Au secours : Après les entreprises, les particuliers se mettent à faire des lip dub

Ce matin, quand la rédaction de Gizmodo cherchait un sujet sympa à vous proposer, nous n'aurions franchement pas pensé à vous parler des lip dubs.

Mais au regard des dérives du phénomène observées attentivement depuis plusieurs mois, nous ne pouvons que reprendre en main les choses pendant qu’il est encore temps.

Tout d’abord, si vous venez d’arriver sur terre, c’est quoi un lip dub ?

« Un lip dub (anglicisme) ou clip promo chantant est une vidéo réalisée en playback et en plan-séquence par des collaborateurs au sein du milieu professionnel et généralement destinée à une diffusion sur Internet ou autres réseaux » nous résume Wikipedia.

Depuis le premier exercice du genre en 2007, l’eau a coulé sous les ponts. Ou plutôt devrions-nous dire que de nombreuses entreprises/institutions/associations se sont laissées entrainer dans ce délire désastre par des responsables com’ ou stagiaires en manque d’imagination.

Que l’exemple franco-français du lip dub de l’hôtel Martinez, à Cannes, serve de leçon à celles et ceux qui oseraient encore se lancer dans une telle aventure.

Bien entendu, on pourrait aussi vous parler des drames audiovisuels qui se sont déroulés à l’Institut Notre Dame de la Providence à Thionville, au Clud Med à Tignes ou encore, à l’UMP qui a placé la barre très haute en matière de ratage.

En 2010, le phénomène a pris une nouvelle tournure : Le lip dub commence à faire son entrée dans les mariages.

Après les enterrements de vie de jeune fille (ou homme), des particuliers se mettent en scène. Plus grave, ils entrainent leur famille dans ce suicide numérique collectif.

En effet, la plupart diffusent ensuite la séquence sur le net comme les entreprises. Plus rien ne doit donc échapper à la vue d’autrui qui pourra se tordre de rire (ou pas) devant son écran et se dira à coup sur : « mais qu’est ce que c’est nul ».

Vous voulez sans doute des exemples ? Osez taper « lipdub mariage » sur un moteur de recherche de vidéos.

Soit !

Mais le fin du fun, le meilleur qu’il soit, c’est encore le LOL suprême. Le buzz ultime, celui que tout le monde rêve de faire un jour pour passer à la télé.

Demandez la recette au « leader français du lip dub » (si si, il y a des gus qui ont osé pousser le bouchon jusque la, ndlr) ou aux gens de l’UPE 06, elle est très simple : Prenez des patrons coincés en costards-cravate sous un soleil de plomb qui veulent apparaitre comme des mecs super-cool-top-branchés-jeunes-LOL et donner « une meilleure image d’eux et de leur entreprise » (c’est l’argument béton des chargés de com’ ça), ajoutez y une musique qui ne colle pas du tout au message et réalisez votre clip dans un décor bling-bling d’hôtel 5 étoiles que votre secrétaire au SMIC ne pourra que photographier durant ses vacances sur la Côte d’Azur à défaut d’y résider.

Le résultat ? C’est du LOL en barre, du LOL de compétition, mais aussi un désastre audiovisuel qui restera à jamais sur les serveurs du monde entier :

[dailymotion]http://www.dailymotion.com/video/xdkt79_lipdub-upe-06_creation[/dailymotion]

Vous comprendrez aisément qu’après avoir vu cela, si une personne vous demandait de participer à un lip dub pour « fédérer les équipes de l’entreprise » (ou tout autre argument similaire vous paraissant suspect), la sécurité sociale ne vous tiendra pas rigueur d’avoir prétexté un mal de ventre épouvantable vous clouant au lit ce jour la…

Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Grosse ambiance COGIP / Cravatex…
    Ca fait plaisir de voir qu’il y a encore et toujours une riche production de rushs pour les « messages à caractère informatif » de demain…

  2. Les vieux playback pourris des années 70 et le doublage des pubs Kinder est très réussi, par comparaison. Comment peut-on accepter de torpiller ainsi la crédibilité de sa boîte et sa dignité par la même occasion ? Ça me dépasse…

  3. Au début j’étais intrigué par ce concept méconnu mais quand j’ai vu les 30 premières seconde j’ai vite compris mon erreur…
    Comment peut t’ont les obliger à participer sans se rendre compte à quel point c’est risible? Il leurs montre pas la vidéo finale ou quoi?

  4. Le premier lipdub, crée en 2007, était vraiment une bombe. C’était frais, péchu, propre, bien conçu.

    Ensuite les professionnels de la comm’ ont senti le bon filon et s’y sont engouffrés. Problème, c’était déja moins frais, moins spontané, vu revu ….

    Et voila que maintenant tonton René s’engouffre dans la brêche avec un lip dub fait à l’arrache. Mais bon, tonton René il maitrise en mise en scène et en montage vidéo, même qu’il a fait lui même le montage de ses vidéos de vacances. C’est un balaize tonton René.
    Bref, nous voila maintenant avec du sous-sous lipdub on ne peut plus pathétique et éventé.
    Même les techniciens de chez AB Productions doivent être pliés en 4 en voyant le massacre.

  5. Si une entreprise ressent un besoin urgent d’organiser un lip dub, c’est qu’elle est malade…

    Et c’est pour donner un grand coup de fouet à tout le personnel qui passe le plus clair de son temps à broyer du noir devant leur écran et à se gaver de Prozac !

    Du moment que ça ne coûte pas un centime aux contribuables, moi ça me va…

    Le ridicule se banalise !

  6. Ca m’a bien fait rire. D’un autre côté ça va bien avec la boite je trouve… suffit de jeter un oeil à son site web (et notamment le code source :) ). Des pros de chez pro… on en redemande.

  7. Bah, si ça permet de passer une bonne journée de séminaire et d’améliorer le moral des employés, soit! Du moment que ça reste en interne et que ça ne sort pas des portes de la boite bien sûr (pour sa survie)…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité