Répressible de 15 à 45290 euros par titre téléchargé

Kazaa_P2P

La semaine dernière, c'est une américaine, Jammie Thomas-Rasset, qui était condamnée à verser 1.087 million d'euros, soit 45290 euros par titre, pour avoir téléchargé des chansons sur Kazaa. Et c'est désormais la cour de Hambourg qui a rendu son verdict pour une affaire similaire concernant un jeune Allemand.

Les faits remontent à 2006. Un adolescent est accusé d’avoir téléchargé deux titres sur Kazaa. Les plaignants réclament 300 euros par titre téléchargé. Mais le verdict est tombé. Ils ont été déboutés pour ce qui est de l’accusation envers le père du jeune homme, « propriétaire » de la connexion internet et le jeune homme n’a été condamné qu’à verser 15 euros par titre téléchargé pour violation de copyright. Résultat des courses, il vaut mieux être allemand qu’américain pour celui qui se fait pincer en train de télécharger.

[via torrentfreak]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Et pourquoi ne pas établir un système dans lequel l’utilisateur paye le montant de son vol ?
    Car payer plus d’1 million d’euro n’est simplement pas réaliste !
    Ce serait beaucoup plus logique de payer 1 euro par titre téléchargé…

    1. Le truc, avec le P2P, c’est que quand tu voles/télécharges un titre à 1 Euro, il y a derrière d’autres vilains méchants pirates criminels qui viennent récupérer chez toi. La justice (américaine du moins) considère le recel et la revente en plus du vol.

      La justice est aveugle. Offrons-lui un chien.

  2. Si tu paies que 1 euros le titre piraté ça voudrait dire que tu dois payer juste la somme qu’il vaut si tu te fait prendre…en gros ça reviens à voler dans un magasin et si tu te fait prendre tu paies juste ce que t’a volé. En gros tout le monde volerai a mon avis.

  3. Oui mais entre se dire ; au pire je paye le vrai prix ou alors je paye 1million… C est pas pareil. Le risque est complètement différent et tout le monde le prendrai….

  4. Donc , en gros les « artistes » n’ont qu’à sortir n’importe quelle M…e et espérer que ce sera piraté pour pouvoir réclamer 42000€ à chaque fois ?

  5. Portnawak: s’est considérer le discourt tenu par les Majors et les médias que les utilisateurs sont des voleurs voir des pirates ha ha ha…

    Un enfant qui clic sur un lien n’est ni voleur, ni pirate, il utilise ce qu’on lui propose.

    C’est le site qui fait cette proposition qui doit être éventuellement condamné si il est en faute.

    La somme qu’il vaut c’est 0€ puisque c’est dématérialisé.
    Il vaudrait mieux utiliser le terme ‘somme symbolique’

    Faut arrêter d’utiliser le discourt pré-mâché des média dirigés par les multinationales.

  6. Au USA, je préconise plutôt: tu payes 1 million de $ OU tu donnes ton âme immortelle à la RIAA. Cul bénis commes ils sont , cela sera plus efficace qu’une amende :-))

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité