Les Google Cars ont également collecté des e-mails et des mots de passe

googlecarmotdepasse

Google vient d'annoncer que le sniffing Wi-Fi auquel les véhicules Street View s'étaient livrés était pire que que ce qu'ils avaient déjà reconnu.

L’entreprise a révélé aujourd’hui que des URL complets, des e-mails et des mots de passe ont été collectées.

Et ils les ont toujours.

Google a diffusé l’information via un post à rallonge sur leur blog en fin d’après-midi de ce vendredi, ce qui laisse entendre qu’ils n’en sont pas particulièrement fiers.

Pire encore, la révélation ne venait pas d’eux directement: le pot aux roses a été découvert par des auditeurs externes qui enquêtaient sur les enregistrements de données illicites effectués par Google.

D’après Alan Eustace de Google:

« Il est clair à la lumière de ces inspections que si la plupart des données sont fragmentées, dans certains cas des e-mails entiers et des URL ont été capturés, ainsi que des mots de passe. Nous voulons détruire ces données dès que possible, et je voudrais m’excuser à nouveau pour les avoir collectées. »

Donc pendant des mois, Google a conservé des informations personnelles extrêmement sensibles, et il a fallu l’œil d’auditeurs externes pour le découvrir et qu’ils se décident à y remédier. Ce n’est du reste pas encore fait puisqu’ils disent vouloir les détruire « dès que possible ».

Google a nommé un nouveau responsable de la vie privée pour accompagner la conception et la gestion de ses produits et ils ont annoncé renforcer la formation des employés sur les questions de vie privée.

Chaque nouvelle révélation sur cette affaire pose plus de questions qu’elle n’apporte de réponses. Quelle sera la prochaine? [Google via Reuters]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Comment cela est ce possible en faite ?

    les voitures étaient équipés de quel genre de machine pour collecter tout ça ? ça deviens grave.. non que j’ai peur de mes données

    mais plus, du fait que si google à les machines pour recuperer ce genre de chose .. Qui nous dis que d’autre société n’ont jamais rien fait de recoltage en cachette ? l’armée.. entreprise.. gouvernement.. on est donc à l’abris de rien

  2. en lisant je me dis « faute avouée à demi-pardonnée »
    mais en fait même pas c’est une révélation externe. Donc BOUH GOOGLE PAS BIEN

  3. haa mais non, ce n’est pas du piratage. Ils ont simplement sniffé le trafic wifi. C’est à dire que les infos qu’ils ont obtenues n’était pas crypté, il circulait en clair.
    On tape sur Google alors que le vrai problème est que les données qui ont été collectées se baladait sans protection.

  4. J’ai eu la même réflexion que Metalgeox. Je suis curieuse de savoir comment ça fonctionne. Si google est capable de le faire je ne vois pas pourquoi d’autres n’en seraient pas autant.
    J »imagine ce que le gouvernement peut en faire s’il décide d’utiliser ce systeme, pire qu’hadopi…

  5. C’est une révélation externe parce que depuis que le sujet est entre les mains de la justice les données en question sont « sous scellées » pour être étudier par des auditeurs externes. Si ça avait été possible, Google aurait sûrement supprimé tout ça pour éviter autant de publicité, mais ils auraient pu se retrouver inculpé de destruction de preuve et a aurait fait beaucoup plus mal.

    Il est certain que d’autres le fond, très volontairement. Notamment les détectives privés et pas que ceux qui font dans l’espionnage industriel. La DST certainement.

  6. Demandez-vous plutôt, si Google peut le faire, ce que les gouvernements et autres service secrets collectent sur nous !
    Et là vous avez de bonnes raisons de vous inquiétez.
    Comme toujours la vérité est ailleurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité