Dans le New Jersey, on « traque » les SDF avec un passeport biométrique

3375927969_5282bbf9c5

Dans le comté de Bergen, New Jersey, les autorités locales avaient un problème. Elles avaient besoin de garder une trace de la façon dont les sans domicile fixe bénéficient de différentes aides comme nourriture et autres. Option fut donc prise de scanner leur empreinte digitale. Une sorte de lecteur biométrique pour SDF en somme.

Oui mais, car il y a un mais, les autorités locales en charge de collecter ces informations rencontrent diverses difficultés.

Le premier de ces « problèmes » revient au comptage précis des sans abris. Et pour cause. Certaines de ces personnes sans domicile fixe refusent de se soumettre à cette patte biométrique et ne sont donc pas authentifiés et enregistrés dans les bases de données.

Ainsi cette empreinte digitale présentée comme un moyen infaillible pour s’assurer que chacun est compté ne revêt plus grand intérêt. D’un autre côté les autorités ne peuvent pas non plus prévoir par exemple les quantités de nourriture nécessaires, etc.

Le comté de Bergen a déjà dépensé 90 000 dollars pour le développement et la mise en place du service auprès de la société Fulcrum Biometrics basée à San Antonio. Les résultats ne sont donc pas encore à la hauteur de leurs espérances. Ce comté totalise pour l’heure 400 SDF recensés. Au lieu de pister les SDF, certes pour les aider, il n’existe pas d’autres alternatives ?

[GovTech]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Les USA, le pays où tout est possible.

    On devrait leur mettre un tatouage à l’oreille, et pourquoi pas des badges en plastiques aux oreilles, comme les vaches, comme ça on les comptera.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité