Un Nokia sous Android ? Même pas en rêve

Il est sur le départ mais il ne fait pas de quartier: le vice président de Nokia Anssi Vanjoki n'a pas mâché ses mots à propos d'Android:

il raillait les fabricants qui ont fait le choix d’Android, affirmant que cela ne paierait pas à long terme. [Financial Times]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Ouaip, ben alors bougez-vous, parce qu’entre un OS insipide, un AppStore balbutiant et un design devenu ennuyeux, Nokia va pas conserver très longtemps sa place de leader!

  2. Trop facile… :-)

    Ils sont bien les seuls.
    Du top 3 des constructeurs, les 2nd (Samsung) et 3ème (LG) ont misé à fond sur Android… Et ça les aide bien.

    Motorola est sorti du rouge et revient en force. HTC rentre dans le top 10.

    Non Non, Android n’a pas « sauvé » les constructeurs face à Apple qui commencait à leur mettre la misère. Sans Android, j’aurais donné cher de leur peau.

  3. C’est normal… Nokia a déjà Symbian méme si il commance a se faire vieux il reste pas mal… Puis il y a Maemo! Puis surtout il y aura Meego et sa serra du lourd! donc non Nokia n’a pas besoin de Google et sont Android…. mai bon si on veux vraiment un Nokia sous Android c’est possible avec le N900!

  4. @pfiou +1 .
    et symbian est bien loin d android serte meego arrive bientot mais les rom custom sous froyo son tous simplement dingue bien mieux que ce que j ai pue voire de meego ex:miui apres meego est pas sortie mais bon reste a voire

  5. Pas étonnant que Nokia n’en veuille pas. Il ne font déjà pas partie de l’Open Handset Alliance et ils sont tout fier de leur m**** qui s’appelle Symbian. J’ai un N96 qui coûtait 600 euros avec le dernier Symbian et c’est vraiment mal foutu. C’est lent, laid et pas pratique. Et je ne vous parle pas d’internet.

    Si vous regardez les parts du marché, vous verrez que Android monte en flèche. Aucun OS mobile n’a jamais fait une telle poussée si ce n’est iOS. Et Nokia est toujours le leader, autant pour les OS que pour les appareils. Mais pour combien de temps? Ils perdent des points. Les gens veulent des bijoux de technologie qui marchent avec un OS performant, beau et bien fait. Pour l’instant ils ont du mal avec ça.

    Et j’aime bien ceux qui parle de meego comme du truc qui va détrôner Android. Deux petites choses : Il est pas sorti alors on ne peut encore rien dire et ensuite il faut la machine qui va avec. Nokia ne mets pas souvent beaucoup de RAM ou un bon processeur. Pour ça, il faut s’adresser à HTC.

    Autrement dit, Nokia est trop fier pour accepter de collaborer et Nokia va se ramasser à cause de ça.

  6. @antoine : « Autrement dit, Nokia est trop fier pour accepter de collaborer et Nokia va se ramasser à cause de ça. »

    Ben c’est surtout qu’il collaborent déjà avec Intel sur Meego, donc ils ont déjà choisi leur camps. Le vrai risque qu’ils se ramassent c’est s’ils ne font pas evoluer leur communication de maniere sévère!

  7. « il raillait les fabricants qui ont fait le choix d’Android, affirmant que cela ne paierait pas à long terme. »

    De toute façon c’est ce qu’ils se disent tous les uns les autres. Ca fait 10 ans qu’on dit, en parlant de l’ipod puis de l’iphone, que le système fermé d’apple ne marchait pas à long terme et qu’après un cour vent de mode apple se ramasserai.

    Il a été dit également que la politique d’android (un os « libre » et gratuit pour les constructeurs, mais où google ramasse tous les bénéfices (market place, données personnelles, tout ça)) ne marcherai qu’un temps car les fabricant voudront leur par du gâteau un jour où l’autre.

    Pour windows phone seven, on dit que ça ne marchera pas car il arrive aujourd’hui avec tous les défauts d’iOS il y a trois ans, pas de copier coller, pas de flash ni html5, etc…

    Bref, tout le monde dit de tout le monde que ça ne marchera jamais (ça me rappelle une but pour renault tien), donc ce n’est qu’une annonce de propagande parmi tant d’autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité