Wikileaks compte un second hébergeur en France

Après OVH [qui n'agit toutefois qu'en tant que prestataire intermédiaire pour le compte d'un client hébergeur, ndlr], c'est au tour d'un autre acteur de l'internet français d'offrir un refuge à Wikileaks.

L’acteur issu du monde associatif a déclaré dans une contribution blog que “ce qui concerne FDN, c’est l’affaire du filtrage de WikiLeaks.”

Opérateur déclaré ARCEP, FDN justifie son action en reprenant son discours connu qui est axé sur la défense d’un internet libre, neutre et ouvert.

“La censure, par le moyen technique du réseau, par des intermédiaires techniques, sans passer par le droit et la justice, c’est précisément ce contre quoi lutte FDN” explique l’association qui héberge désormais un miroir du site de Wikileaks.

C’était prévisible, Monsieur Besson aura bien du mal à contenir la bête et son développement. Une bête d’un genre nouveau et qui comptent au moins 748 têtes.

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. We kill X
    Wikileaks est devenu votre seconde planète.
    Vous y construisez des palais, vous vous enrichissez sans délai et vous communiquez entre vous sans difficulté.
    Tout y est accessible, mais sous le mode virtuel : le pouvoir, le sexe ou l’argent… tout y est virtuel.
    Vos amours n’ont plus rien de réel.
    Vos liens sont imaginaires.
    Et vous-mêmes, qu’êtes-vous devenus ?
    Des numéros ? Des pseudos ! Des antihéros.
    Ne faites pas cette tête, Wikileaks est un jeu. Rien qu’un jeu !
    Mais ne le jouez pas… si vous n’êtes pas capables de jouer avec le feu.

    http://www.tueursnet.com/index.php?journal=WekillX

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité