Des piles plein les portières

500x_volvo_panel-1024x723

Qu’on se le dise: les tanks voitures électriques qui n’avaient l’air de rien il y’ a quelques années, c’est fini !!!

Les plus chanceux d’entre vous qui ont pu visiter le Salon de l’auto récemment s’en sont sans doute aperçus, les concepts électriques rivalisent de formes tant agressives que délicates.

Volvo a récemment présenté un concept qui devrait à nouveau révolutionner notre perception de la voiture électrique, partant d’évidences jusqu’ici avérées concernant les batteries communes à tous ces véhicules : elles sont énormes, lourdes et chères, très chères.

Volvo espère changer la donne avec une innovation dans le domaine : cacher des batteries dans des pièces de carrosserie. Nous allons donc à contre-courant des autres prototypes plus ou moins récents, proposant une plateforme commune à plusieurs constructeurs, offrant un plancher plat accueillant une pile à combustible au format standardisé.

Le constructeur automobile travaille actuellement de concours avec l’Imperial College de Londres sur un projet de matériau capable de transformer l’enveloppe même du véhicule en batterie ultra légère.

Le  nouveau matériau composite constitué de fibres de carbone , de fibre de verre et de résines polymères ainsi créé, offre robustesse, flexibilité et une légèreté permettant de l’utiliser comme pièce de carrosserie.

Selon Volvo, ce nouveau matériau permettrait de diminuer le poids des véhicules électriques de 15 % tout en se rechargeant plus rapidement que les batteries traditionnelles.

Inutile cependant de tirer trop rapidement de plans sur la comète, le matériau n’en est qu’à ses débuts et donc bien loin d’une application commerciale. D’autant que Volvo doit également se pencher sur les modalités de la fabrication de masse de son nouveau matériau.

Cependant, d’ici les 3 ans à venir, Volvo tentera de convertir le réceptacle de roue de secours d’un de ses modèles de série en batterie composite.

Dans un communiqué, le chercheur pour la marque Ivar Sellergren a déclaré qu’il s’agissait d’une pièce suffisamment imposante et facilement démontable ; pas assez grande pour permettre l’alimentation de la voiture entière , mais assez pour permettre de proposer un système stop and start.

Dans les 10 prochaines années, Volvo devrait être en mesure de lancer la commercialisation de son matériau sous toutes les formes possible, en passant du toit, des panneaux de porte jusqu’aux tableaux de bord.

L’idée est intéressante, mais quelques points restent en suspend , d’une part on peut remettre sur le tapis l’éternelle remise en cause de la multiplication de l’électronique dans l’automobile et des couts et avaries qui en découlent ; tout en se questionnant également sur les réparations en cas de crash ?

Une portière et une aile enfoncée et c’est la panne assurée ?

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Ca tient 10 ans ce genre de voiture ? J’ai des doutes . Payer au prix cher des voitures qui font 5 ans max. …
    Ca fait comme les batteries sony aussi ?

  2. Une bombe à roue. Seulement les voitures commence à pointer le bout de leur nez, mouais, faut faire parti de la classe moyenne supérieur pour ce le permettre, déjà avec le crédit de la voiture + la location des batteries.

  3. Ce que je trouve étonnant, c’est que les ingénieurs aient sérieusement pensé à mettre du carbone dans la carrosserie pour une voiture de tourisme. Si ça prend un gros effort, ça va casser d’un coup et faire bien de dommages qu’un acier qui se plie simplement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité