Merci de ne pas sortir du train, nous rencontrons un léger souci technique…

500x_earthquaketracks

Non, n’y pensez même pas, il ne s’agit pas d’un énième cliché retouché, modifié, trafiqué, photoshopée, mais bien d’une ligne de train située en Nouvelle-Zélande qui a subi les effets d’un tremblement de terre en septembre dernier… C’est à Canterbury en Nouvelle-Zélande que se déroule la scène, après un tremblement de terre d’une intensité relativement modérée, ce ne sont pas des décombres de maisons, des routes éventrées ni des amoncèlements de gravas qui ont fait la une des journaux, mais la déformation étrange des rails de la ligne de train qui traverse le canton.

Selon les hypothèses les plus probables, les vibrations du tremblement de terre ont créé un phénomène de résonnance dans les rails, apportant une compression importante aux points les plus faibles des barres métalliques.

Le premier point de rupture aurait ainsi créé la première courbe, la première modification de la structure déplaçant naturellement les forces vers d’autres points affaiblis créant ainsi par la suite une courbe opposée…

L’effet de l’ensemble de ces forces s’est donc matérialisé par une déformation conséquente de la structure de métal, faisant passer ces barres d’acier pour de véritables spaghettis…

Une très « artistique » façon qu’a notre bonne vieille planète de nous rappeler les forces qui sommeillent sous nos pieds… [AGU via Reddit]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Mouais …

    je trouve tout de même curieux que la déformation ait également occasionné un allongement des rails, phénomène qui me semble nécessaire à la distance parcourue après le séisme d’autant que la photo montre qu’il n’y a pas de rupture.

    Qu’en pensez-vous ?

  2. J’ai quand même du mal à y croire, les rails tordues mouais, mais cela voudrait dire qu’elles se sont forcement allongées pour qu’elles restent fixées ensemble…

  3. Aux sceptiques: avez vous entendu parler de la malléabilité de l’acier?
    Puis, ne voyez vous pas les petites chutes de gravillon aux points de courbure des rails?
    Vous êtes en peu comme mes anciens collègues à l’école quand ils ont vu la vidéo de la destruction du pont de Tacoma en 1940: « Impossible!! Trucage!! »

    1. +1

      C’est un phénomène de résonnance à la fréquence propre.
      C’est pourquoi, par exemple, on ne fait jamais traverser un pont à une troupe de soldats marchant au pas. La cadence militaire pourrait le faire s’écrouler.

      C’est normal que les rails ce soit allongées, il s’agit d’une déformation plastique de l’acier (cf. déformation des matériaux)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité