Attention, ne regardez pas cette vidéo si vous avez le vertige

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=yXuzrIN_x2M[/youtube]

En fait, même si vous n’avez pas le vertige, vous allez vous sentir mal à l’aise en regardant l’ascension lente et minutieuse de ce réparateur de tour de télétransmission. Il grimpe sans harnais à une hauteur de 518 mètres. Certains passages sont franchement effrayants.[Neatorama via WiaP]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Terrible. Même le parachute n’est pas la solution parce que s’il glisse ou fait un malaise, il ne pourra pas toujours s’éloigner suffisamment de la tour pour que le parachute fonctionne. En plus il se traîne quinze kilos de matos, et puis il y a les risques météo, la foudre…
    Et pour descendre, déjà c’est le plus souvent moins facile, en plus il y a la fatigue…

  2. Super comme job d’été aussi.
    Par contre, je me demande ce qu’on fait comme cauchemars une fois qu’on a banalisé ce type de vécu ?
    Regarder cette vidéo m’a fait l’effet d’un tour de grand huit. J’ai mis en pause 5 fois au moins (surtout que le gars ne s’assure que pendant ses haltes).
    J’imagine trop la suite si une seule barre d’appui cassait net.
    Prochaine étape : une fois en haut, se balancer d’avant en arrière en rythme pour faire bouger la tour et voir si on arrive à fissurer la structure métallique.

  3. Ça confirme ce que me disait mon père: quand on a pas de tête on a des bras (ou des jambes)…
    D’une, ces mecs doivent avoir de super bras et un entrainement physique démentiel.
    Deux, ils n’ont pas le moindre cerveau: une crampe, une syncope ou tout autre événement non répertorié et hop c’est le grand saut et une mort certaine.
    Trois, du côté adrénaline, difficile de faire mieux (limite roulette russe).
    Et de retour sur terre, ils vous diront que les risques étaient calculés, arf, Arf, arf…

  4. « lente et minutieuse » ?! Je dirais plutôt rapide et dangereuse ! Dans la vidéo ils disent qu’il ne se sécurise pas (sauf pour les pause) pour pouvoir aller plus vite !

    J’imagine les mecs quand ils arrivent en haut : « Oups… mauvaise tour… »

  5. C’est fou comment cette vidéo a fait le tour du web si rapidement : je l’ai vue sur Koreus, YouTube, TheDailyWhat, et j’en passe ! :) N’empêche, ça reste impressionnant !

  6. Et l’inspection du travail dans tout ça?
    Remarquez, c’est pas elle qui ira grimper à 500 m pour voir si le gars s’est bien sécurisé, mais bon… Si elle tombe sur la vidéo…

  7. « Oups… j’ai oublié la pince… »

    @Liocec : generalement, ce genre de job est fait par des alpinistes ou des specialistes de l’escalade hors saison. Ca leur fait gagner du blé pour leurs exploits aux 4 coins du monde.

    Non seulement ces gars sont tres intelligents mais aussi extremement entrainés.

  8. @Alex : a mon avis, ils choisissent leur jour… tu remarqueras qu’il ne pleut pas non plus 😀
    Plus serieusement, ca a l’air d’etre fait le matin a l’aurore (y’a moins de vent a ce moment la generalement)

  9. Oué m’enfin bon a cette hauteur, il y a toujours du vent, comme sur la tour Eiffel au 3eme ya du vent en permanence. Moi la dernière fois que je suis monté a 100m sur un pylône, j’étais en suspension, je peux te dire que j’étais cramponné !
    Là les mecs sont graves sereins !
    Mais je dis pas du tout que c’est un fake, qu’on soit bien d’accord 😉
    Après tu dis a l’aurore, je savais pas ça …

  10. En ce qui concerne la sécurité, la personne doit être assurée par celle en dessous, et quand il fait une pause assuré lui-même, c’est le collègue du dessous qui grimpe.
    Difficile d’imaginer une montée non sécurisée.
    Cela dit, ils maitrisent !

  11. Alex > tu sais le climat n’est pas le même partout dans le monde, ce n’est pas parce qu’il y a du vent à Paris sur la tour Eiffel qu’il doit en être de même partout.
    Il y a même des endroits sur terre où il n’y a des nuages dans le ciel que quelques jours dans l’année, je pense au VLT

  12. J’ai écrit trop vite, difficile de voir une corde sous le grimpeur…
    Certains en dessous doivent grimper sécurisés en permanence, déplacement du mousqueton à chaque pas, d’autres comme le « filmeur » non…

  13. Bah, si tu tombes, une fois passé les 30 mètres le résultat et de toutes façon identique.
    La différence ici c’est que tu a le temps de prévenir ton notaire, l’assurance et ta femme avant de toucher le sol.

  14. Pour les intéressés une ‘tite traduction trouvée sur Koreus :

    « Allez au boulot peut être compliqué, tout particulièrement si l’endroit ou vous travaillez est situé à 540m d’altitude.

    C’est pourtant le quotidien des gens qui travaillent sur des lignes de transmission et antennes.

    Cette vidéo montre ce que cela fait de grimper au sommet d’une tour de 540m, juste pour commencer la journée de boulot.

    Tout commence avec un ascenseur vous emmenant à 183m, ensuite vous n’avez plus qu’à escalader.

    Bien sur vous devez emporter tous vos outils avec vous, ils sont situés dans le sac rouge qui pend derrière vous. Il pèse tout de même près de 14 kilos et vous devez le trimballer derrière vous jusqu’au sommet.

    C’est un peu comme partir en excursion dans l’espace, vous ne devez rien oublier avant de partir, car il vous faudra un moment pour retourner à votre point de départ.

    Une fois le sommet de la tour atteint, il est temps d’allez faire un tour dehors.

    Ceci est le … situé en haut de l’antenne permettant

    On appelle ce type d’escalade « Free Climbing »; les grimpeurs ne sont pas sécurisés. C’est plus facile, rapide et la plupart de ces travailleurs grimpent de cette façon.

    Une pause ne fait de mal à personne et permet de jeter un coup d’oeil aux alentours.

    Le « Free Climbing » est logiquement plus dangereux mais il est toléré par la loi. S’attacher, grimper, s’attacher de nouveau puis se re-détacher tous les 10 centimètres ralentit la progression.

    Ici vous pouvez apercevoir une boite de jonction électrique pour les lampes de la tour.

    A l’intérieur de la cage d’acier, vous pouvez à présent voir la ligne de transmission permettant d’envoyer les données à l’antenne.

    Cette section de l’antenne est le tuner. Sa forme biscornue permet l’expansion et la compression de la ligne de transmission sur 540m jusqu’au sommet.

    Ces fleurs piquantes avec leurs longues tiges permettent permettent d’attirer les charges électriques présentes dans l’air. Cela permet de dissiper les charges électriques avant qu’elles créent de la foudre.

    Nous avons atteint la base de l’antenne, plus que 18m jusqu’au sommet!

    Son coéquipier s’occupe dorénavant de la trousse à outils pour les empêcher de bouger et de le déséquilibrer.

    Il est temps de faire une nouvelle pause. Un orage peut se pointer à l’horizon à n’importe quel moment. Si des éclairs apparaissent, il n’y a aucune solution d’urgence pour redescendre rapidement.

    Le sommet est à portée de main. Mieux vaut faire une pause avant d’atteindre le sommet.

    A cette hauteur vous pouvez voir l’horizon à 90km.

    Le moment le plus dangereux: atteindre le sommet. Le machin noir est une lumière

    Voila comment on grime au sommet d’une antenne. »

  15. Waho je viens de finir de bouffer, je me sens un peu limite là, je vais aller prendre l’air. Et pourtant j’ai fait 7 ans d’escalade.
    Chapeau à ces travailleurs, nice job quand même! Et chapeau à Gizmodo pour cette vidéo très originale

  16. @ pwo : +1 !!!
    J’ai eu la même idée … Si tu dois aller juste au sommet ? Bein tu te fais déposer en hélico … comme les gars qui travaillent sur les lignes HT !!
    Sinon j’ai un pote (de mon club d’escalade) qui a fait une formation de « travail sur corde » : poncer, repeindre … sur les pylones et autres ! Mais les conditions de sécurité sont beaucoup moins … « laxistes » !!

  17. « Bah, si tu tombes, une fois passé les 30 mètres le résultat et de toutes façon identique. »

    Merci de lire quelques bouquins d’alpinismes, genre les récits des malades qui font des 8000, et de revenir ensuite ici corriger votre commentaire :)

  18. moué c ‘est pas très haut 😮 non je déconne je frais même pas 1/4 de sa.

    c’est la que l’on se dit c’est bien les antenne satellite a 2 mètres du sol et le satelite dans l’espace il doit pas etre reparer au moins.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité