d’aller chercher plus loin dans les couches, et la vitesse empêche de tout cramer ! :)

  7. La carte mémoire et l’USB sont loin d’être des moyens de stocker durablement. Il n’existe rien aujourd’hui qui protège efficacement l’information face au temps. La solution aujourd’hui est de dupliquer tout les X temps les informations sur le points de s’effacer.
    Une des solution dans l’avenir est celle qui permet de stocker durant des siècles de l’information dans l’ADN de bactéries. L’information inscrite est redondante pour contourner les modifications/pertes en cas de mutation et se transmet de génération en génération. Le problème possible serait de maintenir un environnement permettant la survie de la colonie dans le temps.

  8. le stockage magnetique (HDD, bande) permet de stocker de l’information environs 100 ans

    clé usb, memoire flash perdent l’information en 10 ans environs si on n’ecrit qu’une seule fois, plus un secteur est utilisé et plus sa duré de rentention chute, on peut descendre a 1 ans

    de plus, un secteur ne peut etre ecrit que 10 000 a 100 000 fois

  9. Heu, quand on n’y connait rien, en laser, on évite d’en parler. Non?
    Le jeu n’est pas de trouver la plus petite longueur d’onde. Enfin, on dirait que c’est un exploit de faire un laser a 405nm! C’est tout a fait normal. Un laser UV est à 266nm, on s’en fout! Et dire qu’il est 100 fois plus puissant qu’un laser similaire n’a pas de sens non plus puisqu’un laser a sa propre énergie, y a pas une référence du laser a 405nm. Enfin, évitez les jugements de valeur sur des sujets que vous ne maitrisez pas du tout.

  10. Tout ça pour nous DRMiser tout ça avec Ultra Violet…

    En plus du DRM, ils vont nous faire payer sur chaque disque vierge une taxe pour la copie privée hallucinante (parce que nous sommes des moutons (ou des veaux comme dirait De Gaulle) et que l’industrie de l’entertainement voudra comme d’habitude le beurre, l’argent du beurre et la crémière en prime…)

  11. Le support physique à encore quelque année de sursis, monsieur tout le monde à encore besoin de toucher un support physique style Disque. Mais bon les temps change et la transition vers le dématérialisé s’effectue lentement. Franchement, j’arrive pas à imaginer quelqu’un achetant un film sur clé USB.

  12. Dématérialisation ou pas l’information est toujours stocker au final soit entre tes mains soit de l’autre côté de la planète sur un support limité quand à la durée de vie.

  13. Je vais peut être faire mon inculte mais … De combien de temps s’élève la durée de vie d’un fichier dans un CD ?? En admettons qu’on le laisse dans sa boite dans un méga coffre fort inviolable ^^ Aussi j’aimerais savoir ce que Moralsplit veut entendre par un laser à sa propre énergie ?? Dans ce cas un laser blanc à donc une énergie bien plus grande que les autres non ?

  14. Entre 5 et 10 ans pour un CD que t’as gravé il me semble.
    Faudrait le mettre dans un environnement protégé du genre la grotte de l’Escaut car la surface que le laser brûle pour marquer l’information est végétale.
    Les CD originaux de commerce genre album de musique ont une durée de vie plus longue car l’information n’est pas stocker via laser mais par un procédé de moulage pour faire simple. Le marquage de l’information est une suite de creux ou pas à la suite du moulage sur la surface dans ce dernier cas.

  15. Il faut dissocier le concept de stockage des données, de celui de l’archivage.

    Même si l’archivage consiste à stocker des donnée, il n’a pas du tout la même finalité. De fait, à l’heure actuelle, il n’existe aucun media ( tout du moins utilisable à grande echellle ) capable d’assurer un stockage pérenne des donnée, ce qui constitue l’archivage.

    Le seul moyen d’archiver à l’heure d’aujourd’hui est de multiplier les copies, mais il existe toujours un risque de perdre des informations.
    Le bluray est un media de stockage, en aucun cas il ne permet l’archivage, au même titre que memoire flash, cd, dvd, supports magnétiques etc etc.

    http://mizania.forumdediscussions.com/high-techma-f49/duree-de-stockage-des-supports-numeriques-t2105.htm

  16. le mieux es td’imprimer son film sur des feuilles de papier puis si il le refaut 100ans apres il suffira de scanner les feuilles (un indien a inventé un systeme dans le style je crois avec des codes couleurs etc afin de compresser les données)

  17. Pour ceux qui n’auraient pas compris, l’enjeu n’est pas la longévité du support de stockage… c’est le businness de sociétés spécialisées dont les clients sont à 90% des industriels. Pour les fabriquants de CD et DVD, l’enjeu concerne le support de vente de films et jeux avec une durée de vire de quelques années maximum avant d’être démodés …. et c’es bien la clef USB qui est aujourd’hui le support le plus efficace pour stocker un BR RIP sans perte de qualité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité