Facebook n’aime pas les lois qui empêchent de donner des infos privées

On l'a déjà dit à plusieurs reprises : Facebook fait son beurre grâce aux informations qu'on lui donne à manger.

Mais quand une loi vise à interdire tout ou partie de la mise en ligne de ces informations, le site montre ses muscles. Enfin, ses lobbyistes.

Selon Marketwatch, le réseau social aurait dépensé quelques milliers de dollars pour faire appel à des spécialistes des relations institutionnelles pour bloquer le vote d’une loi dans l’État de Californie.

Mais qu’est ce qui posait problème à Facebook ?

Cette loi vise à infliger des sanctions contre les sites web qui dévoilent l’adresse postale et le numéro de téléphone d’utilisateurs âgés de moins de 18 ans. Une bonne idée sur le principe mais qui pose forcément problème au réseau social (installé lui-même en Californie) puisqu’il accepte que des utilisateurs s’enregistrent dès l’âge de 13 ans.

Bref, Facebook se fout royalement de la protection des mineurs qui s’inscrivent et livrent des informations personnelles sans mesurer les risques que cela comporte. Il grignote toujours plus de données et tente d’anéantir la notion de vie privée.

On espère bien entendu qu’il n’y arrivera pas sinon le seul espace de liberté qu’il nous restera… ce sera la lune ? [Via MyFox LA]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
    1. C’est un début de solution mais c’est plus sournois que cela.
      Il suffit que des amis à vous postent des photos de vous, que qques connaissances vous taguent et voilà quelques infos glânées sur vous qui permettent déjà d’établir un profil.

      Qui sont vos amis, identification de membres de votre famille, les endroits où vous allez, etc.

      Le mieux c’est de faire croire à sa mort et de disparaître sur la lune.
      Donc oui, c’est p-e coûteux mais c’est la seule solution. ^^

  1. On peut le dire, face aux lois françaises, Facebook devrait être interdit dans notre pays. Et le voir s’afficher comme un virus sur Gizmodo, ça donne envie de vomir.

  2. Vous critiquez facebook mais en même temps vous mettez trois liens « j’aime » « share » et « connect with » vers Facebook sur chacun de vos article… pas très logique

  3. On connait tous les derives possible de facebook et plus largement cette tendance qu’a la vie privé a se reduire comme une peau de chagrin (sur le net et en IRL également).
    Mais pourtant,nous utilisons tous facebook,vous memes, gizmodo, vous vous faites relais des infos négative sur facebook mais vous présenter pourtant un bouton « j’aime  » et « partager de facebook ».

    Au final les plus con c’est nous, on se jette dans la gueule du loup,on dénonce d’un coté mais cautionne de l’autre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité