Amazon coupe Wikileaks mais continue de vendre des manuels pour apprentis terroristes

La semaine dernière, l'actualité high-tech a largement été consacrée à l'assaut contre le site Wikileaks, spécialisé dans la récupération et la diffusion de documents classifiés.

Hébergé en Suède puis, face à la montée en chargée, par le service de cloud computing d’Amazon, le site fut déconnecté par ce dernier.

Amaon a du affronter les pressions de nombreux politiques américains. Une pression qui s’est aussi déplacée sur les prestataires européens et notamment français.

Mais voila. Amazon en a une petite, toute petite même.

Si les documents dévoilés par Wikileaks peuvent effectivement compromettre les bonnes relations entre différents États, que devons-nous penser d’un petit bouquin de 172 pages qui sert à… fabriquer des explosifs.

Pour quelques dollars, le petit livre vous fournira pleins de petites astuces pour mieux comprendre la fabrication d’une bombe d’une certaine puissance et ainsi jouer à l’apprenti Oussama.

Bien entendu, Amazon juge que les documents de Wikileaks sont bien plus compromettants que ce petit bouquin qui peut tuer – pour de vrai – des gens. Deux poids, deux mesures…

Les armes et la peine de mort sont toujours d’actualité aux Etats-Unis, tout va bien dans le meilleur des mondes.

Tags :