Canon dégaine son énorme capteur capable de vous voir en pleine nuit.

Un capteur d’image comme celui qui se trouve sur le 5D Mark II ou le Nikon D3s est l’équivalent d’un 35mm. Ce capteur d’image est un 300mm. Regardez, voici ce qu’il voit dans la nuit :

L’image prise avec le gros capteur 300mm est à gauche. Elle est comparée à droite à une simulation de ce que votre cerveau perçoit avec 1 lux de luminosité. Il est principalement conçu pour avoir des applications en astronomie, mais ce n’est pas difficile d’imaginer qu’un jour cette technologie défiant la physique sera suffisamment compacte pour tenir dans un smartphone.

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Il semble que ce soit le wafer qui permet de réaliser le capteur qui fasse 300mm, et non le capteur lui-même qui lui fait 202 x 205 mm:

    http://www.dcviews.com/press/canon-cmos.htm

    C’est surtout pour l’instant une vitrine technologique! Sachant qu’une image prise en Raw pèse 30 Mb avec un full-frame 24×36, la mémoire qui sera nécessaire pour chaque image laisse rêveur…

  2. Votre blog est bien sympa mais il manque un gros effort de mise en avant des visuels (trop petits même une fois cliqués) surtout pour ce genre de sujet ou on parle photo.
    Cdlt

  3. Si le capteur peut recevoir autant de lumière, c’est justement parce qu’il fait 300 mm. C’est aussi pour ça qu’avec un appareil photo full frame on prend des meilleures photos qu’avec un téléphone (entre autre) !!!
    Donc je vois vraiment pas comment on pourrait avoir le même résultat avec un capteur de smartphone… On peut amplifier la lumière mais on perd quoiqu’il arrive en résolution et on augmente beaucoup le bruit. Cette dernière remarque n’a donc aucun sens.

  4. @Vermeer

    Bof, ce n’est pas parceque le capteur est grand que sa résolution l’est aussi: les photosite sont peut être à l’echelle du capteur: 40x plus gros que sur un 24×36. D’ailleurs, pour que la sensibilité soit améliorée en utilisant les mêmes techno, la géométrie doit intervenir.

  5. @Vermeer : On va faire un peu d’application du théorème de Pythagore, si tu le veux bien :
    RACINE((202*202)+(205*205)) = 287,8 mm
    Effectivement, c’est pas 300 mm, mais plutôt 288 mm. Mais franchement, tu chipotes. Pauvres mouches…

  6. « Si le capteur peut recevoir autant de lumière, c’est justement parce qu’il fait 300 mm. C’est aussi pour ça qu’avec un appareil photo full frame on prend des meilleures photos qu’avec un téléphone (entre autre) !!! »

    +100.
    Il y a un moment où les lois de la physique (diffraction notamment) ne peuvent pas être dépassées et dire qu’on verra ça un jour dans nos smartphones et un non sens.

  7. « dire qu’on verra ça un jour dans nos smartphones et un non sens »

    Oui et non.

    Effectivement, pour le moment les capteurs présents dans les smartphones (en tout cas iPhone et N1 car je les teste tous les jours) sont encore très loin de la sensibilité des capteurs que l’on trouvait dans les appareils photo numériques en … 1996 ! (oui, j’ai beaucoup utilisé un compact numérique Olympus entre 1996 et 1999). La résolution est plus élevée, mais la qualité globale des photo est bien moins bonne, sauf en conditions studio ou équivalentes (lumière uniforme type ciel nuageux mais très clair et peu de contrats sur le sujet).

    Mais je pense quand même qu’un jour, pas dans 5 ans, ni dans 10, mais dans peut-être 50 ans, ce genre de sensibilité sera dispo dans l’équivalent des smartphone. Pour une simple raison. Les capteurs des DSLR atteignent maintenant les 3600 ISO sans bruit visible, alors qu’il y a encore quelques années on avait du bruit dès 800 ISO pour une même taille de capteur. Il n’y a pas de raison que ces progrès n’arrivent pas un jour sur les capteurs plus petit, mais dans très longtemps on est bien d’accord. Loi de la physique ou non (les scientifiques sont les premiers à dire que les lois de la physiques ne sont pas figées et sont réinventées en permanence).

  8. Je rejoins Ratal37, effectivement si l’image est si lumineuse c’est effectivement dû a la taille du capteur, mais pas exactement…

    En effet la luminosité d’une image est proportionnelle a la quantité de lumière que l’on arrive a capté, donc plus en rapport avec la dimension de l’objectif. Or si l’on a un objectif de grande dimension et un petit capteur les faisceaux de lumière en bord d’objectif sont très incliné, et apport énormément de , c’est se que l’on nomme en optique géométrique les lois de Snell-Descarte.

    Donc grande optique implique grand capteur si l’on veut rester dans ces conditions.

    Les autres solutions pour élever la luminosité sont d’amplifier la lumière, mais cela ce réalise sur de petite bande spectral ou sur un partie du spectre visible, et rende donc une image monochromatique. Ou l’augmentation de la sensibilité du capteur qui est possible encore d’élever mais se heurtera a un moment au limites imposé par la physique quantique (interaction lumière /matière)

  9. @ Ratal37 : +1, exactement ce que je me suis dit en lisant la dernière phrase (sans être un pro de la photo).
    J’aime comme les auteurs de Gizmodo réussissent à passer pour des c*ns sur la seule phrase entièrement écrite par eux… :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité