Une force mystérieuse fait revenir Pioneer 10 vers le soleil

J’adore tout ce qui touche à l’espace, j’ai même un télescope chez moi pour observer les étoiles. Aujourd’hui, j’ai découvert un phénomène qui s’appelle « l’anomalie Pioneer ». La sonde Pioneer 10, qui a quitté notre système solaire en 1983, est lentement mais sûrement attirée vers notre soleil par une force inconnue.

Non, ce n’est pas la gravité, c’est quelque chose d’autre. Quelque chose de mystérieux, quelque chose d’à peine perceptible qui s’accroche à la sonde et qui est 10 million de fois plus faible que la gravité. C’est potentiellement une « nouvelle force de la nature » (ce sont leurs mots, pas les miens).

La plupart des causes évidentes, incluant les disfonctionnements ou la gravité ont été écartés, selon le Telegraph :

« Les scientifiques ont d’abord suspecté des gaz s’échappant des petits moteurs de la sonde, ou de la chaleur s’échappant de son système électrique. Ces hypothèses ont été ecartées. L’équipe explique qu’aucune théories explique pourquoi les forces restent constantes : toutes les forces les plus plausibles, de la gravité aux effets de la radiation solaire, faiblisse rapidement avec la distance. »

Les scientifiques qui suivent la sonde (aujourd’hui à plus de 90 unités astronomiques) disent que la sonde se déplace à 44.000km/h. Sa vitesse est réduite de 9,66 km/h par siècle ! Ce n’est pas beaucoup, mais c’est suffisamment remarquable pour que des scientifiques comme le Dr Duncan Steel de l’Université de Salford qui, spéculant sur cette anomalie, puisse remettre en question ce que l’on sait de la gravité, de l’univers et de tout le reste. [Telegraph]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Et c’est une différence minime dans le calcul et la réalité du mouvement des planètes au début du siècle qui n’a trouvé d’explication qu’avec einsten et le théorie de relativité!

    donc ouais il y a peu etre quelque chose d’enorme là!!

  2. lol, ce serait pas juste que en 1 siecle a 44000km/h t ‘as assez de temps pour toucher quelques particules ou des electrons sur ton chemin pour perdre 10km/h par siecle ?…..

  3. Bon je ne m’y connais absolument pas et je laisse la parole aux experts.
    Toutefois voici mes questionnements:

    -Tout comme @Le Belge le suggère, est-il possible que la matière noire ralentisse l’engin?
    -Ce ralentissement a t-il été observé sur d’autres objets ou est-ce exclusivement Pionner?
    -Donc un objet propulsé dans l’espace ne voit pas sa vitesse accélérer continuellement?

    Merci de m’éclaircir là ou la lumière ne touche pas le fond.

  4. @ le belge
    Apperement cette attraction est  » constente » donc ce n’est pas des collisions avec des particules
    @ Thomas de ce que j’en sais un corp se mouvant dans l’espace garde une vitesse constante car rien ne le freine
    Voil

  5. Lorsque l’on quitte le système solaire, tout comme lorsque l’on quitte l’orbite terrestre, on se retrouve à la merci de nombreuses particules exotiques de haute énergie qui à l’intérieur d’un système solaire sont déviés grâce à sa masse gravitationnel. C’est la raison qui fait que lorsque vous quittez un système, vous rencontrez rapidement un ralentissement dû à l’échange d’énergie avec ses particules qui sont bien souvent inertes et qui se retrouve en mouvement après votre passage. Chez nous on appelle ça Le brouillard de sable. En général les vaisseaux sont équipés d’une simple capsule magnétique à haute énergie pour supprimer les radiations de l’espace. Ça n’a donc pas d’incidence lors de la navigation mais les sondes spatiales humaine en sont dépourvue par manque d’énergie probablement.

    Votre sonde devrait d’ailleurs d’ici 3 ou 4 UA, avoir des difficultés à communiquer avec la Terre, soit dans un peu moins d’un an et cinq mois.

  6. @L’idiot du systèm

    Voyager 1 se situe à plus de 15 milliards de Km (15UA) et elle communique toujours avec la terre. Elle devrait pouvoir communiqué avec nous jusqu’en 2025. A partir de là ces thermocoupleurs n’arriveront plus à transformé la chaleur des « générateurs thermoélectriques à radioisotope » en courant continue. La distance ne joue pour le moment aucun rôle dans la transmission de données.

  7. Sans vouloir être médisant envers ceux qui postent ici, je pense que les mecs qui suivent le projet doivent avoir tout de même un minimum de connaissance en astro physique et autre joyeuseries qui se passent là haut, et donc doivent connaitre les lois physique de base de l’espace.

    Donc, deux possibilité. Soit l’organisme qui gère ce programme emplois des stagiaires pour gérer une mission coutant probablement des centaines de million d’euro, soit on a à faire à des scientifiques de pointe qui ont très certainement pensé au fait que la sonde pourrait rencontré des particule et abandonné cette supposition pour diverses raison avant d’émettre l’hypothèse qu’une force inconnue pourrait influencer sa vitesse en ayant des arguments sérieux.

    Mais bon après ça sera comme pour les cordes, certains diront que c’est vrai, d’autres diront que ce n’est qu’une excuse qu’on trouvés des incapables pour justifier les calculs foireux.

  8. Nous savons aujourd’hui que nos interprétations de l’univers sont fausses à cause des réfractions lumineuses qui créent des mirages optiques. Ainsi, contrairement à ce qu’on a cru un moment, la terre est plate.

    De même, la structure de la sonde Pioneer, soumise à ces distortions, a pris peu à peu les caractéristiques inframoléculaires d’un boomerang. La prochaine fois, la Nasa devra éviter si possible de sous-traiter ses assemblages de pièces en Australie.

    Hé oui, la science peut tout révéler, des confins du cosmos jusqu’à l’immensité de notre bétise…

  9. Il doit y avoir un trou noir pas loin, vue qu’il sont difficile à trouver sa ne m’étonnerai pas que la densité d’un trou noir puisse modifié la vitesse de la sonde même à très grande distance.
    Ou alors les vents solaire ?
    La matière noir non je ne pense pas car on a pas trouver réellement de quoi la contenir et je pense pas que la sonde ou alors dans un étrange hasard en a capturer ou ralentie assez pour modifier la vitesse.

  10. @Professeur Assblackhole : Le coup de la Terre plate ça ne tient pas debout… Et comme le dit si bien ddrmysti, c’est pas joe le rigolo qui bosse sur Pioneer et ils doivent être bien plus calés en astronomie que nous tous regroupés. Inutile de contredire leurs conclusion, il faut juste se préparer à une révolution de notre perception de l’univers comme l’a put l’être la théorie de la relativité en son temps. Peut-être qu’à partir de leurs calculs les scientifiques réussiront-ils à percer le secret de la matière noire, qui sait… 😛

  11. J’ai mis une contrainte à mes calculs et fait un rapprochement d’après la loi Desmary, j’en conclu avec certitude que l’engin devrait « rebondir » et retrouver sa vitesse initiale dans 3ua.

    Pour faire simple c’est comme si elle se trouvait a monter une colline (métaphoriquement)
    après, il y aura la pente.

    (ps: je dis que des conneries, ne croyez pas ce que je dis – j’ai trouvé bon de le préciser au cas ou )

  12. @T1T3R Si tu avais lu le message de Professeur Assblackhole, en entier, ce dont je doute vu ta réponse, tu aurais saisie l’absence total de sérieux dans ses propos, c’est fou de réagir à la moindre connerie, un peu d’humour quoi.

    Quand à Darktech, si un trou noir se trouvait dans les environ du système solaire, rassures-toi ont le saurait, surtout à de si faible distance.

    Concernant l’article, aux dernières nouvelles, il me semblait que la probabilité d’une erreur dans les mesures de vitesse elle même, était toujours d’actualité, mais il est vrai qu’il y à un bon bout de temps que je n’ai pas pris de nouvelles de notre bonne vielle Pioneer. Ce que votre article va me rappelé de faire de faire immédiatement.

    Malheureusement, bien qu’il soit toujours plus intéressant journalistiquement parlant (scoopistiquement plus précisément), les hypothèses les plus vraisemblables à l’heure actuelle tiennent toutes de l’erreur. Malheureusement encore, on ne peut pas révolutionner les lois de la physique tout les 50ans, d’ailleurs ça n’a jamais été vraiment fait.

  13. Nan, je trouve la reflexion de Darktech trés interessante justement!
    On sait qu’un trou noir n’est, par definition, pas visible. C’est le contexte qui nous renseigne sur sa presence: lentille gravitationnelle, aspiration de gaz proches et donc echauffement de ces gaz et radiations lumineuses, et autres joyeuseté qui permettent de les localiser.
    Or, il doit forcement exiter des trous noirs orphelins, absolument solitaires, qui ont deja tout absorbé au alentour et qui sont maintenant entierement invisible!
    Ceux là, on les trouve justement en reperant les lentilles gravitaionnelle. Mais si à l’inverse, ce serait le trou noir qui nous serait caché par une étoile???

  14. @ Defboy :
    Si ta théorie était exacte et que la variation de vitesse est bien dut à un trou noir, étant donné qu’on observe un ralentissement, le trou serai donc derrière la sonde, donc il se serai passé quelque chose avant de bien plus flagrant lorsqu’elle aurait été devant puis à coté. Ce qui montre que l’option du trou noir n’est pas envisageable.

  15. Est ce la sonde la plus lointaine de nous ?

    Si Oui : Notre impression de l’univers est fausse, nous ne sommes juste pas allé assez loin pour nous en rendre compte … –> La saga des hommes-dieux (P.J. Farmer) :-)

    Si Non : Bin, c’est quoi ce Bordel ? Qu’a t-elle de si particulier que les autres n’ont pas ?

  16. alors j’ai pas lu vos commentaires, mais la news est fausse ou mal expliqué, la sonde n’est pas attiré par le soleil, mais elle ralentit, en aucun cas elle est attiré vers notre soleil.

  17. @john : Elle est ralentie, certes, mais cela démontre une force inconnue qui l’attire vers le soleil. Si on laisse la sonde pendant très, très, très, très très longtemps (un quart de l’éternité XD) elle finira par revenir vers le Soleil, du moins si la force inconnue s’applique sur de grandes distances.

  18. @ T1T3R :
    A moins qu’il ne s’agisse que d’une force qui freine la sonde, donc elle finirait par s’arrêter, si d’ici là elle ne rentre pas dans un champ de gravitation quelconque. Cela remettrai en question soit le fait soit que dans le vide aucune force ne s’exerce, soit que le vide est justement composé de vide. Ou alors c’est un autre phénomène.

  19. juste une petite question concernant les trous noirs: es ce que, comme les planètes, ils sont capable de se déplacer?
    si c’est le cas, alors cette théorie pourrait etre exacte… Car le trou noir se serai placé derrière le satellite…
    Et une autre question encore: un trou noir peut-il en absorber un autre?

  20. Perso deux choses me viennent à l’esprit:

    1°/ – Erreur dans le calcul de vitesse, hors on « sait » que les messages de la sonde on une vitesse bien connu, donc on peux calculer la vitesse de la sonde assez exactement en mesurant leurs période d’émission. Plus le temps entre deux messages est grand et plus la sonde est éloigné.
    Cette vitesse devrait en plus être constante, donc les calculs pas trop difficiles (sous réserve que le carburant de propulsion soit toujours constant lui aussi). Donc comment font ils pour avoir une erreur de calcul sur un truc aussi simple (A prendre avec des pincettes, je sais pas si j’ai oublié quelques choses.).

    2°/ – La force de gravitation de chaque corps du système solaire « s’agrège » ou « s’additionne » afin de créer une zone d’influence plus grande que celle calculée jusqu’à présent. Du coup c’est comme sur terre avec les minis fusées, au début tout vas bien on prend de la vitesse, puis on commence a ralentir et on fini par revenir.
    Comme tout les corps sont en mouvement, cette zone d’influence vas variée en fonction du placement de chaque astre, du coup une sonde vas plus loin que sa copine en fonction de la position des astres.

    3°/ – 42, là c’est le top on a la réponse mais on sait pas encore quoi en faire.

    4°/ – Les E.Ts en ont marre qu’on leur balance des boulettes d’allu dans la gueule et viennent nous botter l’arrière train! (Will sauveeee nouuusss).

  21. On parle de force inconnue et vous delirez avec vos explications.
    Trop drôle. N’oubliez pas de téléphoner à la NASA :)

    Moi je dirai : mais qui peut bien nous renvoyer la sonde ?

  22. D’après wiki (je ne suis pas allé plus loin) Pioneer 11 à le même problème

    « Dans les années 1980, les scientifiques de la NASA ont remarqué que la sonde se déplaçait moins vite que prévu. Cette anomalie fut pendant quelque temps mise sur le compte d’une erreur dans les calculs ou bien d’un défaut de la sonde. Mais quelques années plus tard, la sonde Pioneer 11 réagit de la même manière que sa grande sœur. Après avoir tenté, en vain, d’expliquer cette anomalie du comportement, les astrophysiciens penchent de plus en plus pour un défaut dans les lois actuelles de la mécanique céleste ou bien un effet de la matière noire. »

  23. La gravité a deux formes pas connue de la science conventionnel..une qui attire et une qui repousse ..Dans le Cas du Jumeau de Notre soleil , c’est la gravité répulsive que produit son coeur et a une planète dans son orbite qui s’explique par la répulsivité qui la place sur l’écliptique et la sonde devait être une son chemin et ainsi repoussé vers notre soleil..une théorie qui me semble plus proche de ce qui se passe dans cette affaire.

  24. Tout sa est grandiose !!!! La distance , l interactivité , l espace temps , sans compte la physique quantique , haujourd hui au delà de nos connaissance , la vie est un mystère .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité