2296 feet under : bientôt le plancher des vaches pour les mineurs chiliens

Aller à la mine : jamais peut-être l'expression n'aura pris autant de sens qu'avec cette histoire incroyable en Amérique du Sud. Depuis plus de deux mois, trente-trois mineurs chiliens de la mine de San Jose sont bloqués à 700 mètres sous terre. Désormais ces héros malheureux comptent les heures avant de retrouver le plancher des vaches. Toutes les dernières opérations technique de forage se sont convenablement déroulées dont celle menée par le démentiel excavateur T-130, l'un des trois excavateurs à avoir creusé, creusé, creusé et encore creusé.

Depuis ce matin, sauveteurs et techniciens procèdent à la la consolidation, à l’aide de tubes d’acier, du puits de secours qui servira à remonter les mineurs pris au piège depuis ce fameux éboulement du 5 août dernier.

Mais le sauvetage ne sera pas pour autant facilement gagné. Des tests seront menés à l’aide de nacelles afin de valider le process de remontée.

Ces essais une fois validés, la phase concrète de remontée sera lancée avec le sauvetage, un par un, des trente-trois mineurs. L’extraction de tous ses prisonniers prendrait entre deux et trois jours si tout se déroule comme prévu.

Au programme pour chacun d’entre eux une ascension depuis les entrailles de la terre et un voyage d’une douzaine de minutes à bord de la capsule Phenix après que les secouristes ont posé 16 tubes métalliques de 6 mètres de long et les souder au fur et à mesure ceci afin de gainer les 96 premiers mètres du puits pour faciliter le passage de cette fameuse capsule.

Ces mineurs chiliens devront alors progressivement grimper les 625 m les séparant de la terre promise. Loin d’être une coquetterie, tous porteront des lunettes high-tech hyper protectrices spécialement prévues pour la remontée et qui leur permettront de regarder le soleil en face sans risques. Jamais dans l’histoire de l’exploitation minière telle opération de sauvetage n’avait été orchestrée. Reste à espérer un dénouement heureux dans quelques jours. Quant aux 33 mineurs chiliens, ils peuvent encore patienter quelques heures de plus…

[Gizmodo]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. En tout cas, une belle histoire, surtout si elle finit suffisamment bien, comme c’est parti pour. Espérons qu’ils ne garderont que peu, voire pas, de séquelles de leur séjour souterrain (malnutrition, manque de lumière sur la peau, les yeux, etc…). Déjà, le fait qu’ils aient tous survécus est une excellente nouvelle, surtout pour les familles.

    Et puis, avec un peu de chances, ils vont pouvoir vendre leurs histoires à des médias, voire toucher des droits sur les 2-3 films catastrophes qui seront faits, et ça leur permettra de se reposer avec un petit pécule après cette aventure que je ne souhaite à personne.

  2. Tu ne crois pas su bien dire Ludo, d’après ce que j’ai entendu à un 20h une maison de production d’Hollywood aurait déjà racheté les droits pour une adaptation au cinéma. Espérons juste qu’ils bénéficieront bien des retombées financières.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité