L’armée américaine veut équiper ses soldats de Smartphones

340x_army_smartphonex-large

Parmi les milliards de dollars engloutis par l'armée américaine , une grande partie est réservée aux projets High techs futuristes (provenant la plupart du temps de la DARPA), mais également vers des investissements sur des technologies plus communes dont les Smartphones.

Car oui, l’armée américaine voudrait donner un smartphone à chaque soldat engagé.Ce genre d’opération n’est pas nouvelle outre-Atlantique, et lors de chaque conflit c’est un ensemble de communautés qui se mobilisent pour apporter un peu de confort aux soldats sur le front.

Ceci peut généralement se traduire par des réductions impressionnantes (réservées aux soldats) de certains commerces, des envois de lecteurs MP3 (souvenez-vous de l’opération Zune) ou encore des déplacements de célébrités directement dans les campements US.

Cette fois, il s’agit bel et bien d’un projet lancé par l’armée qui aimerait pouvoir offrir un iPhone ou tout autre smartphone basé sur la plateforme Android , ainsi qu’un forfait à chaque soldat.

Cette action produirait un impact psychologique sur l’ensemble des troupes,  mais permettrait également d’apporter quelques fonctions utiles sur le terrain comme la géolocalisation, des informations via Internet ou encore des traducteurs (l’enveloppe high-tech séduisant assurément le personnel en l’encourageant à réaliser les recherches de lui même et à s’investir davantage)

L’armée US ne s’arrêterait pas là puisqu’elle envisage également l’utilisation sur des principes similaires des tablettes comme l’iPad, Kindle , Nooks et autres appareils connectés au web.

Avant une généralisation globale de l’opération, l’armée distribue déjà des smartphones à des soldats au cours de séances d’entrainement spécifiques et envisage de réaliser des tests en situation d’ici février pour juger de l’impact du dispositif.

Le challenge de taille risque finalement de garder l’avantage de ces smartphones tout en limitant les inconvénients qu’ils amèneront obligatoirement avec eux : la déconcentration du soldat n’étant que le plus maigre souci face aux failles de sécurités que représentent ces appareils mobiles. L’US Army se donne jusqu’au milieu de l’année prochaine pour sécuriser les communications des appareils et étendre son programme.

[USA Today Photo: Annie Gammell, Army Times]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. C’est sûrement pas avec Apple qu’ils vont traiter alors… L’armée américaine a voulu avoir accès aux API privées et Apple a simplement refusé. Ils vont devoir se tourner vers Microsoft Mobile je pense ou un constructeur Android

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité