Le buste 8 bits de Steve Jobs

Allez, ne vous faites pas prier. Nous savons que vous en voulez un.

Inutile de résister.

Il  coûte beaucoup moins cher que votre Macbook Pro.

Et contrairement à votre  iPhone 4,vous pourrez l’étreindre sans réserve.

Non seulement vous aurez le plaisir de pouvoir faire trôner le joli minois de Sa Steveté sur votre bureau, mais vous pourrez aussi expliquer à vos collègues de bureau médusés qu’il a été fabriqué numériquement pour vous, sur commande, en utilisant les machines d’impression 3D de Shapeways.

Franchement, 120 € ce n’est rien pour pouvoir passer le restant de vos jours avec Steve Jobs. [Shapeways via Unplggd]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Ce buste 8 bits m’évoque quelques réflexions que je souhaite partager avec vous

    8 bits, ça vous fait penser à quoi ? Un passé poussiéreux, lointain et révolu, rempli de machines inquiétantes, avec lesquelles seuls une poignée de personnes, généralement introverties et portant des lunettes, savaient interagir. Bien que timides et réservées, dansant avec entrain au son du crachotement d’une imprimante matricielle ou du cliquetis d’un relais (pour ne rien dire de la gigue d’un modem), ces personnes savaient pertinemment, au fond d’elles mêmes, qu’elles possédaient une sorte de pouvoir spécial. Que celui-ci ait été lié ou non à une reconnaissance sociale, elles savaient qu’elles étaient différentes. Ah, cette sublime distance qui confère l’identité à l’individu, ce doux sentiment d’être séparé de l’autre qui n’est pas moi.

    Mais le monde du 8 bits est révolu.

    Aujourd’hui, nos glorieux explorateurs, enfin ceux qui n’ont pas su évoluer, ne sont plus rien qu’une horde d’individus ravagés par le ressentiment, la rancœur et la jalousie. L’Univers de silicium ou ils régnaient en gourou s’est écroulé. Les téléphones supra-compliqués qu’ils se faisaient une joie de montrer au tout venant, avec ce mélange d’excitation et de mépris, ont été balayés par un truc sorti de nul part, possédant une ergonomie et une facilité d’utilisation jamais vue auparavant. Et voici que, comble du désespoir, apparaît une tablette qui prétend révolutionner l’Univers de la mobilité et de l’informatique grand public ! Combien de prétendants avaient essayé, combien avaient échoué ? Et voici que la tablette, qu’ils rêvaient mort née, se vendait comme des petits pains, lançant tous les concurrents dans une nouvelle course effrénée. C’en est désormais trop pour l’esprit étroit et fermé de nos geeks, qui se voient dépossédés de tout ce qui faisait leur puissance. Seule solution restante, le déni de réalité. Déchirés par un monde qui change, eux qui s’étaient toujours réclamés de la nouveauté et de l’upgrade, voici qu’ils perdent soudain tout leur sens critique. La tablette damée doit être enterrée et oubliée, et tous les produits y ressemblant de près ou de loin, même les plus virtuels (voir les fantasmes humides qui ont entouré Courier), même les plus médiocres (Archos), valent mille fois mieux que celle dont le nom honni ne peut-être prononcé.

    Ayons, mes frères, une pensée pour ceux qui renient désormais ce qu’ils avaient le plus chéri : l’intelligence, le recul, la fascination de la nouveauté, la haine de l’immobilisme craintif. Ils sont devenus ce qu’ils détestaient le plus.

    Le monde change. Mais certaines choses ne changent pas.

  2. @Le fourmilier

    Tu as l’air aussi aigris que les gens dont tu parles…ils te manquent à ce point?

    De plus, je trouve que tu as une vision très étroite de l’informatique actuelle.

    Les gens que tu évoques se masturbent aujourd’hui à coups de lignes de commandes sous Linux, BSD, et encore tout un tas d’autre truc (hardware et software) auxquelles on ne comprends rien.

    Ils sont comme le matériel dont tu parles…eux aussi ont évolué…

  3. Je passe mes journées à configurer de l’OSPF et BGP hein, et les furieux qui se « masturbent » sous Linux et BSD, j’en ai tout un stock à 10 mètres de mon bureau. C’est bien entendu d’eux aussi que je parle :)

  4. @Le fourmilier

    Bah tu sais, ils croient tout savoir.

    Moi je suis graphiste, et ca me fait toujours bien marrer de les voires se torturer et s’exciter à essayer de me convaincre de Gimp est plus puissant et complet que Photoshop.

    Donc, tu vois, ils on beau se palucher sur de la techno, ça ne les empêches pas de raconter des montagnes de conneries sur des sujets qu’il ne maitrisent absolument pas.

  5. en meme temps Gimp EST plus puissant et complet que photoshop c’est juste que tout son système repose sur une interface bonne a jeter au chiottes et qu’il faut se décarcasser pour accéder aux fonctions qui au final resterons invisibles pour la plupart. Il faudrait juste que des personnes qui voient un peu plus loin que leur lignes de code se penchent un peu sur l’ergonomie de ce logiciel pour le rendre convenable.

    pour revenir au sujet du 8 bit c’est un art et pouvoir rendre cubique une chose réelle tout en la rendant ressemblante. un art que certaines personnes apprécient. l’art soi tu aimes soit tu n’aimes, pas l’art ca ne se discute pas. Si tu va voir un tableau au Louvre et que tu ne l’aimes pas tu ne te dit pas que le type a coté qui le regarde avec admiration est un type arrière qui vit bloqué a l’époque de la renaissance et qui regrette le temps ou on coupait les têtes de tout le monde.

  6. News a troll alors je troll…
    Steve Jobs on peut le considérer comme un dictateur, bien sûre puisque tout les fans-boys achètent tous ou il y a une pomme sans en avoir une utilité réelle. Plus de gens utilise windows pourtant on s’en fou que bill gates mange une pizza ou de sa statue …

  7. « Et contrairement à votre iPhone 4,vous pourrez l’étreindre sans réserve.  »

    Et comme votre Iphone 4, vous ne pourrez pas téléphoner avec 😀

  8. @fourmillier : tu confonds informatique et borne internet.

    Les gens qui utilisaient des ordinateurs 8 bits étaient souvent moins des utilisateurs que des programmeurs.
    Et, à ce que je sache, la programmation n’est pas révolue avec Apple.
    La différence, c’est que le grand public n’a plus aucune chance d’accéder à cet univers là : il utilise. Point.
    Dans les années 80, on ne pouvait pas utiliser sans s’y connaitre.
    Machouiller tout au point de dénaturer l’objet, de le cloisonner et de limiter les usages à « ce que la majorité veut ». Voilà de quoi on parle.

  9. Ce dont il est question ici, c’est de l’étroitesse d’esprit de personnes qui sont des spécialistes de l’informatique (ou en tout cas qui estiment l’être), et qui sont aveugles au point de ne pas reconnaître un bon produit (comprendre un produit en adéquation avec sa fonction).

    PS : l’iPad n’est absolument pas une borne d’accès Internet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité