Les ouragans simulent aussi…

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=xDYEzc1eCU8[/youtube]

Comment déterminer la capacité d’une maison à résister à la violence des éléments ? Voilà là question qui peut pousser les compagnies d’assurances à débourser plus de 40 millions de Dollars dans un simulateur d’ouragans.

« The Institute for Business & Home Safety », groupe fondé par l’industrie des assurances outre-Atlantique vient de débourser 40 millions de dollars pour la réalisation d’un énorme simulateur capable de recréer les conditions climatiques et les forces exercées par un ouragan de classe 3.

Situé en Caroline du Sud, le simulateur inflige des tests extrêmes à différentes architectures afin améliorer la résistance des habitations et à certifier leur capacité à affronter les tempêtes.

Capable de simuler les effets d’une tempête à l’ouragan en passant par la tornade, le laboratoire géant souffle à 160km/h sur ses cobayes à l’aide de 105 énormes ventilateurs et reproduit la pluie grâce à un réservoir d’eau de près de 2900  m3

La simulation permet de mettre ainsi en évidence les points faibles des constructions, qu’elles se situent dans l’architecture ou l’utilisation de certains matériaux, et permet à terme d’optimiser la résistance de ces mêmes habitations aux déchainements climatiques .

Jusqu’ici, les simulations se faisaient essentiellement sur ordinateur focalisant leurs tests sur  l’impact du vent seul sur les structures , le tout étant ensuite confirmé par comparaison avec des photographies de zones sinistrées.

Comme le montre la vidéo,  le simulateur permet de réaliser des tests au plus proche des conditions réelles à plus grande échelle et en comparant directement plusieurs sujets ( ici une maison traditionnelle à côté de sa jumelle consolidée avec matériaux et renforts pour un budget de 5000$) . Un gain de temps et d’argent en perspective, et un fabuleux outil pour les compagnies d’assurances, qui ne manqueront pas de rentabiliser l’investissement…PopSci]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Parpaing ou brique ne résistent pas car le moindre objet , poutre , objet d’exterieur devient un projectile si puissant qu’il traverse ce type de parois .
    Les maisons sont faites en bois par ex. dans ces régions car elles reviennent moins cher à construire et à assurer .
    Maintenant cette histoire pose un problème car le prix des assurances risquent d’augmenter ou ne remboursera pas du tout même si la maison ne respecte pas leur condition , les nouvelles clauses vont durcir le système .

  2. oui enfin un trou dans un mur en parpaing ( et il faut déjà y aller…) coutera moins cher à rénover qu’une maison soufflé entièrement par le vent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité