Les vuvuzela au secours du piratage sur Nintendo DS

Michael_Jackson_NDS

La Nintendo DS est touchée de plein fouet par le piratage. A tel point qu'un système de mise à jour Wifi "dormant" est prévu sur la Nintendo 3DS. Mais certains éditeurs ont également pensé à des procédés pour le moins originaux pour le contrer. C'est le cas d'Ubisoft avec le jeu DS Michael Jackson.

Une des images ou plutôt un des sons marquants de la dernière coupe du monde a été celui de ces insupportables vuvuzela. Or s’agissant d’une copie pirate du jeu Michael Jackson, la bande sonore sera couverte du son des vuvuzela. Concernant un jeu dédié au roi de la pop, cela enlève évidemment beaucoup d’attrait. Ubisoft mise sur l’agacement des joueurs qui se tourneront alors vers une version non piratée. Mais au cas où cela ne suffirait pas, d’autres embûches sont à attendre sur une version piratée. Ainsi les indices importants n’apparaitront pas rendant le jeu injouable.
[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=WZwFxAi76iI&feature=player_embedded[/youtube]

[via escapistmagazine]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
    1. @Pcymog, en fait sur Nintendo DS, les jeux sont mauvais car les éditeurs ne veulent pas investir. Ca n’est pas rentable pour eux à cause du piratage.

      1. Ce sont les mauvais jeux qui ont engendré le piratage, raz la casquette de payer des jeux pourris 40€ pour les finir en 2 heures, alors on telecharge illégalement, on teste, c’est pourri on jette ! Ce n’est pas de l argent perdu pour le développeur puisque si le téléchargement n’était pas possible on aurait même pas testé le jeu.

        Ensuite, si un gros hit est annoncé, genre 3 ou 4 millions de joueurs, le taux de téléchargements illégaux reste assez faible et ne constitue pas de perte conséquente pour l’éditeur.

        PS je ne joue pas sur console portable donc pas de mauvaise foi dans mes propos. :)

  1. S’ils peuvent detecter les versions pirates pour les « vuvuzeler », ils ne peuvent pas simplement les rendre injouables (ecran noir…) ?

  2. @Renald, euh, on parle bien d’Ubisoft, le colosse opportuniste développeur de « Princesse Melody », « Baby Top Model », « l’île aux dauphin » ainsi que d’autres chefs d’œuvres tous vendu 40€, Ubi met sur le dos du piratage ses faibles ventes sur DS alors qu’ils sont parfaitement conscient que prendre les consommateurs pour des vaches a lait ne fonctionne qu’un temps.

    1. @Pcymog, je comprends tes propos. Personnellement, je n’ai aucune action auprès d’Ubisoft ou autre. J’essaie juste de comprendre pourquoi le piratage est tant présent sur la DS.
      La première raison, c’est que c’est extrêmement facile. Mais la deuxième, je ne pense pas que ça soit à cause de la qualité (ou médiocrité comme disent certains) des jeux.

      Je m’explique: si les jeux sont médiocres, pourquoi seraient il piratés? Ensuite, sur la NDS, il y a aussi de bons jeux (parmi de nombreux jeux médiocres): Professeur Layton, les Pokemon pour les plus jeunes, les jeux Mario (kart…), Zelda…

      @IOR: ta remarque sur la concurrence des jeux iPhone me paraît pertinente et Nintendo qui a régné sur la planète console ces dernières années a du soucis à se faire avec les appareils iOS, Android…

  3. je pense que c’est normal que les jeux DS soient piratés. Quand on regarde les pris 40euros pour un jeu Ds. contre 5-6 euros pour un jeu iphone de qualitée égale voire supérieure.

  4. Ils ont qu’a faire de bon jeux si ils veulent que les gens les achetent. On est pas des pigeons qui achetent des daubes pour les finir en deux heures.

    Funboy : c’est bien le jeu qui detecte une version pirate même si c!est la copie identique d’un original. Ses protections sont inutiles car dans les jours qui suivent la sortie d’un jeu, on peut trouver des versions patche tout a fait fonctionnels, donc

  5. Ça va juste compliquer la tache de ceux qui font les copies.
    En même les développeurs passeraient plus de temps sur leur jeux pour éviter de sortir de la mer** (comme cet « hommage » à MJ) le piratage serait plus marginal.
    Je ne dis pas qu il y aurait forcément moins de pirates mais plus d’ acheteurs. Des jeux comme pokemon, Layton, Mario, etc., se vendent super bien et pourtant ils sont aussi dispo au téléchargement.

    Ensuite il faudrait aussi un prix plus adapté. Quand je vois exactement le même jeu à 40€ sur DS ou PSP et à moins de 4€ sur l app strore par exemple ça donne pas forcément envie d’ acheter la version console!

  6. Le piratage sur DS, en plus d’être très simple, est aujourd’hui réellement indispensable si on veux avoir un choix de jeux intéressant. C’est vrai que les 40€, ça arrête. Donc, soit on achète pas, on ne joue pas, ou alors on a un ou deux jeux. Pour une console a 120€, c’est pas rentable… Soit on profite de deux choses : le piratage, ou le fait que la DS puisse aussi servir de lecteur multimédia. Malheureusement, la décision de justice concernant la légalité des linkers n’a absolument pas amélioré la visibilité des dits linkers, dans le but de transformer nos DS en lecteurs mp3. Une décision intelligente de Nintendo aurait été de faire son propre linker. Une solution permettant, par exemple, de faire des versions de démonstration des jeux, et de pouvoir avoir la fonction multimédia de la DSi sur une DSL.
    Au lieu de ça, Nintendo refuse toute possibilité de supporter les linkers, et les éditeurs blâment leurs mauvaises ventes sur le compte du piratage.
    Deux choses : Le piratage est marginal. Un bon jeu, on a envie de l’acheter ! Le souci, bon jeu et DS ne sont pas tout a fait synonymes. Heureusement, il existe des jeux pour rattraper la mise. Problème : Quand un jeu japonais n’est pas traduit, je pense ici aux Tales, sans le piratage, que fait on ? L’existence même des fan-trad est liée a l’existence du piratage. Et c’est la même chose pour les autres consoles.
    Quand les jeux seront intéressants, a un prix raisonnable ( ne serait ce que 30€, ça reste cher, mais si un jeu est bon, on peut se permettre de l’acheter un peu plus cher ), et surtout, que des mécanismes seront mis en place pour permettre de faire des traductions ( au moins en anglais, je demande pas l’impossible ) et une diffusion des jeux plus large ( trouver des jeux imports reste toujours marginal ), et pourquoi pas sur support dematerialisé, avec le système des linkers ( il existe, Nintendo ne l’exploite pas du tout, c’est un tord ), les éditeurs pourront peut être enfin, au lieu de s’amuser a faire des systèmes de protection ridicules, créer de bons jeux.
    De plus, que penser d’un fait intéressant :
    On a pendant longtemps autorisé la copie de sauvegarde, même si ce n’est plus trop d’actualité de nos jours, donc la DS doit pouvoir être au même régime. Le souci étant que ripper sa propre ROM, ce n’est pas a portée de tout le monde. Or, les linkers permettent plusieurs chose très intéressantes : premièrement, gain de place : une cartouche, mini 10 ou 20 jeux. Au lieu de transporter ses cartouches. Secondement, le linker permet de tricher sans action replay

    1. Cet argumentaire (à savoir que les linkers remplissent un vide) serait valable si effectivement vide il y avait.

      Le hic, c’est qu’il existe quantité de produits permettant de transformer une DS (même une GBA) en lecteur MP3, parfois en lecteur multimedia. Des produits officiels, et soutenus par Nintendo.

      Et bien au contraire, Nintendo a d’ailleurs sorti le sien.

      http://www.afjv.com/press0612/061205_lecteur_player_mp3_nintendo_ds_lite.htm

      A partir de là, pourquoi Nintendo devrait soutenir les linkers ? (au niveau de la copie de sauvegarde, je suis plutôt pour sur le principe, mais les défaillances de cartouches sont rarissimes, j’en ai eu UNE en plus de vingt ans et des centaines de cartouches, et je suis persuadé que Nintendo l’aurait remplacée… c’est un non-problème)

      Ils soutiendront en revanche tout fabricant qui propose un accessoire pour lire des mp3, des vidéos, browser le web, gérer un agenda, etc. à la simple condition qu’ils ne permettent pas de lancer de ROM.

  7. les constructeurs sont quand même bien hypocrites. la DS se vend bien grâce au linkers, tout comme l’iPhone qui se vend bien grâce au jailbreak. ils ne veulent pas l’admettre mais le piratage ne leurs cause pas que du tort.

    et bientôt quoi? les fabricants de platines Divx et MP3 vont critiquer le téléchargement?

  8. Ce qu’il faut savoir en terme de piratage, c’est qu’un jeu piraté ne signifie pas une vente perdue. En fait c’est plus prochde de 10% donc l’argument du piratage est principalement utilisé par les éditeurs (dont Ubisoft) pour la communication boursière afin de justifier des baisses de revenus … celui qu’il faut blamer c’est surtout Nintendo car un editeur gagne très peu sur un jeu DS contrairement à un jeu PC dont le prix final à 40 €

  9. Étant possesseur d’une DSi et d’un iPhone, je remarque une vraie différence de prix entre les deux plateformes…

    Certes, la console de Nintendo est plus confortable, mais bon…
    Pour la facilité de piratage, sur une Nintendo DS, il faux acheter un « Linker », alors que sur l’iPhone….. hahaha….

    Mais j’ai beaucoup plus pensé à piraté ma Nintendo DSi, pour essayez les jeux avant de dépenser 30$ pour peut-être rien… :(

    Sa faire avoir pour 5$, sa passe, mais pour 30-50$, c’est trop, je trouve…. (surtout maintenant…haha)

  10. De plus, sans vouloir être parano, Ca arrange bien Nintendo de mettre sur le marcher une console aussi facilement piratable. Comme le souligne un post précédent, la DS se vend très bien, mais ses ventes explosent également grace aux linkers. Quidam de la Wii pucée :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité