Après 12 ans d’attente, Starcraft II investit la Fnac des Champs

Lundi 26 juillet 2010. 22h. Des milliers de gamers attendent une seule chose, la même depuis 12 ans : Starcraft II - Wings Of Liberty dernier né des studios Blizzard.

Pour fêter dignement la sortie d’un jeu attendu comme le messie, Blizzard a organisé avec la Fnac une « ouverture exceptionnelle » sur les Champs-Élysées.

Plusieurs milliers de fans de la série étaient présents, certains depuis 9h le matin, entassés dans d’interminables files d’attente. Petit compte rendu de la soirée. Nous sommes arrivés vers 20h30, plusieurs centaines de joueurs étaient déjà massés derrière les barrières, l’animation était dirigée par JulienC de Gameblog. L’accès à la Fnac s’est fait vers 22 heures et sur présentation du bracelet réglementaire. Les jeux-concours étaient présents pour faire patienter les foules. Au menu: un voyage pour deux à la Blizzcon, des cartes à gratter pour gagner de nombreux goodies et 3 cartes graphiques NVIDIA GTX 460.

Dès l’ouverture, l’ambiance tourne vite et la sécurité escorte plusieurs personnes à travers la foule. Une fois à l’intérieur, nous découvrons une véritable marée bleue estampillée Starcraft II. Après avoir récupéré leurs très nombreux goodies, et acheté leur jeu (60 € la version simple et 90 € la collector tout de même), les plus fans referont la queue, mais cette fois pour une dédicace de Dustin Browder, le directeur du jeu.

En résumé: Blizzard a réussi son lancement et la Fnac ses recettes de la soirée.

Espérons que le jeu soit à la hauteur de son lancement…surtout après toutes ses histoires de RealID.

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Je confirme, j’y étais également. J’ai bien aimé le Space Marine qui déambulait au milieu de la foule avec son armure. En ce qui me concerne, je n’ai pas acheté le jeu, mais respect pour l’énorme meute de gamers qui attendait en masse compacte les 22h fatidiques.

  2. je dirais même que plus un divertissement (jeux, film etc.) a besoin d’un marketing réussi, plus je me méfie de ce divertissement qui ne fait pas confiance à sa qualité intrinsèque…

    Là, vus les tonnes de communications de blizard, j’ai pas confiance du tout. Je vais attendre que des non fanboy donnent leur avis avant de dépenser (ou pas) 60€ dans un tiers de jeu avec des DRM plus chiant qu’un crack.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité