Wikileaks : entre guerre des hackers, censure et espionnage

Wikileaks : entre hackers, censure et espionnageSurprise, surprise: WikiLeaks continue de faire les gros titres de la presse ce week-end, avec notamment:

2600 vs. Anonymous

S’il y a bien des gars qui s’y connaissent en piratage, c’est l’équipe de 2600: The Hacker Quarterly. Et pas seulement parce qu’il y a hacker dans leur nom. 2600 est en quelque sorte le Conseil des Jedi du piratage, un groupe des sages. C’est l’antithèse absolue des script kiddies décrits comme des hackers de nos jours. Ils hackent par principe. Et ils hackent bien. Hackement bien, même. Ils hackent depuis longtemps et connaissent toutes les fréquences et toutes les ficelles. Donc lorsqu’ils critiquent les attaques d’Anonymous, cela fait du bruit.

2600 a publié une déclaration condamnant les attaques DDoS, expliquant que ces attaques par déni de service distribué desservaient plus Wikileaks qu’autre chose: « cela apportera de l’eau au moulin de ceux qui veulent tous nous cataloguer comme des menaces pour museler la liberté d’expression et imposer toutes sortes de restrictions sur l’Internet. » Ils ont sacrément raison: le grand public n’a aucune idée de ce que peut bien être une fichue attaque par déni de service distribué. Des quoi? Des nids de service? Ah bon? Et ça sert à quoi? Pourquoi ils distribuent des nids?

Et 2600 d’enfoncer le clou en ajoutant: « cela n’aide certainement pas Wikileaks d’être associé avec des activités aussi puériles et grossières, pas plus que cela n’aide la communauté des hackers« . Autrement dit: les gamins, arrêtez de faire les gamins.

Un employé du Homeland Security explique le gouvernement américain se tire une balle dans le pied avec la censure

Un employé anonyme (non, rien à voir avec le groupe d’anonymes cité précédemment) du Department of Homeland Security considère que son employeur ne devrait pas censurer les accès des fonctionnaires américains aux documents de Wikileaks: « ma grand-mère pourrait avoir accès aux câbles, mais pas moi. C’est absurde. »

Sa critique est fondée et pertinente : il explique que ne pas connaitre le contenu de documents Wikileaks dont ont pu prendre connaissance les gouvernements de pays étrangers nuit directement à l’intérêt américain. Les émissaires des autres pays seront en possession d’informations émanant du gouvernement américain que les employés américains ne connaitront pas.

Maintenir les fonctionnaires américains dans l’ignorance des contenus publiés par Wikileaks est au mieux un déséquilibre dans l’accès à l’information, au pire un véritable handicap, notamment dans les négociations diplomatiques qui sont de véritables parties marathon de poker menteur.

L’avocat de Julian Assange affirme que les Etats-Unis veulent poursuivre son client pour espionnage

La situation déjà peu enviable de Julian Assange pourrait bien encore empirer. Que pourrait-il lui arriver de pire que d’être inquiété dans des affaires d’agressions sexuelles présumées en Suède? Oh, des poursuites américaines pour espionnage par exemple.

L’avocat de Julian Assange a indiqué que les mises en accusation seraient imminentes au titre de l’Espionage Act américian. Mauvaise nouvelle. Reste à savoir si cette accusation s’accompagnerait d’une procédure d’extradition.

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Ca serait intéressant que Assange se fasse inculper pour espionnage…

    Il a juste publié des informations qu’on lui a donné… Il n’a rien espionné lui-même.

    Si c’est le cas, ça veut dire que tout journaliste publiant des informations sensibles pourrait être accusé pour espionnage… Pratique pour les gouvernements « Big Brother »…

    On va vraiment vers la dictature mondiale.

  2. C’est ce genre de réaction que j’aime, il y a donc des gens qui réfléchissent avant d’agir sur internet ?
    Surtout que le DDoS c’est juste une attaque bien dégueulasse x’)

    moi je dis : wait & see (+ Mettez vos antivirus à jour)

  3. Je me demande quand les gouvernements comprendront qu’ils font le beurre d’Assange en l’accablant de la sorte. Un mec dirigeant une organisation sans poid, sans vérité sensible aurait été passé sous silence, ç’aurait été anecdotique. Mais là, on sent bien que les gouvernements remplissent leurs frocs. C’est la meilleure pub possible pour Assange.

  4. Idiot celui qui pense que « WikiLeaks » est un simple site dirigé par Julian Assange, si vous prenez le temps de voir et lire tous ces documents, ( ce que personne ne fait mais tout le monde en parle ) vous vous rendez compte qu’un tel travail de classification, ne peut être d’une simple personne étrangère a ces documents… un tel travail demande une très grande organisation… La «  » »manipulation » » » des personnes est simple, la preuve en est encore cette histoire…

  5. Réellement, pour de vrai de vrai, comment on ferait si on était intelligent et que l’on soit du gouvernement pour museler efficacement et QUAND on veut la presse?
    Très simple, on inventerait Wikileaks,
    même stratégie que les boeing dans le pentagone et dans les tours, avec une question différente :
    comment on ferait pour taper et voler qui on veut quand on veut et surtout sur ceux qui coopèrent pas et qui ont le pétrole?
    Ce qui est dommage c’est que les gens et surtout les journalistes ne voient pas que les données, soit disant mises à la vue de tout le monde, ne valent pas un pet de lapin dans les faits réels. Par exemple on se doute bien ce que les gens pensent au niveau diplomatique, notre président sait très bien par ses chargés de communication de l’image qu’il renvoit, comme tous ses collègues d’autres pays!
    Moi je dis foutaises, faites gaffes les journaleux c’est les prémices de votre tour!
    Comme Hadopi est le prémice du contrôle en haut lieu d’Internet. Nous on est là, à prendre le gouvernement pour des c… avec leur déni d’intelligence sur cette affaire. En réalité la question est : comment contrôler Internet sans faire trop de vagues…

      1. Cool que tu sois triste pour moi, ça me permet d’exister :)
        mais franchement le Boeing sur le pentagone, au vu des dégâts infligés à la structure du bâtiment et au sol photos à l’appui, j’ai du mal à avaler. Rien que l’angle de percussion me laisse dubitatif.

        1. Il faut certe relativiser l’importance des documents diplomatique, mais ne pas oublier l’importance des autres documents publié par Wikileaks.

          Le contre rendu complet de l’activité de la Coalition de 2004-2009 sur la guerre Irakienne peut difficilement être tributaire d’une activité gouvernemental Américaine ou autre.

          Wikileaks représente pour moi le type de projet permettant l’évolution de la démocratie, car il promet de mettre à mal les pratiques plus que douteuse de nos dirigeants.

          De plus, 2600 condamne les attaques DDoS, mais que propose ces derniers? Attendre que nos adversaires prennent l’initiative du mouvement n’est jamais la bonne stratégie (Voir L’art de la guerre

  6. Pff, 2600 ils n’ont plus rein dans le sac. Qu’est qu’il font eux pour défendre la liberté d’expression sur le net ?

    Qu’il aille se faire voir, payback is a bitch

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité