Comment Steve Jobs est devenu le Jésus Christ de la technologie

La dévotion suscité par Apple confine parfois au fanatisme religieux.

Entre adoration des fanboys et incompréhension des hérétiques allergiques à la pomme, il existe quatre principaux raisons scientifiques qui expliquent le caractère divin d’Apple:

1. Un mythe de la création soulignant la contre-culture qui en est à l’origine et l’émergence du Mac d’Apple comme symbole de cette contre culture
2. Un mythe du héros présentant le Mac et son créateur Steve Jobs comme venant sauver les utilisateurs de la domination par le monde du PC d’entreprise
3. Un mythe satanique qui présente Bill Gates comme l’ennemi des fidèles au Mac
4. Et finalement un mythe de la résurrection avec Steve Jobs qui revient pour sauver une entreprise mourante…

On doit cette intéressante analyse à Heidi A. Campbell de l’université texane A&M. Le journal The Atlantic s’est emparé de cette thèse pour expliquer qu’Apple ne sera pas affecté du tout par l’Antennagate quand l’affaire se sera tassée. En fait, il se pourrait que l’incident ait renforcé les mythes de la résurrection et du héros, avec Steve Jobs qui revient distribuer des petits pains des petits bumpers, juste avant qu’Apple n’annonce des résultats financiers records.

Ce n’est pas si mal, d’être divin: l’idéologie est bien plus puissante que la simple loyauté à la marque. Reste à savoir quels sont les textes sacrés dans cette histoire. [new media & society via The Atlantic]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. 5. Les Fanboys Apple sont les chevaliers Croisés des temps modernes. Armés d’iPhones et de MacBooks, ils rependent la bonne parole de sa Steeveté.
    6. Les produits d’Apple sont présentés comme des miracles par ses adeptes alors qu’il ne s’agit en fait que de choses banales.
    7. Tout comme Jesus, Steeve Jobs, victime de son succès, il sera pointé du doigt et crucifié.
    8. A l’image de l’Eglise catholique, la religion Apple, malgré une volonté initiale de rendre le monde meilleur, profitera de sa position dominante pour saigner le portefeuille de ses adeptes.
    9. Enfin, comme toute religion digne de ce nom, elle ment ouvertement, trafique l’histoire à son avantage et fait la guerre à toute concurrence.

  2. Je ne suis pas d’accord avec l’analyse, un mythe par déffinition est invérifiable.

    Hors, sur le point:

    « 2. Un mythe du héros présentant le Mac et son créateur Steve Jobs comme venant sauver les utilisateurs de la domination par le monde du PC d’entreprise »

    Qu’est-ce qu’on sous entend?
    Que Apple arrive avec des produits facile d’accés et confortable??

    Si c’est le cas c’est vérifié et vérifiable…

    Ensuite:

    « 4. Et finalement un mythe de la résurrection avec Steve Jobs qui revient pour sauver une entreprise mourante… »

    C’était bien le cas non???

  3. Que ce Heidi A. Campbell aille se tuer !
    Quand tu penses que des gens comme lui sont payés pour dire des conneries pareils, tu te dis qu’il y a un problème quelque part !

  4. Oula, je vois des gens s’énerver.
    On n’affirme dans l’article aucunement ce qui est écrit. Ce n’est qu’une analyse. A vous d’etre d’accord ou pas.

  5. Bah en fait tout est une question de point de vu, on peut faire exactement (ou presque) la même analyse de android :

    1. Un mythe de la création soulignant la contre-culture qui en est à l’origine et l’émergence des androphone et la contre culture anti apple
    2. Un mythe du héros présentant android et son créateur google comme venant sauver les utilisateurs de la domination par le monde du iphone et l’esclavagisme du système fermé
    3. Un mythe satanique qui présente apple, jobs et tout ce qui a une pomme comme l’ennemi des fidèles d’android et de google en générale
    4. Et finalement un mythe de la résurrection… Euh bah non là je vois pas, d’où mon « ou presque »

    5. Les Fanboys google sont les chevaliers Croisés des temps modernes. Armés d’androphone et de chrome (navigateur et os), ils rependent la bonne parole de sa googlehité.
    6. Les téléphone android sont présentés comme des miracles par ses adeptes alors qu’il ne s’agit en fait que de choses banales.
    7. Tout comme Jesus, google, victime de son succès, il sera pointé du doigt et crucifié.
    8. A l’image de l’Eglise catholique, la religion google, malgré une volonté initiale de rendre le monde meilleur, profitera de sa position dominante pour abuser des donnés privés de ses adèptes pour se faire un max de pognon en les revendant.
    9. Enfin, comme toute religion digne de ce nom, elle ment ouvertement, trafique l’histoire à son avantage et fait la guerre à toute concurrence.

    Bref, tout n’est qu’une question de nom et de point de vu.

  6. Mouarff, en fait le truc c’est que apple comme MS ou Google ou tout autre, sont des entreprises et donc sont la pour fournir un service ou une matière première ou autres, afin de l’echanger contre de l’argent.

    Donc en gros c’est tous pareil, mais attention n’y voyez pas la une quelconque animosité, je suis plutôt content de mon Desktop Win7 quand je veux jouer.
    je suis plutôt content de mon Laptop Linux / Macbook quand je suis tranquille dans mon lit à lire les news etc.
    je suis plutôt content de mon android / Iphone qui m’apporte une certaine souplesse de travail (sync des calendriers/agenda et de mon courrier électronique etc.).

    Bref, je pense qu’il faut arrêter de dire telle marque c’est le mal et prendre le meilleurs de toutes, ou au moins ce qui nous intéresse dans ces marques sans aller jusqu’au fanatisme.

  7. Les chevaliers Croisés des temps modernes, Armés d’iPhones et de MacBooks, rependent la bonne parole de sa Steeveté en allant de ville en ville, souvent attaqués dans la forêt par les trolls sauvages, qui n’ont aucune pitié et déchiquètent tour à tour iPhones et autres Macs.

    bon, qui pour rédiger une bible alors?

  8. @ddrmysti -> Elle marche pas ton analogie d’analyse : pour rentrer dans le scope, le « héros » doit être un homme, pas une entreprise, donc google comme créateur c pas bon. Et surtout, le mythe satanique tu l’as pris à l’envers : S.J. est « l’ennemie des fidèles » dans l’exemple original, C’est donc le « héros créateur d’android » qui doit être conspué dans ce mythe-ci. Voila d’ailleurs (à mon avis bien sur) la figure symbolique qui manque aux autres entreprises cités pour pouvoir être associé à une religions de la façon dont Apple est ici brocardé.

  9. Je ne connais pas le nom du pdg de google, mais tu as très bien compris ce que je veux dire. Toutes les marques ont des acharnés qui les adulent comme si elles étaient leur sauveur, en considérant les autres marques comme l’ennemi à abattre. Les qualifier pour autant de religion est tout simplement grotesque. Dans ce cas là les équipes de foot également sont des religions, car elles ont des adorateurs, et en retournant la situation dans tous les sens on finira bien par trouver des références qui colleront avec tout ça.

  10. Mon premier commentaire, j’adore ce site, l’informatique l’infographie etc… on parle beaucoup d’apple, bon j’ai un ipod (étant fan de zik c’est vraiment un bon outil), mais il y a beaucoup d’article qui traite de la même société, un peu plus d’astronomie ou bien de new bien tech, un peu plus de diversité (pourquoi j’ai mon mot à dire…). news très régulière j’approuve. Pourquoi ne point parler de chose bien bluffante, science et vie c’est de la S.F quand on le lit ce genre de bouquin, j’aime bien rêver et rien que quelques articles de plus sur de nouvelles expérimentations pourrai bien prêter à des débats bien enflammés. bonne continuation et l’esprit avec vos jeux de mots « barré ». A quand francois perusse pour plus de fantaisie hihi.

  11. Je trouve qu’on a oublié quelque chose depuis quelques années en informatique:

    A qui appartient l’ordinateur.

    Avec toutes ces « facilités » les grandes firmes comme apple, ms ou google prennent de plus en plus le controle de nos machines « pour notre bien » soit disant.

    ils le font sans gène avec nos téléphones et dans nos tablettes, demain ça sera dans nos ordinateurs portables.

    On a aussi tendance à oublié la vrai signification du mot « liberté », valeur qu’on sacrifie bien volontiers en informatique contre un peu de confort d’utilisation.

    En dehors de l’informatique, seriez vous prêts à sacrifier votre liberté pour un peu de confort?

    Peut être que dans nos socitètés ultra-consommatrices et libérales, nous avons perdu la vraie valeur de la notion de liberté. [ A tel point que florent pagny, en a fait une musique, si c’est pour dire…. ]

    Qui serait prêt à sacrifier sa liberté

  12. @ddrmysti -> C’est vrais, je cherche un peu la petite bête, j’avais compris ce que tu veux dire. Mais justement, tel que je le vois, cette études à du se concentrer sur les particularismes du rapport entre Apple et Jobs. Et le fait que tu ne connaisses pas le nom du PDég’ de Google (moi non plus d’ailleurs) et qu’on connaisse tt les 2 celui de Jobs est peut être symptomatique non ?

    Enfin, je n’épouse pas complètement le point de vu de cette universitaire texane, mais je trouve l’analogie intéressante et pertinente sur certains points.

  13. @ddrmysti Pas autant qu’avec Steve Jobs, il y a réellement un engouement autour de sa personne qui est proprement incroyable, mais il y a une autre raison à cela qui n’est pas cité par l’auteur de cette thèse et c’est bien dommage, c’est que Apple « montre la voie », dans le sens où il éduque son public. Et c’est véritablemment un point important. Aujourd’hui, aucune marque n’aurait les burnes pour tenter quelque chose qui pourrait se retourner contre eux et leur faire perdre des clients, comme Apple l’a par exemple fait avec Adobe Flash sur mobile, avec un capteur photo de plus faible densité de pixels que ce qui se fait de mieux tout en expliquant pourquoi c’est le meilleur choix, le refus de l’intégration du Blu-Ray sur leurs laptop et desktop (même si pour le coup ce choix se justifie uniquement de manière commercial), etc… C’est un point qu’on néglige beaucoup trop souvent. Ce ne sera donc jamais pareil. Par contre cette analyse est véritablement « facile » dans l’ensemble, l’appui sur l’histoire de l’antennegate le montre très bien. On SAIT pertinemment qu’aucune marque ne peut se permettre de vendre plus cher des produits qui n’offre pas la qualité escomptée, c’est un fait et Sony nous l’a encore démontré très récemment. D’autant que l’expérience utilisateur a toujours été le gros point fort d’Apple, donc si vraiment elle se dégrade le public ne suivra pas, pour le coup c’est vraiment prendre les gens pour des cons, surtout quand on sait que beaucoup d’utilisateur d’iPhone sont des gens parfaitement lambda séduits par le produit sans spécialement connaitre la marque à la base.

  14. BLASPHEME TROLLISTE !!!! ATTENTION VOUS BRULERAI EN ENFER !!!!!!!!!!!! SAL MONSTRE VENERONS B.JESUS.GATES !!!!!!!!!! NOTRE SEIGNEUR BIEN AIMAIS WINDOWSLELUIA MES FRERE WINDOWSLELUIA MES FRERE !!!!!!!! SEIGNEUR NOUS TE VENERONS BANISSONS LE DEMON STEEVE DE NOTRE ESPRIT ENSEMBLE NOUS SERONS PLUS FORT !!!!

  15. une fois de plus le combat séculaire entre « bien » et « mal ». la pomme qui pourtant est considérée comme le fruit du péché (et c’est là que c’est drôle) contre la fenêtre qui ouvre toutes les portes de votre intimité numérique.
    et la voie de la sagesse et celle du milieu : GNU/Linux.
    Car ce que l’on néglige dans ce discour (à mon avis partial bien-sûr) c’est que ce sont 2 sociétés à but très lucratif ; donc 2 sociétés dont le but est de nous délester de notre porte monnaie. GNU/Linux joue sur une autre planète, celle du respect de l’individu. je me sens d’ailleurs Dieu moi-même avec mon pingouin, vivre sous les dieux (Gates ou Jobs) ou l’être soi, là est ma question.
    j’ai ma réponse.

  16. Merci a tous je me suis tapé une bonne barre de rigolade en lisant vos commentaires . Les commentaires sont 100 fois plus divertissant que l’article en lui même !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité