Voici à quoi ressemblera Tokyo dans 50 ans

Tokyo! C'est un endroit sans cesse grouillant de vie, de gratte-ciels illuminés, de trains, de voitures et d'autres objets non naturels.

Oh et de gens. Et si quelque chose faisait soudainement disparaitre tous les humains mais laissait le reste intact?

C’est ce qu’a imaginé l’artiste déviant Tokyogenso dans cette série de peinture où la nature reprend ses droits à Tokyo, et qui vous fait réfléchir. Un peu comme si Megan Fox vous faisait un cours de biologie moléculaire.

Si vous avez du mal à reconnaitre le quartier représenté ci-dessus, il s’agit de Shibuya. Oui, le coin aura bien changé lorsqu’il deviendra comme sur cette peinture. [Deviantart via UfunkMerci Marco!]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Il y a quelques temps sur je ne sais plus quel chaine il y avait un documentaire qui essayait d’imaginer ce qui arriverait a l’univers des hommes si tout le monde disparaissait du jour au lendemain. Lits de rivières qui reprennent leurs cours naturel comme a New York. Bâtiments, ponts ou autres grandes constructions qui finissent par s’écrouler comme a Paris ou Chicago. Biodégradabilité des voitures, relativement rapidement pour les carrosseries en métal, beaucoup moins pour les parties plastique. Projections sur le long terme ou des montagnes de gravas d’immeubles effondrés finissent par être recouverte par la végétation et disparaissent totalement dans le paysage.

  2. Ça me fait penser a la série « les mondes engloutis » .
    En tout cas c’est superbe ! J’aimerais me balader dans de tels mondes .
    Les geeks existe-t il des jeux vidéos sur ce thème ???

  3. Quand je prends l’avion et que je regarde les paysages, je suis souvent impressionné de voir à quel point l’homme a un impact visible fort sur la planète, ce qui n’est le cas d’aucune autre espèce animale vivante.
    Ce spectacle m’évoque une grosse orange (la planète) sur laquelle se développent des bactéries (nous) et moisissures associées (nos constructions), qui prolifèrent de plus en plus rapidement. Pour la planète, nous sommes des agents microbiens nuisibles qui la dénaturent (épuisement et saccage irréversible des ressources naturelles).

    Quand l’orange sera complètement pourrie, les moisissures ne pourront plus se développer. C’est une fuite en avant de rechercher sans cesse la « croissance », cela n’est pas durable. Quiconque comprend le principe d’entropie des systèmes prendra cela pour une évidence. Malheureusement ce n’est pas le cas des économistes et des politiques.

  4. @Poupe
    Il existe un jeu de FPS qui se déroule dans pripiat, la ville devenue fantôme suite à l’évacuation des habitants après l’explosion de la centrale nucléaire à Tchrnobyl.
    Les créateurs du jeu on repris trait pour trait le décor incroyable de cette ville dans laquelle la nature a reprit ses droits.
    Le jeu s’appelle S.T.A.L.K.E.R.

  5. [quote]Il y a quelques temps sur je ne sais plus quel chaine il y avait un documentaire qui essayait d’imaginer ce qui arriverait a l’univers des hommes si tout le monde disparaissait du jour au lendemain.[/quote]

    c’est life after peoples

  6. Ca tombe pile poil : j’avais envie de changer de fond d’écran… Et il y en a de vraiment chouettes dans la série !
    Alors on dit merci Gizmodo !

  7. « Quand l’orange sera complètement pourrie », et bien les moisissures, comme toutes bonnes moisissures ou spores iront se répandre sur d’autres planètes.

    La peur et le désespoir, l’idée de fin du monde, ont été développé et incrusté dans vos cerveaux par les médias et les politiques pour mieux vous contrôler et vous faire croire que seul les pouvoirs en places pouvaient vous sauver et vous protéger (comme au moyen-age d’ailleurs).
    Ne l’oubliez jamais. Regardez plus loin.
    La vérité est ailleurs et pourtant vous le savez.

  8. Pour les amateur de anime japonnais je vous conseil Shangri la une serie qui d’inspire d’une époque ou le premier indicateur de la bourse et le taux de carbonne émis par un pays(en gros les polleurs paye), et en décor un monde qui est a moitié revenu a l’état de foret comme votre image

  9. Measure across the heel of the shoe, using the same technique as directed above, just before it tapers. This is the heel width and may or may not be listed on many vintage shoes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité