En voulant faire expulser Wikileaks, Eric Besson a réveillé la bête

Le parcours tumultueux du site Wikileaks continue. L'hébergement de ce dernier sur des serveurs français à Roubaix, chez OVH, n'a d'ailleurs pas vraiment plu au nouveau sinistre de l'économie numérique alias Eric Besson.

Dans une missive qu’il a adressé au Conseil général de l’industrie, de l’énergie et des technologies (CGIET, organe consultatif), l’homme lui demande de trouver la façon d’expulser le plus vite possible le site hors de l’hexagone.

Sans rentrer dans les détails déjà abordés par nos confrères de Rue89, LePost ou encore L’Expansion, cette affaire démontre la capacité d’Internet à résister à toutes les formes d’attaque ou de censure.

Pour preuve, des défenseurs de la liberté d’informer ont monté un espace collaboratif pour organiser la riposte et démontrer que lorsque l’on réveille la bête, aucune force gouvernementale ne peut l’arrêter. Et plus on cherchera à l’atteindre, plus elle se renforcera.

Mais Wikileaks pousse à s’interroger : quelle serait la solution ultime pour contrer la censure et décentraliser l’hébergement de sites internet?

Avec les DNS peer-to-peer lancé par un ancien de Pirate Bay, l’hébergement en mode peer-to-peer – sorte de cloud mondial – serait lui aussi un bon moyen pour contribuer à décentraliser un réseau que trop de puissants voudraient aujourd’hui contrôler.

Développeurs du monde entier, unissez-vous…

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. J’ai bien aime la façon d’ecrire ministre 😉
    Le cloud sera l’avenir car le serveur sera partout et null part a la fois !
    Changeons les règles ! Go go go !

  2. Le cloud = repartir un service ou un serveur en x endroit. Si un serveur ne marche plus l’ensemble des autres serveurs assurent toujours le service et sont capables de reproduire les données qui étaient sur le serveur en panne. C’est le principe du service continu. Ajoute ça sur des milliers de pc landa et tu as un service quasi inarretable !

  3. Chouette, les défenseurs de la liberté d’expression vont peut être enfin se réveiller. Le vent du libéralisme a soufflé sur beaucoup d’intellectuels ces derniers temps.

    Un bon exemple des pratiques du gouvernement pour faire taire ce qui les dérange. La Cote d’ivoire en France ?

  4. Pour vivre libre sur le net on a besoin de VPN, P2P, Tor, Freenet, tout ce genre de truc. Alors que dans la vrai vie on à rien, les élites sont corrompu.

  5. Wikileaks devrait résider sur freenet.org

    Si l’on désire la liberté d’information, il faut un réseau qui le permet. Wikilieaks trouvera difficilement refuge dans un domaine où ceux visés on du contrôle.

    Téléchargez freenet, installez-le, devenez un maillons de la libre information. L’union fait la force contre la pensé unique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité