Le vrai Spiderman n’a pas de cordes

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=VfBitUoDWjM[/youtube]

Vous êtes sujet au vertige? Ne regardez pas cette vidéo. Elle montre Alain Robert, le Spiderman de la vraie vie, dans ses oeuvres: l’escalade de gratte-ciels.

Alain Robert est connu du public mais aussi des services de police du monde entier pour avoir gravi à mains nues, sans cordes et sans filets, de nombreux gratte-ciels.

Les gars d’Oobject ont réuni une compilation de ses exploits, que vous pouvez visionner ici. Bonnes ascensions vertigineuses. [Oobject]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Pour moi, toute personne qui met volontairement sa vie en danger sans contrepartie tangible, est un malade qu’il faut considérer avec compassion.

    1. Donc tout ceux qui pratique un sport extrême, pour toi, sont malades? C’est pas parce qu’il a une passion dangereuse qu’il est forcément malade surtout que c’est pas sa première fois et qu’il doit être surement expert en escalade.
      Enfin moi j’admire plus qu’autre chose

  2. Moi j’ai eu la chance de le rencontrer et de pouvoir discuter avec lui.
    Alors non ce n’est pas un malade et oui quelque part c’est un anxieux.
    C’est quelqu’un qui est conscient du danger mais c’est aussi un expert capable de prendre des risques très calculés : Il m’a expliqué que sur certains gratte-ciels lorsqu’il se trouvait à certains moments face à une paroi en verre trop haute pour aller chercher la prise suivante il utilisait le dixième de seconde pendant lequel le bout de sa chaussure « collait » au verre pour prendre appui et sauter vers la prise suivante.
    C’est quelque chose qui m’a marqué et qui force le respect, à mon sens.

  3. Ca me fait mal rien qu’à l’idée qu’il pourrait tomber, pourtant je ne le connais pas !
    Quand on voit le comité d’accueil, on pourrait croire que c’est quelqu’un de très dangereux… Menottes et encadrement par x policiers. Peut-être pour décourager les imitateurs potentiels qui pourraient bien y laisser leurs os.
    Je ne comprends pas trop sa démarche, je crois que grimper c’est certainement mieux dans la nature.
    La ville, ça vaut le coup pour marcher et se balader quand la température est clémente et que la pollution est raisonnable.

  4. Je crois que ce qui n’était au départ qu’une idée folle est devenu un mode de vie. Et aussi un moyen de gagner sa vie. Il ne faut pas oublier qu’à côté de ses escalades pour le plaisir il y a celles qui lui sont demandées contre rémunération par des sociétés qui veulent par exemple inaugurer en beauté leur nouveau gratte-ciel.
    Parcourir la planète pour gagner sa vie en la risquant, à mon sens ça pourrait bien être une forme de liberté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité