Les rats ont souvent bonne mine

i-find-landmines2

Voici un bébé rat, attaché par un minuscule Harnais, quelque part en Tanzanie... et s'il pointe son nez en l'air, ce n'est pas pour capter une éventuelle odeur de fromage l'amenant vers un bon repas, mais tout simplement parcequ'il est à la recherche de mines antipersonnelles...

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=_eAGtAYW6mA[/youtube]

.

.

.

Alors qu’il faut en moyenne une journée entière à 2 hommes surentrainés pour déminer 600 mètres carrés de terrain, l’utilisation de rats entrainés à cet exercice pourrait amener le temps d’opération à seulement deux heures …

Les rats étant suffisamment légers pour avancer sans crainte de faire exploser les mines, une organisation belge a misé sur leur utilisation pour aider le travail des démineurs.

D’adorables bébés rats ont ainsi été entrainés à repérer les odeurs des explosifs qui constituent les mines et à les signaler aux démineurs, qui s’occupent ensuite de l’extraction et de la sécurisation des engins.

Si les chiens sont couramment utilisés dans la recherche des stupéfiants ou d’explosifs, il s’avère que les rats se dressent plus facilement et sont plus efficaces à la tache.

Leur entrainement débute à l’âgé de 4 semaines, âge à partir duquel ils sont en mesure de surmonter leur peur naturelle de l’homme. Ils sont ainsi exercés à associer le cliquetis particulier avec une récompense alimentaire, puis à reconnaitre l’odeur du TNT.

Après avoir correctement identifié un explosif, le dresseur émet un cliquetis et récompense le rat avec un morceau de banane. C’est après 9 mois d’entrainement quotidien que les rats renifleurs sont ainsi rendus opérationnels pour les interventions de déminage.

Selon l’APOPO (l’association belge à l’origine du projet), les rongeurs(qui sont déjà utilisés en Tanzanie pour dépister les cas de tuberculose) devraient prochainement être capables d’intervenir dans la recherche de stupéfiants ou aider à localiser les victimes piégées sous des décombres lors de catastrophes [Telegraph via Atlantic]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. @Adrien7742

    Un rat est 4 fois plus efficace qu’un homme
    La carrière moyenne dans le déminage n’est pas très longue
    Le fromage coûte moins cher que le salaire de d’un démineur

    En tenant compte de ces données, ça ne t’apparaît toujours pas rentable ?
    Qques chiffres :
    Pour une carrière de démineur de 20ans et 200 jours de travail par an, un homme au cours de sa vie de démineur nettoiera 260km
    Un rat en 2,25 ans et 200 jours de travail (il faut un homme à côté, sans tenir compte de vacation décalées) peut potentiellement nettoyer 1 080km. 4 fois plus efficace.

    Et au niveau du coût, il est difficile de mesurer 9 mois d’entraînement pour un rat, mais pour un homme le budget est certainement plus important. De même que le salaire et les infrastructures nécessaires pour un homme : un rat n’a besoin que du minimum vital.

    La dernière chose est le risque. Une vie humaine a plus de valeur qu’une vie de rat (pour un homme, pas pour un rat, ok), alors même si en triturant les chiffres on arrive à une égalité, je préfère y voir des Mickeys !!

    1. > 4 fois plus efficace.
      C’est sa production dans sa carrière est quatre fois supérieure ; son efficacité est trente fois supérieure : le rat entrainé (d’après les chiffres de ton post) démine 480 km/an, alors que l’homme formé démine seulement 13 km/an.

      > Une vie humaine a plus de valeur qu’une vie de rat
      Le problème ne se pose même pas, le rat est trop léger pour déclencher la mine. Ce n’est pas pour lui un « travail » dangereux (et il est bien traité, sans quoi il ne voudrait pas travailler).

  2. « Entraîner un rat 9 mois pour mourir à 3 ans c’est pas très rentable. »

    Entraîner un homme pendant 25-30 ans pour mourir à 80 c’est pas très rentable non plus alors?^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité