Oubliez jailbreaker : dîtes débrider

iphone-jailbreak

Et pourquoi pas finalement puisque ce terme s'impose plutôt bien pour cette opération surtout bien connue des utilisateurs d'iPhone ? Suite à une délibération de la Commission Générale de Terminologie et de Néologie et une publication au Journal Officiel, on ne dira plus jailbreaker mais débrider (enfin c'est ce que préconise la commission).

Et pour le coup, cette traduction et l’utilisation du terme débrider convient plutôt bien à l’heure de trouver dans la langue de Molière l’équivalent de la langue de Shakespeare de jailbreaker.

Voici donc la définition du verbe débrider selon le Journal Officiel : “Contourner les protections d’un système pour supprimer les restrictions d’utilisation mises en place par le constructeur“.

Alors n’utilisez plus jailbreaker mais débrider ou jailbreak mais débridage. Pourquoi pas. A suivre  : désimlocker par exemple ?

[Journal Officiel via numerama]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Le terme jailbreak vient du monde Unix où il a un sens préci.

    La commande standard Unix “chroot” dont le but est faire tourner un programme en changeant son répertoire racine (“/”par defaut) est largement utilisée pour sécuriser quelques programmes critiques (en terme de sécurité) comme par exemple Apache.
    En théorie, celà permet de s’assurer que même si un petit malin prenait le contrôle de votre serveur Apache, il ne pourrait pas remonter au niveau de l’arborescence du système au delà du répertoire spécifié pas chroot. On dit alors que le programme est jailé (prisonnier).

    C’est exactement la politique qu’Apple a décidé de mettre en place pour ses iPhones, la couche graphique de l’iPhone tourne dans le contexte d’un programme jailé (dans /var/mobile, répertoire Home de l’utilisateur “mobile”). Jailbreaker un iPhone revient à faire tourner la couche graphique dans le contexte de “/”.

    Avantage: n’importe quel process peut du coup acceder à tout le système (d’où toutes les améliorations dont nous pouvont profiter).
    Désavantage: n’importe quel process peut du coup acceder à tout le système 😉 En effet celà reduit considérablement la sécurité globale du système, car tous les programmes (y compris les malicieux) peuvent accéder à tout le système.

    Je ne pense pas que le terme “débrider”, représente bien toute cette mécanique. Quand on parle de termes techniques, il est souvent ridicule de vouloir à tout prix trouver une traduction(toujours plus qu’approximative).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité