De l’iMac à l’iPhone : 10 ans d’évolution

Il est toujours impressionnant de constater combien les choses peuvent changer en un peu moins d'une décennie.

À cette époque, Steve Jobs nous prêchait les mérites de son nouveau bébé et son intégration au centre de notre nouvelle vie digitale : l’iMac (Internet Machine).

Aujourd’hui, l’Internet tient tout entier dans le fond de notre poche, avec 16 fois plus de mémoire, 8 fois plus d’espace de stockage et 2 fois plus de puissance mais sans clavier.

Le tout concentré dans une fraction du volume de l’iMac original, et vendu pour environ la moitié de son prix.

En y pensant,  10 ans en arrière cette miniaturisation était tout bonnement inconcevable, tout comme nous n’arrivons toujours pas malgré l’exemple à anticiper des changements aussi impressionnants pour les 10 années à venir.

Autre comparaison, en 2009 Apple a vendu 10 millions d’iMacs (Ordinateurs de bureau et portables confondus) contre 45 millions d’iPhone, sans compter l’iPad qui selon les prédictions devrait dès l’année prochaine dépasser les ventes d’ordinateurs de la marque…

Voila pourquoi Apple ne compte pas lâcher son iOS de si tôt et lui  laisse une part dominante dans l’ensemble des conférences à travers le monde. l’iPhone  et l’iOS comme pouvaient croire à tort ses détracteurs à son lancement ne constituent plus un simple supplément dans la gamme des produits Apple.

Véritable fer de lance,  iOS s’est bel et bien installé au centre de la mécanique commerciale de la firme de Cupertino qui a su créer un besoin auprès des consommateurs et s’assurer par là même une ascension fulgurante et sans égal.

Reste à savoir ce que nous pourrons penser de ce même iOS et iPhone 4 d’ici 10 ans….

[Illustration basée sur Brett Jordan’s original via tuaw]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. J’ai de sérieux doute sur l’intéret de comparer un téléphone à un vieil ordinateur.

    Ou alors on peut comparer un vélo à une ferrarri, par exemple…

  2. Faut pas chercher bien loin pour comprendre que c’est pour comparer la pièce maitraisse d’une même marque avec 10 ans d’écart. L’ IMac il y a 10ans était une révolution comme notre petit IPhone d’où la comparaison.

  3. Pareil, j’aimerai pas passer pour un anti apple primaire mais franchement, s’il y a bien un truc qu’on peut leur reprocher c’est bien de ne pas changer l’aspect de leur produits assez souvent! Ca fait probablement partie de leur stratégie (on ne change pas une equipe qui gagne, et puis ca fait « révolution » quand l’esthétique change etc…) mais bon…
    sans rentrer dans le detail, les chassis en aluminium (absolument magnifiques au demeurant) sont quand même là depuis 7 ou 8 ans!

  4. On oublie un truc important : l’optimisation!

    l’Iphone a plus de RAM, un proc plus rapide, plus de stockage, une résolution d’écran plus faible et un systeme optimisé pour lui seul et pourtant l’Imac reste plus rapide et est capable de faire tourner des application de 3D, de retouche photo…etc…

    Il n’y a pas qu’Apple dans cette situation: j’ai passé mon diplome de Design en 2000 avec un Pentium 450Mhz et 512 Mo de Ram… Avec 3d Studio et Photoshop!

    Perso j’attends une révolution dans ce milieu : des ordinateurs de poche capables de faire tourner des logiciels de bureau « & » capables de lancer de petites applications optimisées comme ce qui est actuellement utilisable sur nos smartphones…

    ps: J’ai un HTC Legend 600Mhz/512Mo-RAM et les applications me font penser aux widgets trouvables sur nos PC et Mac d’il y a 10 ans…

  5. @dalprod
    Tu peux comparer ton vélo à la Ferrari si tu veux, si le vélo a dépassé les performances de la Ferrari pour la moitié du prix du vélo.

  6. « La firme de Cupertino qui a su créer un besoin auprès des consommateurs et s’assurer par là même une ascension fulgurante et sans égal »
    On ne « créé » pas de besoins auprès des consommateurs quand on vend un produit ou un service par millions, on le révèle tout au plus.
    « et s’assurer par là même une ascension fulgurante et sans égal »
    C’est cela être un leader … à condition de suivre les évolutions de la demande, ce qu’ils font très bien.
    Vous vous rappelez de cette firme ridicule dont la survie était moquée au moins une fois par mois par les spécialistes qui annonçaient sa mort prochaine ?
    C’est récréatif.

  7. @tex :
    Si, on peut « créer un besoin », surtout chez Apple.

    Ailleurs, on a tendance à y répondre (ou à les révéler)

    Ca marche comme cela à Cupertino:
    – On crée une envie
    – L’envie devient un besoin (complexe)
    – On sort 5 générations successives du même produit pour combler petit à petit ce besoin. Si on n’a plus rien à ajouter au niveau fonctionnel, on change la forme de la coque (4G) ou sa couleur (4G blanc)
    – Le fanboy achète promptement (en allant jusqu’à faire la queue et le buz pendant plusieurs jours) et s’extasie devant la présence d’une caméra frontale et du video-call sur son iPhone, alors que ça existe depuis plus de 5 ans ailleurs.

    Le modèle marketing Apple est … imparable.

  8. @Bidul: Tout à fait d’accord.

    A part ça, l’iMac Bondi est sorti en 1998. Les modèles d’il y a 10 ans comportait 64 ou 128 Mo de RAM et un HDD allant jusqu’à 30 Go.

    Cette évolution reste impressionnante. Cependant, on la doit surtout aux fabricants des composants de l’ordinateur (IBM, Intel, Motorola, Samsung, etc). Apple n’ayant toujours été qu’un « assembleur » comme un autre, à la différence qu’ils fournissent des solutions complètes, avec leur propre OS et une image de marque gérée au poil par Steve Jobs (et, depuis quelques années, en suivant le modèle marketing décrit par Bidul).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité