La méthode japonaise pour les multiplications va diviser votre cerveau

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=6n8hKpLaWMI[/youtube]

Quand j’ai regardé pour la première fois cette méthode de multiplication japonaise, je n’arrivais pas à y croire. Puis, je l’ai essayé et elle fonctionne parfaitement. Mais je n’arrive pas à comprendre comment ça peut marcher, ou même comment un humain a pu arriver à trouver cette méthode.

Il suffit de suivre les instructions dans la vidéo et vous saurez alors multiplier n’importe quel nombre avec n’importe quel nombre simplement en comptant les points sur la grille.

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Oui, un prof nous l’avait montré, cette méthode…

    Pas pour autant que je pense à le faire à chaque fois. Prendre l’iPhone, malheureusement, c’est plus simple et plus rapide. ^^

    1. Évidemment que ça fonctionne, il suffit de représenter l’absence ce chiffre non-nul par une ligne pointillée par exemple et de continuer normalement — testé et approuvé avec 4 * 105 !

  2. On ne fait que décomposer les nombres en puissances de 10.
    exemple :
    AB x CD = 100xAxB + 10x(AxD + BxC) + BxD

    L’innovation provient de la forme, pas du fond. Et effectivement, cette méthode n’est pas née d’hier.

  3. Pareil : appris en primaire.

    Pour les 0, tu peux toujours faire un trait en pointillé, et ne pas compter ses intersections avec les autres lignes (combien de fois zéro trait est en intersection avec n’importe quel nombre de traits : zéro). Le pointillé permettant de bien savoir qu’il ne faut pas zapper l’information lorsqu’on fait une multiplication en décomposant le nombre en chiffre comme c’est le cas ici (et le cas dans la multiplication classique).

    Sinon la méthode est assez naturelle, il suffit de la décrire pour la comprendre : combien de fois un trait dans un sens rentre-t-il en intersection de trois autres traits perpendiculaire : trois fois. Combien de fois deux traits dans un sens rentrent-ils en intersection de trois autres traits perpendiculaire : ben le premier trait : trois fois, le deuxième trait, pareil, donc six en tout (2 x 3 = 1 x 3 + 1 x 3). C’est le principe même de la multiplication.
    On retrouve les mêmes additions en verticale que la multiplication classique quand on fait les décalages.

  4. C’est tout simplement prodigieux même si c’est connu, c’est génial !

    En tout cas, nos professeurs de mathématiques ne nous ont jamais montré cette technique qui permet d’imager une multiplication complexe pour la rendre plus simple.

    J’imagine la sensation des personnes qui ont découvert cette technique seuls !

    1. Ca peut être utile: les enfants n’ont pas a connaitre les tables de multiplication et la représentation graphique est plus aisé a manipuler que l’abstraction numérique.
      Bon évidemment 99*99 ça fait faire un paquet de traits

  5. On fait exactement la même chose que quand on pose une opération. Compter les intersections revient à multiplier le nombre de lignes qui se croisent. On se tape la retenue quand même.

  6. Personellement, si quelqu’un a une méthode aussi simple pour les divisions, je suis preneur.

    Au fait, cette méthode-ci fonctionne-t-elle avec des nombres a virgule?

  7. C’est marqué « la méthode japonaise » donc faudrait vraiment arrêter de confondre les chinois et les japonais. Quel manque de culture, c’est incroyable au 21ème siècle d’en etre encore a « c’est bridé, c’est chinois » Pff pathétique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité