La Biostase pour demain

screenshot417

L’animation suspendue : Un procédé longtemps répandu dans de nombreuses séries et films SF va bientôt quitter la fiction et rejoindre notre réalité.

Et c’est l’Hopital général du Massachusetts de Boston qui compte ouvrir la voie, avec le lancement des premiers essais cliniques de biostase sur des sujets humains.

Le but du procédé est avant tout médical, imaginez pouvoir mettre l’état de santé d’un patient en  » pause  » le temps de lui prodiguer les soins nécessaires …

La technique est connue depuis quelques années déjà et souvent utilisée lors des transplantations cardiaques :

Une solution saline spécifique est injectée dans le corps de l’individu à traiter permettant de redescendre sa température globale à 10 °c. A cette température, le corps fonctionne au ralenti, l’ensemble des contractions musculaires sont ralenties ou deviennent inexistantes. On comprend dans ce cas précis l’intérêt de la technique pour manipuler un patient souffrant de trauma important ou le simple fait de respirer peut amener une aggravation majeure.

En théorie, notre corps n’est pas prévu pour survivre en dessous d’une température de 22 °C, le remplacement du sang du patient par la solution saline permettrait ainsi de faire gagner de 60 à 190 minutes d’espérance de vie supplémentaire à un patient mourant.

Pour ce faire, une pompe doit être reliée au système sanguin du sujet pour permettre le retrait du sang chaud de l’individu tout en injectant la solution froide assez rapidement.

La température du patient baisse alors de 2 °C par minute, permettant une hibernation presque immédiate du corps.

Habituellement, à température normale et lorsqu’il est privé d’oxygène, notre cerveau meurt en 4 à 5 minutes, les cellules se mettant à produire des toxines destructrices occasionnant des lésions irréversibles.

Le Froid permet de stopper l’action de ces cellules, et donc de maintenir l’intégrité des organes du corps.

Pendant la phase de Biostase, le corps ne produit aucun pouls, aucune pression sanguine, et aucune activité électrique cérébrale. Et aucun dysfonctionnement n’a jusqu’ici été trouvé sur les sujets animaux après une phase d’animation suspendue.

Le Dr Hasan Alam, à l’initiative de la recherche est tellement optimiste quant au succès de ses essais qu’il estime à 90 % le taux de réussite de la procédure sur des cas de trauma extrêmes (comme les accidentés de la route).

Si les tests se révèlent concluants, l’intérêt du procédé permettra certainement de sauver beaucoup de vies, et l’on pourra peut-être se remettre à penser sérieusement à l’application du procédé pour les voyages spatiaux

Telegraph]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. @Olivier duval : comme l’histoire de la science nous l’a prouvé, lorsque qqch nous semble impossible c’est qu’il y a peu être un autre solution

  2. Par contre, je comprends pas comment ils peuvent pomper le sang toute en injectant leur solution saline, il doit bien y avoir des mélanges, même en se branchant sur une artère et une veine ?

  3. @Olivier Duval : en cryopréservation on utilise une solution saline et glucosée qui permet grâce à son action osmotique au niveau des cellules de faire sortir l’eau de celles-ci et de le remplacer par la solution glucosée afin de permettre une meilleure congélation. De plus cette solution empêche la formation de cristaux de glace qui, sans cette solution, déchiquèteraient les cellules comme de nombreux petits couteaux. On peut alors plongé les cellules dans l’azote liquide par paliers successifs afin de descendre la température totale à une valeur proche de -195,79°C. A cette température, même les échanges ioniques s’en trouvent ralentis. Le plus dur reste la phase de décongelation qui si elle se passe trop vite ou trop lentement, peut provoquer la formation de cristaux et donc la destruction des cellules. Mais des techniques existent et des bains salés multiples de concentrations différentes permettent de diminuer les risques liés à cette étape.

  4. Dam, j’aurais tendance (mais avec résèrves) à dire que oui, étant donne que le vieillissement provient de l’activité de toutes nos cellules… Donc si il n’y a plus d’activité…

  5. Mais après ?
    Donc on vous cryogénise, ok, vous restez 10, 20 ans à l’état de Mister Freeze dans le congélateur du grande multinationale pharmaceutique, dans l’espoir d’une vie meilleure et de moyens nouveaux pour vous soigner, seulement, pendant ce temps, vous n’êtes plus productif et vous ne générez plus d’argent. L’entreprise utilise alors le capital initialement investi pour assurer votre conservation sur une durée déterminée (aucun « service » n’est éternel). Au moment ou l’on vous décongèle, vous revenez à la vie et vous êtes insolvable, vous n’avez pas les liquidités pour financer les soins curatifs escomptés, ni les moyens humains et intellectuel de redevenir un winner (aucun génie, ne reste performant dans la durée)…

    Si vous êtes le premier, on vous porte au nues et on vous sauve gracieusement, si vous êtes le millième, l’opération est devenue banale, personne ne s’en souci et aucun média ne relaie l’information. Vous êtes un consommateur ruiné, arrivant dans une société de consommation ultra libérale, qui ne fait pas dans la philanthropie (la notre + 20 ans d’accélération sordide…)
    Eventuellement, une infirmière, un peu délicate, prend sur ses fonds propres pour vous offrir un sourire et un verre de soupe à l’oignon lyophilisée, et puis…
    Et puis on vous laisse crever de votre cancer, seul, cela va de soit, puisque vos héritiers sont mort ou vous déteste d’avoir ruiné la famille pour votre cryogénie inutile.

    Le petit détail qui tue (fait on exprès de l’oublier ?), c’est que le monde de demain, n’as pas « besoin » des malades d’hier…

    Sinon, pour la cryogénie comme moyen d’endurer les voyages dans l’espace, quelle technologie pourrait subsister énergiquement suffisamment longtemps pour vous « réveiller » des décennies plus tard, quel émission radio pourrait traverser le cosmos pour en télécommander les ordres complexe et communiquer de manière précise à une vitesse utilisable ?…
    Quelque chose me dit que si exploration de l’espace il y a, elle se fera, à l’ancienne, c’est à dire par colonisation successive, sans voyage cryogénisé…

  6. mfreakz….tu oublies un détail, les intérêts !!!! Je place un peu d’argent en épargne, je vais faire un tour 500 ans plus tard, je vide mon compte, ensuite je passe dans la machine à voyager dans le temps qui aura été inventée (^^), et je recommence le cycle deux ou trois fois !!!!

    Me voilà milliardaire !

  7. C’est tout de même surprenant les progrès que nous connaissons chaque jour !
    Mais la biostase permet t elle d’avoir une vie « normale » après ? Il doit y avoir des tonnes de contraintes dans la vie de tout les jours, rien que le fait de maintenir son corps à basse température..

  8. C’est vraiment révolutionnaire, si ça peut sauver des vie c’est franchement impressionnant. On pourra peut etre meme un jour imaginer des hibernation prolongée pour voyager loin dans l’espace :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité