Moustique OGM: maintenant malaria-proof

Le paludisme, ou malaria, tue un million de personnes par an et en infecte plus de 250 millions. Le seul moyen de vraiment prévenir cette maladie est d'arrêter les moustiques porteurs du parasite. La meilleure stratégie, autre qu'une bonne moustiquaire, semble être la modification génétique des moustiques porteurs du parasite est de génétiquement modifier les moustiques porteurs.La nouvelle race de moustique anti-malaria est la création des entomologistes de l'Université d'Arizona. Ils ont réussi à altérer le génome du moustique en question de manière à l'immuniser contre le Plasmodium, le parasite uni-cellulaire qui propage la malaria. L'équipe espère remplacer les moustiques sauvages par leurs créations.

La mise au point d’une telle race a été possible par l’insertion d’un morceau de code génétique inséré dans le génome de l’insecte. En remplaçant certaines partie de code dans les oeufs de moustiques, la génération lègue la nouvelle information génétique aux descendants jusqu’à ce que la population entière en bénéficie. La nouvelle information modifie l’enzyme signalétique Akt, crucial dans la réponse immunitaire contre le parasite Plasmodium. Akt réduit aussi la vie des moustiques, ce qui est important car seuls les moustiques les plus matures peuvent transmettre la maladie. Les premiers résultats sont plus que prometteurs car aucun des animaux avec le nouveau code génétique n’a été infecté par le Plasmodium. Chose jamais vue dans la nature.

La plupart des individus infectés par la malaria sont des enfants, et 90% des cas fatals sont en Afrique sub-Saharienne. La bonne nouvelle est que seule la morsure d’un type de moustique du genus Anophèles est dangereuse. Un quart de ce genus est porteur de la maladie. Le parasite Plasmodium est ingéré par les femelles. Le parasite infecte les glandes salivaires et les cellules sporozoites sont transmises dans le sang de la victime.Il n’existe pas de vaccin contre la malaria sur le long-terme. Même si un vaccin venait à être développé, la distribution de celui-ci aux populations qui en ont le plus besoin serait un cauchemar logistique. C’est pour cela que l’alternative proposée par l’Université d’Arizona semble être la plus viable. Reste encore à donner un avantage aux populations génétiquement modifiées pour que celles-ci dominent rapidement.

Nous avions déjà fait un article, mais cette fois-ci les moustiques sont vraiment « malaria-proof ».

[io9]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. c’est bizarre cela me rappelle l’histoire de je suis une légende on modifie des gènes au lieu de trouver un vaccin (on se prend pour Dieu) et après plein de zombies partout !!!

  2. Oh non, on joue aux apprentis sorciers, la fin du monde est proche, moi j’vous dit !! tout ça pour sauver des Noirs en plus !… Ah mais merde, un écolo c’est humaniste… heu..; bon ben, je sors.

    >>>

    *mode troll Off*

  3. Je ne veux pas paraitre méchant mais si on commence à sauver tout le peuple d’Afrique, on s’en sortira pas, c’est moi qui vous le dit !
    Sachant qu’une femme là-bas sa arrive souvent à 10 gosses, t’imagine tout ça …

  4. Je suis contre mais bon à ce niveau soit cela sera pire soit c’est une solution à défaut d’en avoir une moins intrusive,ethique,dangereuse,efficace (à vous de choisir).
    Il y a une grande différence entre la théorie et la pratique soit le labo et la nature.
    C’est pas encore « gagné » car la nature ne laissera peut être aucune chance à notre création.
    Vous feriez quoi si vous aviez le choix de sauver ces gens ou d’empirer la situation?

    Ps: Troll bien loinl, le moustique ne choisit pas la couleur de la victime.

  5. Mais oui dédé, faisait ça, commençons tout de suite une modification de tout les embryons de la planète, avec tout les risques que ça comporte, et espérons que d’ici 80 ans nous serons tous immunisé et que la modification n’a pas eu d’effets secondaires

  6. – A ceux qui s’inquiètent de la baisse de mortalité que cela entrainerait en Afrique (violent quand même) : Il y a un phénomène sociologique mécanique qui fera baisser la natalité, exactement de la même façon que cela s’est passé en occident lors de la baisse de la mortalité infantile lié à l’avènement de la médecine moderne : http://acces.inrp.fr/eedd/climat/dossiers/empreinte_eco/image/image001.gif

    – A ceux qui sont par principe opposés aux OGM : il est extrêmement dangereux de confondre fin et moyen. La préservation de l’environnement n’est pas une fin en soi, c’est un moyen d’arriver à un objectif : assurer la survie de l’humanité. L’écologie non fondée sur l’humanisme est une aberration , du niveau de la vénération de la divinité Mère Nature.

  7. Autre solution, que nous avons pratiqué dans tout les lacs de France par exemple. (Oui la France avais la malaria un temps.) Couvrir les lacs d’une fine couche d’huile pendant 3 semaine pour tuer une génération de moustique et la malaria avec.

    Mais nos laboratoires font beaucoup de bénéfices avec les traitements contre la malaria.

  8. De toute façon on a plus le droit de s’exprimer en France tu parle de noir on tenvoie directe au tribunal pour insulte racial mais tu te fait insulter de sale frome , d’en…er de français sa c normale c pas du racisime ouais enfin bref …. Vive la France enfin se qu’il en reste je suis pas facho mais je suis pour legaliter entre les gens et la legaliter n’existe que dans un sens

  9. +1 MOI

    et à modifier la nature comme ça il y aura des séquelles futures…le parasite Plasmodium n’existe peut être pas par hasard il a sans doute un rôle.. et quelles seront les conséquences pour les animaux (oiseaux etc…) se nourrissant de moustiques?

  10. @hoaxymore :Je ne suis pas contre les OGM dans tout les cas mais je reste contre les situations qui aboutiraient à un monopole de propriété du genre Monsato et ses semences. Une entreprise comme Monsato fait des investissements qu’elle doit récupérer d’une manière ou d’une autre selon le système économique actuel. Mais le danger est de tuer la biodiversité et un jour ne plus avoir le choix que de passer via une entreprise pour planter ton blé,ta tomate,ton mais etc. On peut aller loin dans la fiction dans ce cas et imaginer une entreprise qui nettoierait l’air que tu respires et se l’approprie et te demande de payer au nom de ta survie. Aimerais-tu survivre dans un monde sans choix pour la survie de l’humanité?

  11. TY > Mais il faut arrêter de systématiquement réduire les OGM aux prises d’otage agroalimentaires de Monsanto, ce sont deux sujets différents.
    En l’occurrence, ça n’a strictement aucun rapport avec le thème de l’article. Ici on parle d’un pas de géant contre une maladie mortelle, au moyen des dernières avancées de la science, au sein d’une université. Se féliciter d’une nouvelle aussi positive pour des millions de personnes ne fait pas de nous des apôtre de Monsanto, ça n’a juste rien à voir.

  12. C’est toi qui imagine que dès qu’on est contre OGM c’est qu’on est contre tout OGM ce qui n’est pas mon cas. Comme déjà précisé je suis pour dans ce cas. Il y a un juste milieu et pas forcement des adorateurs de la Nature comme tu dis plus haut d’où mon commentaire.

  13. +1 hoaxymore
    Pour les tarés qui pensent que mieux vaut laisser vivre le plasmodium et les anophèles à la place des noirs…..sachez que le nombres de moustiques a surement été multiplié car bcp de pays ont des villes insalubres(eaux usées et stagnantes a tous les coins de rue) infestées de moustiques au point de pas pouvoir rester dans son salon pour profiter de son écran LCD ou autres…alors diminué la duré de vie serait a mon sens réetablir l’equilibre et si ce n’est le cas éradiquer ts les moustiques ça serait un moindre mal vu le le nombres d’enfants qui meurent d’accès pernicieux au falciparum…
    Par ailleurs TOUS ces IDIOTS (c’est pas des racistes xD) qui pensent que doubler les noirs en démographie un crime devraient imaginer un truc simple ça n’arrive pas qu’autres: t’être les moustiques se readapteront au climat tempéré et l’europe devra encore faire face au vrai palu (souche falciparum)qui sait…c’est con mais ça peut arriver!!
    ==>toute manière le vaccins est sur le point d’être mis en place http://www.lefaso.net/spip.php?article31450
    (environs dans 5 ans) et ce grace a des équipes africaines notamment du Mali Burkina …en collaboration avec des chercheurs français….et c’est sachant ceci qu’on commence a vouloir modifier les moustiques??? lol

  14. @edilyon, DamienT Vous savez les afriquains ne sont ni des animaux, ni des nuisibles ! Ce sont seulement des personnes nées sur le continent le plus pauvre du monde, et on sait que personne ne choisit son lieu de naissance ! Et dailleur si l’Afrique est si pauvre c’est aussi de la faute des grands pays d’aujourd’hui ! Regardez les tours de la Défense a Paris, elle ont été construites Grace aux richesse du Gabon et pleins d’autres pays dans la même situation! Je trouve que c’est deguelasse de dire qu’une femme peut faire une dizaine d’enfant comme si on parlait d’un animal en laissant sous-entendre qu’il ne faudrait pas que le paludisme soit éradiqué, sous le risque d’une forte augmentation de la population ! Si vous ne voulez pas des afriquains, alors laissez leur toutes les richesses qu’ils ont! En Afrique les gens marche sur de l’or sans l’savoir et sans pouvoir l’exploiter ! Et pendant ce temps vous vivez la belle vie en ayant le culot de dire que on prend des risques et tout ça pour des noirs ! N’importe quoi, vivre sur le dos des gens et ensuite les insulters! Pffff !

  15. Une autre technique consiste à produire des moustiques mâles stériles. Chaque femelle moustique ne s’accouplant qu’une fois, chaque mâle stérile retire de la circulation plusieurs femelles, et cela réduit la population de l’espèce. En raison même de leur stérilité, les moustiques ne peuvent propager dans la nature aucun ADN même modifié. Les autres espèces de moustiques remplissent le vide laissé dans la niche écologique, sans préjudice pour l’écosystème à part pour celui de Plasmodium.

    Voir : http://fr.wikipedia.org/wiki/Élevage_de_mâles_stériles

  16. Les modifications génétiques c’est l’avenir, et même sur l’homme. Car bientôt les vaccins ne seront plus efficaces, soyez en sur. Alors vous préférez mourir ?
    Non je crois pas.
    Si vous avez tant peur de l’avenir, influencé en cela par les média (car un bon peuple dans la peur ne se révolte pas c’est bien connu, et cherche la sécurité), alors pourquoi vivez-vous ?
    Et pour le racisme, ben c’est l’image même de la peur la plus stupide.

  17. Il faut absolument bien mesurer tous les risques avant de se lancer dans ce genre d’action. Je verrai bien une combinaison d’introduction de moustiques stériles (Cf commentaire de gégé) et de ce moustique, sans chercher du tout à donner un avantage génétique au moustique trafiqué, parce que les recombinaisons avec les moustiques existants dans la nature amèneront à encore autre chose, genre moustique avantagé ET transmettant la maladie.

    Le vaccin était aussi autrefois vu comme un truc non naturel, style Dieu a voulu que nous soyons malades pour nous punir…

    Je ne comprends pas la méthode proposée par Rose Pierre, celle de l’huile sur les lacs, parce que le réservoir des la maladie, ce sont les humains qui ont une malaria chronique ; si on avait pu les soigner tous, peut-être aussi que la maladie ne serait plus là. (Sauf s’il existe un autre réservoir naturel de malaria). Problème de la démarche soin des humains : une fois que c’est enkysté dans le foie, c’est très difficile à guérir définitivement, quelque soit ta couleur de peau et l’endroit où tu vis !
    Enfin, de l’huile sur tous les lacs, ça risque d’entrainer un problème écologique plus grave qu’un bête moustique mutant : la nature produit tout le temps des mutants.

  18. @Héros 92 > merci, je le sais. Mon post était de l’humour, noir certes, mais de l’humour; Je parodiait (avant même qu’ils ne postent) tous les tarés qui pensent ce que j’ai écrit.

    Je pense, maintenant, que tu devrais réviser tes cours de second degré 😀

    Ed’

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité