Le kérosène aviation responsable de 8.000 morts par an ?

fuel_truck_aircraft_determan_browning_5000_gallon_3

Un nouveau rapport du MIT étabilit un lien entre les avions et les morts... au sol.

L’étude suggère que les avions volant à leur altitude de croisière (soit plus de 10.000 mètres d’altitude) émettent des polluants dangereux responsables de 8.000 morts par an.Les émissions des avions ne sont actuellement encadrées qu’en dessous de 900 mètres. Pourquoi?

Parce que jusqu’à présent, on supposait que tout ce qui était émis au delà de 900 mètres ne risquait pas de retomber sur le plancher des vaches. Mais il semble que ce soit pourtant bien le cas. Les gars du MIT ont mis au point un modèle atmosphérique sur informatique et ont découvert que les émissions de polluants en provenance des avions volant en altitude de croisière finissent bien par affecter les populations.

Les compagnies aériennes ont vite fait d’affirmer que c’était « une petite partie d’un grand problème » de pollution et le MIT devra mener d’autres recherches pour préciser la chose. En attendant tout va donc continuer comme avant. [MIT via Fast Company]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. La consommation de pétrole équivaut à l’incendie permanent 365/7/24 de la surface de 3 continents, dans ce volume assez restreint qu’est l’atmosphère …

    C’est un drame total, une épouvantable catastrophe que certains fuckin’ bastards tentent encore de minimiser, voire de nier !

    On fait du feu dans une pièce fermée, et il y a encore des inconscients pour remettre en question les effets que ça produit sur l’air qu’elle contient.

    Le fait que les produits de la combustion du kérozène retombent sur terre est tellement évident, que le nier est aberrant.
    Idem pour les effets nocifs !

    Pétrole-Ras-le-Bol.

    (Ah on me dit dans l’oreillette que certaines compagnies richissimes ont les moyens de me suggérer le silence, comme elles en on fait taire tant d’autres …)

  2. Il est connu et reconnu qu’un avion (ou tout autre chose) au dessus de 900 mètres d’altitude ne retombe pas sur terre, d’ailleurs on se retrouve en apesanteur en très rapidement lorsqu’on monte sur une montagne et c’est ainsi qu’on atteint les plus hauts sommets sans aucune difficultés.

    Faut vraiment être abruti pour affirmer que ces gaz d’échappements disparaissent au delà de 900m!

  3. Je partage totalement ton avis.
    Ceci dit, et sans ironie, as-tu arrêter tout transport motorisé (au pétrole) ?
    As-tu revendu ta voiture ?
    Ne monte-tu jamais dans le véhicule de quelqu’un d’autre ?
    Fais-tu du lobbing, au moins auprès de ta famille et tes proches ?

    Si c’est le cas, je trouve ça courageux et responsable.

    Dans le cas contraire,vu le peu d’incidence de ce genre de commentaire dans ce genre de site et vu l’ampleur du paradoxe entre ton discourt et ta réalité, tu serai probablement l’incarnation du pire fléau: le cynisme…
    (Pas de vexation ni ne rancœur, je ne t’accuse pas je te demande…)

  4. mfreak, comme d’habitude, ton commentaire est excellent.

    Je ne sais pas si tes questions s’adressent à moi mais je partage totalement ton avis.

    Pour ma part, les seules actions que je peux actuellement faire sont ce lobbying dont tu parles (très activement d’ailleurs, les enfants de mes amis me surnomment « Dr Nature » !), et de modestes dons de 3 x 20 € mensuels à Greenpeace, WWF .. et Croix Rouge.

    Je ne peux bien sûr pas encore me passer des commodités d’un véhicule mais je ferai partie des premiers acheteurs d’une voiture électrique, puisqu’enfin elles arrivent en 2011 !

    Enfin, pour moi le vrai fléau n’est pas le cynisme, ce sont « ceux qui nient », qui disent que la Terre a connu ou géré pire, ou également les velléitaires, ceux qui ne font rien.

  5. Les batteries ne sont pas totalement recyclables pour les voitures électriques donc ca pollue toujours .
    De plus ca ne fait que déplacer le probleme car ce sont les centrales nucléaires qui produiront plus de co2 pour fournir l’electrecite .
    Ca polluera moins les rues c’est tout .

    http://carfree.free.fr/index.php/2008/07/01/voiture-electrique-mythe-technologique-et-arnaque-ecologique/

    Ralala les utopistes , j’adore .
    On nous parle du vieillissement des centrales nucléaires et du projet iter pour les remplacer c’est que la demande risque d’être élevée .
    Ouaip , on va faire plus de centrales nucléaire ou plus puissant pour compenser la mise à la retraite des petroleuses .

  6. « les centrales nucléaires qui produiront plus de co2 pour fournir l’electrecite »

    Euh, une centrale nucléaire ne produit pas de CO2. Ce n’est que de la vapeur d’eau qui s’échappe des cheminées. L’eau qui sert à refroidir le réacteur.
    Le seul déchet, pas des moindres néanmoins, c’est le résidu radioactif issu de la fission nucléaire. Résidu non exploitable à nouveau (pour le moment).

    Le nucléaire reste l’énergie la plus rentable à l’heure actuelle.

    Le souci de pétrole n’est pas que le pétrole en lui même mais plutôt le faible rendement des moteurs thermiques. Les moteurs électriques ont un rendement plus élevés mais le problème des batteries est extrêmement important.

    Pas de solution immédiate à proposer, des évolutions lentes et progressives des mentalités, des modes de vie et de certaines secteurs d’activité.
    En effet à l’heure actuelle c’est le BTP le plus gros générateur de déchets et le plus gros pollueurs de la planète.
    Des efforts sont à fournir en ce sens.

  7. @Greenpsj
    Oui, c’est bien à toi que je m’adressais 😉
    Quant à connaître le pire fléau, je te renvoi vers le commentaire de « fty », pour argumenter mon point de vu.
    Quelqu’un qui « ne crois pas » ou bien qui minore l’incidence de la pollution pétrolière (entre autre), c’est quelqu’un susceptible de changer d’avis s’il prend conscience, par lui même, de la gravité de la situation et de la nécessité d’agir individuellement.
    Par contre, et j’insiste, le pire reste les cyniques (« fty » est un bon exemple) qui ont totalement conscience des problèmes et de leur gravité, mais qui réponde « à quoi bon ? » à chaque initiative.
    Le cynisme, c’est: comme tout est foutu, je me fout de tout.
    Le cynisme c’est: comme tout le monde s’en fout, je m’en fout aussi.
    Le cynisme c’est: puisque le tout électrique pollue aussi, alors ça sert à rien d’essayer de polluer moins. Avec la mauvaise foie consistant à attribuer par avance toute la production électrique au seul nucléaire, pour se donner bonne conscience à rester totalement passif…

    @fty:
    Il va de soit que le nucléaire n’est pas une solution « propre » de production énergétique (déchets radioactifs, danger inhérent à la structure…) et que les partisans du « sortir du pétrole » sont souvent les mêmes qui souhaitent aussi « sortir du nucléaire ».
    Alors devant un tel dilemme (devant lequel tu t’empresse à ne rien faire):

    1) Le choix du « moins pire » est forcément meilleur, à court terme, quel que soit les perspectives de l’équation, surtout quant on les connaît pas…
    2) La production d’énergie électrique « propre » (éolien, solaire, pompe à chaleur, etc…) est peu rentable pour l’instant, je te l’accorde, mais miser dessus c’est miser sur des technologies qui ne peuvent qu’évoluer si il y a de la demande (loi du marché oblige).

    Sur un site de Geek, c’est étonnant de trouver encore des réactionnaires, bien réfractaire à la recherche et à l’innovation…
    Quant on pense que nos smartphones, sont plus puissant que les ordinateurs « professionnel » des années 70/80, comment ne pas parier sur le fait que si de réel investissements sont fait pour la production « d’énergie propre », elle ne pourrait pas devenir, à terme, non seulement rentable mais particulièrement performante ?

    Les personnes qui montent des panneaux solaires, obtiennent effectivement un seuil de rentabilité très lointain, mais leur investissement participe à favoriser un secteur industriel qui ne peut ainsi que s’améliorer (recherche + concurrence). Tout les actes ne sont pas « rentables » immédiatement, la science n’est pas capitaliste…
    En 20 ans le rendement des cellules photovoltaïque ou technologies comparables, a réussit à considérablement évoluer alors que c’est un secteur de recherche qui ne profite pas à proprement parler d’investissements massifs…
    Si ses sources d’énergie se vendaient autant que les gadgets technologiques dont nous parlons sur Gizmodo, on pourrait très certainement envisager que leur efficacité croise par rapport à leur encombrement (c’est l’un des principal phénomène dans le hi-Tech) au point d’avoir sur la seule surface vitrée de quelques fenêtres, un matériaux transparent produisant l’énergie de tout une habitation…
    Cela fait très « science fiction », je vous l’accorde… un peu comme tout les objets hi-tech que nous manipulons quotidiennement au yeux d’un homme d’il y a 10 ou 20 ans…

    Le cynisme c’est aussi ça: considérer qu’un acte parce qu’il n’est pas suffisant en soit, est inutile dans l’absolu. C’est à dire ignorer à la fois le facteur temps et la force du nombre.

  8. Je suis ptêt geek mais bon je ne suis pas une technology victim .Le téléphone portable je m’en passe dans le privé ( c’est un truc à pas cher à mobicarte mais vu que je n’en achète qu’une fois tout les 6 mois voir pas du tout , ça dépend des ans ) , je n’ai pas de téléphone sans fil dect .
    En fait je regarde avant tout l’usage que j’ai , le besoin en découle .
    Je n’ai pas de moniteur lcd mais un toujours crt ( IIyama Hm 204 dt )( ça consomme toujours moins qu’un plasma mais plus qu’un cristaux liquide ) , donc vga .
    Y a beaucoup de gadgets actuellement , cumulés ça consomme et ça se répercute sur les factures .
    Bien beau d’acheter des amusements mais y a des conséquences .
    Je m’intéresse aussi à ce qui compose les objets acquis de façon à ne pas les jeter tous les ans , peut être plus écolo que d’acheter de l’estampillé  » écolo  » .

    Le problème quand j’entends parler de progrès , c’est que je n’en voit aucun .On ne fait que substituer une technologie par une autre mais elle a tout autant d’inconvénients .Donc pour moi dans ce secteur , l’energie , tout ça ne reste que des contresens .

    Je pense qu’il s’agit plus dans cette histoire de voiture électrique de course à l’argent . Il y a tesla aux usa financé par chrysler ou gm , je ne sais plus .Des brevets surtout et qu’il faut les mettre en pratique pour les entretenir .Donc un marché important , d’où l’intérêt d’éviter que la concurrence s’approprie le monopole .

    Regarde l’europe et les ogm ( choses inutiles ,le but étant d’avoir des brevets sur des choses naturelles , éviter que le consommateurs l’ai gratis , éviter l’autosuffisance ) par ex. la présidente qui les autorise fait partie d’un groupe d’industriel( ( http://www.enviro2b.com/2010/09/30/ogm-jose-bove-denonce-un-conflit-dinteret/ ) .Comme d’habitude c’est l’argent qui compte , le peuple n’a qu’à se taire . S’adapter ou se substituer .

  9. La vraie menace ne vient pas, à mon avis, de la pollution ou d’un problème de manque d’énergie.
    La terre en équilibre stable. toute tentative (raisonnable) de la déstabiliser la ramène à son point d’équilibre.
    A combien de périodes glacières, ou au contraire de périodes de canicule, de concentration mortelle de CO2 a-t-elle fait face?

    Non, le réel problème est la population humaine, et la nourriture.
    On est en train de vider les océans de leur vie… de surexploiter et d’épuiser le sol pour se nourrir…

    On mourra plus probablement de faim et/ou de soif que de la pollution…

  10. Je ne crois pas que la Terre soit dans un équilibre stable. Il y a eu par le passé des époques plus chaudes et beaucoup plus froide, ça peut devenir très inconfortable pour les humains…

    Peut-être ne mourra-t-on pas tous de faim, car la pollution que nous générons réduit déjà notre fertilité (dans les zones agricoles les hommes perdent de 1 à 2 % de production de spermatozoïdes par an, tous âges confondus). Les zones du monde les plus modernes sont des zones où les gens ne se reproduisent plus. A savoir si on ira vers la catastrophe ou si ça se stabilisera : le pire n’est pas certain.

    Je suis pour la réduction intelligente de toutes les sortes de pollutions. Mais on n’imposera pas aux gens de revenir en arrière, le vélo et les transports en communs ne sont pas la solution aux problèmes de pollution. La pollution des batteries chimiques est contrôlable alors que la radioactivité est un danger permanent, il faudrait produire l’électricité qu’avec des centrales à énergies renouvelables…

    L’énergie nucléaire me paraît être une sorte de roulette russe, je préfère les énergies renouvelables mais je ne sais que penser des arguments de ceux qui parlent du coût réel des panneaux solaires en termes de pollution, de l’inefficacité des éoliennes et autres effets imprévus des technologies nouvelles.

    C’est très difficile de faire un bilan objectif de chaque moyen de produire de l’énergie. Mais moi je ne peux pas vivre sans chauffage et sans transports fiables.

    Je ne peux pas aller vers la décroissance (moins de travail, moins d’argent…), j’ai des responsabilités à assumer. Et je comprends le mouvement vers plus de richesse pour tous amorcé en Inde et en Chine. J’espère seulement pour eux et pour nous qu’ils n’y laisseront pas leur santé et leur qualité de vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité