Vous reprendrez bien un verre de liquide céphalo-rachidien ?

melissa-brain

Melissa Peacock n'est pas un zombie.

Et pourtant, cette Britannique de 17 ans, originaire de Bradford, ingère du liquide cérébral!

Melissa souffre d’une affection rare, l’hypertension intracrânienne, depuis qu’elle a 9 ans. Cette hypertension est provoquée par l’accumulation de liquide céphalo-rachidien dans son crâne, ce qui peut entraîner un œdème cérébral et à terme, la mort.

C’est pourquoi un tube a été placé à l’intérieur de son corps, reliant son crâne à sa cavité péritonéale, afin d’y faire transiter le liquide céphalo-rachidien (voir photo). Une fois dans l’abdomen, le liquide est naturellement absorbé par son système lymphatique et vasculaire.

Avant cette opération, Melissa avait subi huit autres interventions mais sans succès. Ainsi un tube externe avait d’abord été mis en place mais cette solution avait du être abandonnée car le tube avait entraîné la formation de grosses cloques dans son dos.

Ingérer son propre liquide céphalo-rachidien peut sembler peu ragoutant mais c’est de loin préférable à l’apparition de symptômes lourds tels que des migraines ou des troubles de la vision.

Mais laissons Melissa exposer son point de vue : «Mes amis pensent que le fait que je digère des fluides qui viennent de mon cerveau est pour le moins très bizarre. Mais ma qualité de vie s’est beaucoup améliorée depuis cette opération, alors je m’en moque. Avant, c’était comme si j’essayais en permanence de voir à travers une vitre embuée. Et parfois, je devenais même quasiment aveugle.» [Daily Mail]

Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Les hypertension intracrâniennes se traitent d’abord en général avec des diurétiques avant d’avoir recour a ce genre d’intervention extrême.

  2. J’adores vos « symptômes lourds » migraine, trouble de la vision mais pas l’oedème cérébrale qui peut causer la mort citée plus haut xD

    1. C’est déjà du lourd, la migraine et les troubles de la vision, ça dépasse largement le bête mal de tête et ça peut empêcher de sortir de chez soi, de parler à quiconque, de s’exposer à la lumière, de supporter le bruit… Et rien pour se calmer, à part le repos… Et va te reposer quand t’as tous les nerfs à vif.

  3. J’espère pour elle que se sera aussi parfait pour toujours.
    Enfin une maladie rare qui est maîtrisée. d’après ce que je pense, la logique fait que les maladies rare sont souvent chiante à éliminées. Même si je préfère me tromper

    1. De plus le LCR n’a qu’un gout légèrement sucré (Glucose + eau pour faire court). Donc c’est pas bien grave d’en « ingérer » ou de le ré-absorber.

  4. Ça reste toujours mois crade que les 38% de français qui ingèrent leur mucus nasal de façon volontaire. Par voie haute (en reniflant et en le faisant tomber dans l’œsophage) ou par voie basse (en allant à la pêche à l’aide d’un index habile).

    La mucophagie : en voilà un bon sujet pour Gizmodo

  5. Cette technique a au moins 20 ans voire bien plus. Rien de nouveau…
    Pour le goût du liquide céphalo-rachidien (il faudrait dire cérébro-spinal), ben c’est sucré car c’est un liquide riche en glucose. Il y a en effet des gens qui l’ingèrent vraiment, suite à une fracture du crâne au-dessus des fosse nasales ou au niveau de l’oreille.

    1. riche en sucre moyennement, il y a une hyperglycorachie quand la glycorachie (taux de sucre dans le LCR) est suprérieur à la moitiié de la glycémie (taux de sucre dans le sang) soit des que ca dépasse les 0,5g/l

  6. Comme l’ont dit les autres plus haut, c’est pas franchement extraordinaire que ça, ça se fait couramment maintenant, ce qui est surprenant, c’est son âge. Mais rien de bien fantastique, parole d’infirmier!! 😉

  7. Il serait mieux d’éviter décrire sur des sujets que vous ne maitrisez pas. L’htic est loin d’être rare (j’ai été infirmier en neurochir pendant 7 ans), la DVP technique opératoire dont vous parlez est très fréquente et existe depuis maintenant fort longtemps . Enfin les symptômes de l’htic sont loins d’être aussi anodins allant de vertiges, nausées, confusion, agitation somnolence troubles de la conscience, de la proprioception jusqu’à des formes de coma et des lésions irréversibles en cas dengagement voire le décès …….

  8. Ca n’a rien d’exeptionnel… On appelle ca en gargon médical une dérivation ventriculo-peritonneale… En effet, la sonde part d’une cavité située dans le cerveau, remplie de liquide cerebro-spinal ou cephalo-rachidien (c’est la mm chose), pour aller se drainer dans la cavité péritonéale ; il s’agit de la cavité se situant dans l’abdomen et qui contient, entre autre, l’appareil digestif…
    Le liquide est réabsorbe dans cette cavité par le système lymphatique et vasculaire… On ne peut donc pas vraiment dire qu’elle ingère ce liquide…
    Sur le trajet de la sonde, se trouve une valve dont la pression d’ouverture est réglable a travers la peau par un mécanisme magnétique… On peut ainsi contrôler la pression intra-crânien chez les personnes souffrant de façon chronique d’hypertension intra-crânienne….
    Tout simplement !

  9. Je suis atteinte d’HTIC idiopathique et j’ai subi il y a quelques jours une ponction lombaire auquel je ne me remet toujours pas. Le traitement n’est pas simple à s’accomoder non plus. Ça reste une pathologie rare car 15/100000 pers touchés mais c’est pas orphelin. J’ai egalement une autre maladie rare qui elle est orpheline le syndrome ehlers danlos hypermobile donc j’ai de quoi débattre. L’htic est une vrai merde. Les migraines st a une échelle de 10/10 à la douleur comme si un étau se refermait. Votre vision se dédouble, vous voyait comme avev un voile qqch qui vous gêne, vous avez des acouphènes pulsatiles, la nausée au point de ne pas pouvoir travailler. Et vous êtes épuisé. J’espere ne plus avoir à passer de ponction lombaire qui a juste ete horrible!!si vous n’avez pas d’htic ne la minimisez pas, personnellement, entre ça et mon sed, j’ai de quoi m’inquieter et je n’ai que 26 ans!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité